Test - The Elder Scrolls V : Skyrim

Incontournable

Chaque grotte, chaque donjon, chaque lieu a été travaillé avec soin, avec le même souci du détail. On découvre à chaque fois une ambiance différente, une petite histoire et Skyrim sait récompenser les aventuriers. On ne visite jamais une grotte en revenant bredouille. L’explorateur qui sommeille en vous, l’aventurier, sera aux anges, les lieux inutiles mais particuliers, les évènements étranges et les quêtes aléatoires que recèlent Skyrim sont légion : un cavalier fantôme arpentant mystérieusement la route en pleine nuit, le cadavre d’un crabe des vases géant, une cabane dévastée par l’attaque d’un dragon, un cimetière perdu de mammouth etc., etc... Pour décrire tout ce que Skyrim vous propose, il faudrait plus d’une dizaine de paragraphes comme celui-ci.

Pour ce qui concerne la trame principale, on évolue au sein d’une histoire plutôt classique de lutte de pouvoirs, avec en sous-texte la présence des dragons, entités dont le rôle dans le futur de ce Monde est évidente. Notre rôle se dessine lui aussi au fil des heures. Alors qu’on gagne en puissance et qu’on en apprend plus sur qui nous sommes, il apparaît de façon de plus en plus évidente que nous sommes bien le héros qui va faire basculer la destinée du Monde. Si cette histoire ne mérite pas un Oscar pour sa complexité, la façon dont elle s’intègre avec naturel dans la liberté totale qu’on a est à souligner. Sans se forcer, on peut jouer comme on aime, “perdre” des heures à commercer ou à se balader, ou bien chercher à aller droit au but. Peu importe, tout restera toujours cohérent, naturel, logique. Parler de durée de vie pour Skyrim devient absurde : comment l’estimer, alors qu’on peut faire tout ce que l’on veut ? Elle est aussi longue que le souhaite le joueur.

Ambidextrie

Une entrée très accueillante
Une entrée très accueillante

Manette en main, on observe également beaucoup de changements par rapport à Oblivion. Déjà, pour ceux qui le souhaitent, la vue à la troisième personne est cette fois nettement plus jouable, même s’il y a fort à parier que bien peu l’utiliseront. La navigation se fait par arborescence accessible à tout moment en mettant le jeu en pause. Si elle est facile d’accès, on peut toutefois regretter qu’il n’y ait pas plus de possibilités ou de raccourcis pour utiliser directement les armes/sorts/objets de notre choix. Cela casse un peu le rythme, et aurait sans doute pu être facilement amélioré.

Un haut lieu de Bordeciel
Un haut lieu de Bordeciel

Chaque main est gérée par une gâchette, et on peut y mettre ce qu’on veut : de nombreuses combinaisons sont donc possibles, que ce soit en mixant les armes, les torches ou en usant de magie. C’est pratique, et cela permet de jouer comme on aime, avec tout de même une grosse limitation. En effet, on ne peut prédéfinir que deux combinaisons accessibles par un raccourci. Du coup, pour éviter de devoir passer par les menus sans arrêt pour changer d’arme ou de sorts, on a vite tendance à se focaliser sur quelques combinaisons en laissant de côté toutes les autres.

Si pour les armes cela n’est pas un gros frein, puisqu’on peut définir une combinaison au corps à corps et une autre à distance, c’est déjà plus gênant pour ceux qui veulent se concentrer sur la magie. Même si de nombreux sorts peuvent être trouvés, le fait qu’il soit peu aisé de passer de l’un à l’autre pousse le joueur à seulement en exploiter quelques uns. En dehors de cette limitation, la maniabilité est excellente et diriger son personnage devient vite instinctif, voire franchement agréable. La progression dans le jeu est totalement libre, et seules les compétences qu’on utilise permettent de monter de niveau : on n’a donc pas les traditionnelles séquences de points à répartir, mais une progression naturelle, qui colle forcément à notre façon de jouer. Par rapport à Oblivion, terminé les compétences comme courir ou acrobatie qui nous poussaient à sauter n’importe où en parcourant la plaine histoire de monter de niveau ! Il y a bien quelques simplifications dans les compétences, mais du fait même que la progression se fait toute seule, on ne s’en rendra pas du tout compte. Au contraire, cette totale liberté fait qu’on ne se pose même pas la question. Pas la peine de scruter des écrans de stats, les choses avanceront comme elles avanceront…En se détachant des mécanismes habituels de beaucoup de jeux de rôle, Skyrim renforce l’impression de liberté et l’immersion dans le jeu.

Bilan

On a aimé :
  • L’univers incroyablement riche
  • L’esthétisme éblouissant du jeu
  • La liberté totale
  • Le système de progression
  • Un charme fou qui fait qu’on ne peut plus décrocher
On n’a pas aimé :
  • Manque de raccourcis sur la manette
  • Quelques bugs
  • Peut être cause de divorce
Skyrim : un chef d’œuvre sur cette génération de consoles

Comment sait-on si on parle bien d’un chef d’œuvre ? Simple, il suffit de voir qu’on n’arrive pas à décrocher du jeu. Que quand la console est éteinte, on continue d’y penser en allant se coucher. Qu’on prétend ne pas être disponible pour une réunion au boulot à 16h30 juste pour ne pas rentrer trop tard et pouvoir jouer avant le repas du soir. Que pendant la visite médicale on prétend être très fatigué pour espérer un arrêt maladie de quelques jours. Skyrim, c’est exactement ça. Une véritable drogue qui va provoquer bien des discussions dans le couple des joueurs. Alors que trop de jeux actuels s’appuient sur des chemins balisés, scriptés jusqu’à l’os, Skyrim nous offre du rêve, une quête épique, et de la liberté. On ne joue pas à Skyrim, on le vit : chaque joueur aura son expérience, sa façon de progresser, sa façon de passer des heures dans ce monde parallèle. Les quelques défauts, ou plutôt les quelques limitations du jeu sont balayées en quelques minutes de jeu, puis totalement oubliées après quelques heures, tellement ses énormes qualités s’imposent. Ce titre est un indispensable pour tout amateur de jeux de rôle, et même un indispensable tout court. Un grand merci Bethesda de nous avoir offert ce cadeau de fin d’année.

Le jeu vous a plu ? Faites-le savoir :

16 votes

Xboxygen 5 sur 5, note basée sur 16 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton846.jpg?1390066489

Rédigé par le

Vous êtes ici : Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Commentaires (25)

BigMini

20:03 - 21 novembre 2011

Titre monumentale. Assurément LE jeu de 2011. Les seuls défauts étant....bon allez ptêt les chargements quand on rentre dans une maison, mais ça se résume à ça. Ce jeu, c’est le plaisir de jouer à l’état brut. Sur ce, j’y retourne.

Ma note pour ce jeu :

dexo

20:08 - 21 novembre 2011

J’ai pas encore pu y jouer mais nom de Dieu, ce test comme beaucoup d’autres donne furieusement envie. J’ai adoré Oblivion malgré ses défauts. Skyrim semble avoir corrigé pas mal de défauts et semble encore plus immersif, chose que je croyais impossible. Je vais prendre mon pied et ma vie sociale va en pâtir...

Je n'ai pas noté ce jeu !
avatar

park

20:09 - 21 novembre 2011

Ce jeu est EPIQUE, si vous n’avez pas « déjà » acheter ce jeu, arrêter ce que vous faites et allez immédiatement le récupéré. J’ai réussi à convaincre un pote de le prendre et il ne là pas lâcher depuis deux jours. Ce jeu est un des rares jeux ou il faudrait lui mettre une note supérieur a celle possible (je vous jure un petit 6/5 à xboxygen lui aurait pas fait de mal ^^)

Je vous supplie si vous n’avez pas ce jeux PRENEZ le, vendez un rein si nécessaire mais achetez le !!

Ma note pour ce jeu :
avatar

nono

20:11 - 21 novembre 2011

Ce jeu est un pur chef d’oeuvre.Je le conseille a tous les amateurs de jeu d’aventure(et même les autres).Très bon test(on peut mettre aussi dans les points positifs,la bande son qui est magistrale)Allez j’y retourne,j’ai un dragon a tué.

Je n'ai pas noté ce jeu !

Rone

20:32 - 21 novembre 2011

J’aurais bien aimé mettre une note de 6/5, c’est vrai. Et la musique est fantastique, mais y’avait plus de place pour les points positifs !^^

Je n'ai pas noté ce jeu !

vehga

20:45 - 21 novembre 2011

Indécrochable, il faut se forcer pour arrêter. La seule petite pique que je pourrais lancer mais qui n’entache pas le jeu est que ce skyrim conserve la bizarrerie des sauts, comme dans Oblivion. Se retrouver se retrouver bloquer sur l’arrête d’un rocher, ou autre, quand on essaye de le grimper, de sauter pour monter dessus. Enfin bref y a toujours eu ce truc bizarre avec le saut, mais bon ça n’empêche pas que rien n’est hors de portée. Ce jeu est juste énorme.

Je n'ai pas noté ce jeu !

Raster

20:45 - 21 novembre 2011

Le jeu de mon année 2011 et 2012 voire 2013 ... ^^)

Ma note pour ce jeu :

Mandar

20:50 - 21 novembre 2011

Bonjour,

Je suis à la recherche de ma vie social perdu le 11/11/11 à 1h11, tous juste après l’installation d’un jeu dénommé Skyrim.

Si vous la croisé au détours d’un bosquet durant vos escapades en Skyrim, n’hésitez pas de me la ramener. Je vous payerais quelques souverains.

Merci bien aventuriers.

Ma note pour ce jeu :

davidkenobi

20:52 - 21 novembre 2011

Je rejoins Rone, c’est un 6/5 qui lui fallait ^^

Ma note pour ce jeu :

SuperNael

21:03 - 21 novembre 2011

C’est le jeu ultime de cette Gen ! Je viens de me faire un Combat (Loup Garou vs Dragon) + 2 Géants qui se sont incrusté dans le combat .

Au final , j’ai perdu je suis tombé sur un dragon un peu tros fort :’-(

Je n'ai pas noté ce jeu !

1 | 2 | 3 |>

The Elder Scrolls V : Skyrim

Genre : RPG

Editeur : Bethesda

Développeur : Bethesda

Date de sortie : 11/11/2011

Prévu sur…

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Pour résumer…

Skyrim, le prochain épisode de cette saga The Elder Scrolls, entend bien réinventer et révolutionner le genre de l’epic fantasy en environnement ouvert.

Pour en savoir plus…

[MAJ] The Elder Scrolls V : Skyrim sur Xbox One et PS4 ?
The Elder Scrolls Skyrim édition Légendaire annoncée
Bethesda arrête Skyrim et tease un prochain jeu ?
Skyrim : Le patch 1.9 en détail
Test - Skyrim : Dragonborn

Contrat Creative Commons
Le Test - The Elder Scrolls V : Skyrim de xboxygen.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.

Xboxygen est un magazine en ligne sur la Xbox 360. On y découvre toute l'Actualité Xbox 360, tout ce qui concerne Kinect et le Xbox Live mais aussi les Tests Xbox 360, Tests Xbox Live Arcade, Jeux Xbox 360, Sorties Xbox 360 ou encore les Images de jeux Xbox 360 et les Vidéos de Jeux Xbox 360. Le tout basé sur Spip 2.