Test - Tom Clancy’s : H.A.W.X

«Je vooole !» , - 0 réaction(s)

Qui dit Ubisoft, dit très souvent Tom Clancy. Cette fois-ci, exit les interventions musclées des Rainbows, fini la subtilité de Splinter Cell, adieu le commandement de Endwar. Ici, vous vous enverrez en l’air comme jamais dans H.A.W.X., un jeu de n’avions et de gentils petits zoziaux. Le jeu arrivera-t-il à s’imposer, malgré un manque de concurrence d’un genre dominé par Ace Combat 6 ?

H.A.W.X.

Vous vous trouvez dans la peau du commandant Crepshaw, pilote d’élite de l’US Air Force, à bord de son appareil pour votre dernière mission pour le gouvernement US, avant la dissolution de votre unité. Suite à cette mission, vous irez, avec vos hommes, fouler les airs sous couvert d’une société militaire privée en plein boom. Rio, Japon, Pacifique... Votre nouveau travail vous permettra de visiter de nombreux lieux à travers le globe. Le jeu possède un scénario ainsi qu’un background très fouillés et très profonds (bien que le jeu solo de base soit assez court), à l’instar de tous les jeux griffés Tom Clancy. Vos missions auront ainsi un ou des liens avec les précédents jeux Tom Clancy (les GRAWs par exemple), mais la plupart auront une histoire qui leur est propre.

Le jeu vous propose une cinquantaine d’avions (49 si j’ai bien compté) au total, mais vous n’en aurez qu’une poignée à disposition la première fois que vous jouerez au jeu. Vous devrez ainsi débloquer ces oiseaux de fer au fil de l’avancement et leurs divers kits d’armement grâce à vos performances (ici appelés défis qui sont, en quelque sorte, des succès internes au jeu) et vos points d’expérience.

Le moyen le plus sûr pour gagner la majorité des avions est de terminer l’histoire du jeu, seul ou en coopération via le Xbox Live. Pour le reste, vous devrez effectuer des actions spécifiques ou casser du vilain de différentes manières pour glaner les précieux points d’expérience. Une fois le pad en main, on constate que le jeu n’est pas super beau, mais il n’est pas super moche non plus : les textures et décors au sol sont très détaillés, les avions auraient pu être un peu plus soignés avec quelques effets de brillance et de reflets dynamiques. Dans l’ensemble c’est correct pour le genre.

Bilan

On a aimé :
  • L’originalité du mode manuel
  • Le nombre d’appareils
  • Les défis sont nombreux et offrent une grande rejouabilité pour gagner les derniers avions et équipements grâce aux XPs acquis
  • La coop online
  • La variété des missions
On n’a pas aimé :
  • Le scénario très court : moins de 8 heures
  • Le Mode online pas forcément efficace, voire peu intéressant
  • La caméra du mode manuel assez tendancieuse
Comme un oiseauuuuu !

H.A.W.X est un bon jeu de coucous avec une histoire intéressante. On regrettera que la durée de vie principale ne soit pas plus conséquente que cela, et que les atouts du jeux ne soient pas mieux exploités, comme le mode manuel avec sa caméra spéciale et son utilisation optionnelle, ou un mode online anecdotique. Néanmoins, si vous êtes fan du genre, que vous avez jusqu’à 3 potes et que vous aimez voler ensemble pour buter du vilain bot, le jeu devrait combler toutes vos attentes et devra figurer dans votre ludothèque aux côtés d’Ace Combat 6. Même s’il n’est pas parfait, il a un certain charisme et un fort potentiel, qui espérons, sera entièrement exploité dans une potentielle suite.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Tom Clancy’s : H.A.W.X.

Tom Clancy's : H.A.W.X.

Genre : Aviation

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft Roumanie

Date de sortie : Mars 2009

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3