Test - How to Survive

«Le guide du zomblard» , - 0 réaction(s)

>> ”Bon, les gars il va falloir se sortir les doigts du fondement et penser à sortir un jeu vidéo original ! Des idées, des suggestions ?”
>> ”J’ai toujours eu envie de faire un jeu Koh Lanta où les joueurs se trouveront confrontés à la survie sur une île déserte. Ils devront chaque jour trouver de quoi manger, allant même jusqu’à manger des grosses larves pour ne pas mourir de faim. Mais la faim ne sera rien à côté de la soif et de la fatigue qui rendront leur survie de plus en plus précaire, jour après jour ! »
>> « …Koh Lanta ? C’est nul... »
>> « …Et si on mettait plein de zombies sur l’île en plus ? »
>> « Tu es un génie ! C’est génial !! On prend !!! »

Koh-Lanta chez les zombies

Surtout ne pas attaquer les gros zombies au corps à corps.
Surtout ne pas attaquer les gros zombies au corps à corps.

Que ferez-vous si vous vous retrouvez perdu sur une île déserte ? Je ne pense pas que la première chose à laquelle vous allez penser sera de voir quel jeu vidéo vous allez emporter avec vous. Il sera plus avisé de partir à la recherche de nourriture, d’un abri pour nuit, d’un point d’eau et de vous transformer en bricoleur du dimanche pour fabriquer toute sorte d‘outils capables d’assurer votre bien être et votre survie. Seulement, cela serait beaucoup trop simple si cette île en question n’était pas infestée de zombies. Et oui, eux aussi ont le droit de prendre des vacances et cette île doit être l’un de leurs spots préférés vu que l’on retrouvera l’équivalent en zombie de la population mondiale sur cette si petite surface. Autant vous dire que votre survie sera, dans ce cas, bien mal engagée, à moins de lire How To Survive !

Les déplacements de nuit sont toujours très risqués...
Les déplacements de nuit sont toujours très risqués...

How to Survive est avant tout le nom d’un guide que vous retrouverez par chapitres le long de votre périple. Écrit par un autre survivant nommé Kovaks, il promulguera ses conseils fleuris et humoristiques, accompagnés d’un très bel accent russe. How to Survive n’est pas à proprement parler un hack and slash. Même si le point de vue adopté est celui du genre, la course au loot se résume plutôt à amasser tout un tas d’éléments divers et de les combiner afin de mieux vous protéger, vous armer, vous nourrir et vous soigner. L’aventure solo, assez courte, vous fera visiter quatre îles infestées de zombies dans des environnements assez similaires. La possibilité de jouer en coopératif rehausse l’intérêt par petites sessions et ce n’est pas le mode défi qui viendra sauver le jeu sur la longueur.

Cela rappelle un peu LOST non ?
Cela rappelle un peu LOST non ?

Si on fait abstraction d’une réalisation un peu chiche mais pas franchement honteuse, force est de reconnaître que l’on s’amuse à arpenter les îles et y remplir les quelques quêtes annexes que l’on y trouve. On s’amusera à manger régulièrement, boire et vider les divers abris de leur horde de zombies -impressionnante pour de si petites bâtisses- afin de pouvoir y dormir. On ne pourra dormir que lorsque le sommeil nous tenaille et pas n’importe quand, ce qui ne nous empêchera pas d’affronter les ténèbres nocturnes qui cachent bien plus que de simples zombies. Ces phases là sont stressantes à souhait et bien soutenues par une ambiance sonore particulièrement travaillée. On devra en outre bien préparer notre arsenal afin d’éviter toute désillusion, les zombies étant nombreux, rapides et parfois particulièrement bien protégés. Le système de visée se fait via le stick droit, plus on maintient en joue le zombie, plus le tir devient précis et puissant, nous permettant principalement de viser sa tête. Notre personnage pourra disposer d’une arme à distance (arc, fusil, boomerang…) et d’une arme au corps à corps (machette, bâton, tronçonneuse…), lorsque l’on affrontera une horde il faudra régulièrement alterner entre ces deux armes afin de nous débarrasser des infectés par grappes. Notre personnage pourra heureusement tuer en un seul coup les zombies déséquilibrés ou amoindris à l’aide de fatalités gores et souvent drôles. Un système de combat simple mais efficace…

Sea, Zombies and Sun !

Les îles sont de gros dépotoirs et c
Les îles sont de gros dépotoirs et c'est parfait pour votre survie !

How to Survive regorge de bonnes idées et les intentions de l’équipe de développement s’avèrent très intéressantes de prime abord. On se prend très vite au jeu mais on se retrouve confronté tout aussi rapidement à ses limites. Avant de tailler dans le zombie, on pestera sur la jouabilité du titre pas franchement instinctive, le bouton d’attaque se situant sur la gâchette haute droite de la manette en lieu et place de sa grande soeur qui servira à courir. Même avec un petit temps d’adaptation on ne peut pas vraiment qualifier celle-ci de franche réussite et il nous arrivera dans le feu de l’action de courir vers les zombies plutôt que de leur tirer dessus. On regrettera l’absence totale d’options nous permettant d’attribuer les boutons comme on le souhaite. L’inertie du personnage est elle aussi étrange, il semble continuellement glisser sur le sol et ses courses font plus penser à une partie de Sonic qu’à autre chose ; parallèlement, la moindre visée semble le faire passer en mode ralenti, ces changements abruptes nous font perdre rapidement le fil en pleine mêlée. Les impacts des coups donnés n’ont aucun retour ce qui amoindrit pas mal notre efficacité en plein combat.

Certaines créatures nocturnes craignent la lumière !
Certaines créatures nocturnes craignent la lumière !

Mais ce ne sera pas sur sa maniabilité que How to Survive décevra le plus, mais plutôt sur son concept. Placer la survie au cœur du jeu ne dispense pas l’équipe de lui donner un contexte et d’étoffer son ambiance. Ici, le héros se retrouve, tout comme le joueur, largué, sans aucune présentation préalable, sur une île dont il ignore tout et sur laquelle, de toute façon, il n’y a rien à connaître. L’île n’a aucune structure, aucun passé, aucune fonctionnalité, aucune histoire et cela se ressent sur la cohérence de notre aventure et notre implication. Les survivants que l’on rencontre sont tout aussi vides et ne sont là que comme gimmicks à notre avancée. En nous donnant un rôle de personnage solitaire qui n’a personne à protéger autre que lui-même, le jeu dilue son concept de survie à sa plus simple expression et se prive d’une orientation pertinente. De plus, la profusion de nourriture, de points d’eau et d’abris ne nous met jamais en danger. Il aurait été intéressant de mettre au même niveau la menace que constituent les zombies et celle du manque de nourriture, de repos et d’eau. Le jeu évite aussi soigneusement toute idée de quartier général à protéger et à renforcer, on passe la plupart de notre temps à aller d’un point A à un point B, en éviscérant les zombies, tout en cueillant des racines et des fruits. On a connu plus motivant dans un jeu vidéo...

Bilan

On a aimé :
  • Un concept original
  • L’humour du jeu
  • Amusant en coop
On n’a pas aimé :
  • Un jeu sans histoire et sans cohésion
  • Un concept original mais pas abouti
I Will Survive facilement !

How to Survive est un jeu attachant, pas vraiment beau, pas vraiment maniable mais doté d’une véritable envie de bien faire et de proposer quelque chose de nouveau (au moins sur console) dans l’univers des zombies. Malheureusement, le concept de survie n’est pas suffisamment abouti pour convaincre pleinement et fait plus figure d’un simple artefact rajouté à un hack and slash zombiesque qu’à la véritable ossature d’un jeu. Il y avait tellement de choses à faire que l’on ne peut que regretter le manque d’ambition du jeu. En l’état, il n’arrive pas à passer le cap ludique qui nous permettrait de le recommander chaudement et sans retenue.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1439.jpg?1390069704

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

How to Survive

How to Survive
PEGI 18 Langage grossier Violence

Genre : XBL Arcade

Editeur : 505 Games

Développeur : EKO Studios

Date de sortie : 23/10/2013

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Xbox Live Arcade, Playstation Network, Steam