Test - Brothers : A Tale of Two Sons

«Garanti sans grand méchant loup» , - 4 réaction(s)

C’est l’histoire d’un mec ! Il se fait empoisonner par un machin, et il va crever, ouaiiis ! Mais ses deux jeunes enfants, et bien ils ont décidé de tenter de le sauver avec le seul remède existant pour cet empoisonnement : une eau spéciale que l’on trouve très loin d’ici après avoir surmonté mille dangers, ouaiiis ! Bah je dirais bien : pourquoi ils se font chier ? Y’a de l’eau de vie chez Dédé ! Ouaiiis !
>> Euh... Steph ?
>> Ouaiiis ?!
>> Y’a erreur, c’est une histoire mélancolique qu’il faut raconter pour ce test de Brothers : Tales of two sons, pas une histoire comique.
>> Oh, meeeeerde ! J’en fais quoi moi de ces coussins péteurs, maintenant ?

A l’époque, où grand frère était gamin

Vous verrez du pays
Vous verrez du pays

Dans Brothers, vous incarnez en même temps, deux frères : le grand frère, reconnaissable par sa taille et ses vêtements de couleur bleue, ainsi que le petit frère, frêle et traumatisé par l’eau, sa mère s’étant noyée devant ses yeux. Leur père malade, n’a qu’une seule possibilité de survivre : boire une eau miraculeuse qui provient d’un arbre se situant dans des contrées éloignées. Les deux garçons ne voulant perdre le seul parent qu’il leur reste, décident de partir chercher cette eau en coopération. Mais vous serez le seul à manier les deux frères... Le gameplay est assez troublant : le grand-frère se dirige avec le joystick gauche et agit avec la gâchette gauche, tandis que le petit frère, usera des mêmes attributs mais du côté droit de la manette. La caméra se tourne avec les boutons LB et RT, mais vous aurez rarement l’occasion de les utiliser, la caméra se plaçant généralement de manière optimale par rapport à la situation. Autant dire que la prise en main demandera une nouvelle vision pour jouer, puisque vous devrez gérer deux personnages en même temps et coordonner les mouvements de vos deux mains.

Profitez de l
Profitez de l'aide de ce gentil troll, tous ne seront pas aussi serviables

Mais si on regarde de plus près, Brothers, n’est pas vraiment un jeu vidéo. C’est un conte, comme on pourrait en lire dans les livres. Les personnages parlent un langage inconnu, mais sauront retranscrire leurs émotions via la gestuelle d’une manière plutôt réussie. Le bouton d’action pour chaque personnage leur permet d’interagir contextuellement avec leur environnement. Jamais gameplay n’aura été aussi simple et pourtant si varié. Le jeu vous proposera actions, énigmes à résoudre à deux, et ce via une inventivité trop souvent refoulée ces dernières années sur nos consoles. Cependant, Brothers ne vous donnera pas de fil à retordre en dehors de quelques passages, mais ceci sera dû à votre manque de coordination entre vos deux mains (qui dirigent donc deux personnes en simultané, mais pas forcément de la même manière) et votre cerveau. Brothers est avant tout un voyage qui demandera aux frères de s’entraider. Nous n’avons pas affaire à un jeu vidéo ordinaire : pas d’ennemi à bastonner, pas d’explosions à gogo, rien. Juste une histoire entre deux frères pour sauver leur père.

Petit frère à déserté les terrains de jeux

Qui sait ce qui se passerait plus tard, si vous libériez cet oiseau ?
Qui sait ce qui se passerait plus tard, si vous libériez cet oiseau ?

Mais ne vous méprenez pas, Brothers est captivant de par ses personnages attachants, ses mécaniques de jeu originales, et son histoire, très lourde de sens, tel un poème rempli d’amertume et de souffrance. Les couleurs chatoyantes, la légèreté de la musique font que le titre vous surprendra pendant une bonne partie du jeu lorsque tout basculera et qu’il prendra des aspects bien plus glauques et cruels, à l’instar des vrais contes (pas ceux édulcorés pour les enfants). Que ce soient des villageois givrés ou encore dévorés par un géant invisible, la tristesse, et la souffrance se dessineront d’une manière ou d’une autre à chaque endroit que vous découvrirez, mais toujours avec cet aspect féérique. Cela renforcera encore plus l’attachement envers ces deux jeunes garçons qui grandiront et arriveront psychologiquement à maturité sous vos yeux, tout ça par amour envers leur père, sur son lit de mort, mais inquiet de ce qui peut arriver à ses deux fils.

Un des premiers mécanismes en duo du jeu. Assez simple.
Un des premiers mécanismes en duo du jeu. Assez simple.

Vous ne trouverez pas ici de détails sur les mécanismes, ou encore sur ce que vous trouverez lors de votre aventure, car la majorité du plaisir sera de le découvrir par soi-même et de surmonter la grande variété d’obstacles et de mécanismes tout seul. Techniquement, le titre est moyen. L’aliasing est un peu trop présent, mais ne gâche pas tant que cela les décors, qui sont une partie essentielle du gameplay du jeu. Émotionnellement, le titre est abouti, et de nombreuses actions que vous accomplirez seront lourdes de sens, et plus vous avancerez dans votre voyage, plus ces actions pèseront sur vos deux personnages. Vous pourrez toujours faire une petite pause détente afin d’admirer le paysage durant les quelques heures que dureront votre périple, demander votre route, interagir avec votre environnement, ou encore réaliser une action facultative selon les endroits (qui, elles, octroient les succès)...

Bilan

On a aimé :
  • La musique
  • L’inventivité, la simplicité et la variété du gameplay
  • Les décors
  • L’histoire des deux frères
On n’a pas aimé :
  • Plus d’aventure n’aurait pas été de refus
  • Le début de l’aventure est un peu plat
  • Très linéaire
Pour tout ça il volerait la lune

Brothers : Tale of two sons est le genre de titre qu’on aimerait croiser plus souvent. Loin des champs de bataille, loin de la violence, le titre est une ode au lien fraternel, et à l’amour familial, tout en offrant au joueur un autre type de plaisir de jeu. Tel un conte, le titre saura emporter le joueur dans un véritable torrent émotionnel sur toute la longueur du voyage qui s’ouvrira a eux. Mais attention au revers des contes, ces derniers ne sont initialement pas faits pour les plus jeunes, car montrant la cruauté du monde, et ce sera aussi le cas pour ce Brothers : Tales of two sons, émotionnellement chargé. Mais c’est aussi ça qui fait son charme...

Xboxygen 3.57 sur 5, note basée sur 1 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1268.jpg?1390069641

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Brothers : A Tale of Two Sons

Brothers : A Tale of Two Sons
PEGI 16 Violence

Genre : XBL Arcade

Editeur : 505 Games

Développeur  : Starbreeze Studios

Date de sortie : 7/08/2013

Prix : 1200 MsP

Prévu sur :

Xbox Live Arcade, Playstation Network, Steam

4 reactions

mickael6015

07 aoû 2013 @ 10:06

Bon ba j’achète ! C’est le seul jeu du summer of arcade qui m’intéressait et apparemment il est pas trop mal.

weedasky

07 aoû 2013 @ 14:13

Il se joue en coop ?

work44

07 aoû 2013 @ 14:14

Le concept a l’air sympa. Je le prendrai sûrement à la première promo étant donné la durée de vie et rejouabilité faibles.

stifler94260

07 aoû 2013 @ 20:48

Perso je l’ai topé et je kiff. Il n’y a pas de multi,le seul moyen de partager l’aventure et de « partager » la manette en 2.