Test - Spec Ops : The Line

«Tous à couvert !» , - 7 réaction(s)

Dubaï... ville côtière luxueuse des États Arabes Unis... ses commerces, ses hôtels multi-étoilés, son Burj Khalifa... Une destination de rêve sans aucun doute ! Allez on y va, mais ne vous embêtez pas pour les billets, vous n’aurez besoin que d’un aller simple...

Dubaï la grande est morte vive Dubaï !

Grenaaaade
Grenaaaade

Après de fulgurantes tempêtes de sable, la voici ensevelie. Aaaah la nature... la plus grande adversaire de tous les temps ! Face à cette catastrophe naturelle, le 33ème bataillon de l’armée US sous les ordres du Colonel John Konrad, est envoyé sur place pour une tentative d’évacuation. Six mois se sont écoulés et toujours aucune nouvelle. C’est là que vous entrez en piste. Votre mission ? Une simple reconnaissance afin de retrouver Konrad et son unité. Vous incarnez le Capitaine Walker, vous êtes à la tête de la Delta Force composée de deux autres homme : le Lieutenant Adams et le Sergent Lugo. Mais vous n’avez encore aucune idée de ce qui vous attend...

En effet, dès vos premiers pas vous voilà attaqués de toutes parts. Les hommes semblent avoir perdu la raison depuis un moment ici. Qui sont vos vrais alliés ? Qui allez-vous sauver ? Tic tac, tic tac, il faut agir vite et bien. À vous de décider qui d’un agent de la CIA ou de civils innocents mérite de rester en vie. À vous de voir si vous supporterez de trahir un homme qui a risqué sa vie pour vous. Mais pourquoi vous a-t-il sauvé ? Un piège, un acte de bravoure, ou bien un geste intéressé ?

Mais où est ma bagnole ?
Mais où est ma bagnole ?

Les développeurs de chez Yager nous proposent clairement un TPS qui se différencie quelque peu des grand titres de ces dernières années. Si Spec Ops : The Line nous raconte la guerre pour la énième fois dans le monde vidéoludique, il se distingue par son côté psychologique. La guerre n’est pas que physique, elle est aussi mentale et chaque soldat se retrouve confronté à des choix moraux. Cela implique de vivre avec, de faire face a de nombreux trauma, et parfois même sombrer dans la folie...

Du phosphore blanc, tu sais faire fonctionner ça ?

Serais-je attendu ?
Serais-je attendu ?

Le gameplay est relativement basique, il s’agît d’un jeu de tir linéaire où vous vous mettez à couvert, vous tirez, à couvert, tirez, etc... On rencontre rapidement quelques soucis pour se mettre à couvert, et on regrette de ne pouvoir esquiver par une roulade. Vous pouvez néanmoins donnez certains ordres à vos hommes de main tels que « Flashez-les ! » « Abattez-moi cette tourelle ! », toujours agréable.

Bilan

On a aimé :
  • Le scénario
  • La bande son
  • Les voix
  • L’esthétisme général
  • Le multi
On n’a pas aimé :
  • La durée de vie un peu trop courte du mode campagne
  • Les rares soucis de gameplay pour se mettre à couvert
La guerre n’est pas un jeu

Spec Ops : The Line ne détrônera probablement pas les pionniers du genre, mais il reste cependant un excellent TPS doté d’une certaine audace scénaristique. S’il existe des jeux de guerre, celui-ci nous rappelle que la guerre n’en est pas un, bien qu’on se délecte jusqu’à la dernière seconde de ce titre ! L’atmosphère est très bien travaillée, tant du côté visuel que du côté bande son. Un jeu qui vous tiendra en haleine du début à la fin.

Xboxygen 3.67 sur 5, note basée sur 2 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton616.jpg?1390069419

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Spec Ops : The Line

Spec Ops : The Line
PEGI 18 Violence

Genre : TPS

Editeur : 2K Games

Développeur : Yager Development

Date de sortie : 29/06/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

7 reactions

remy554

04 jui 2012 @ 23:14

Perso j’ai adoré ! Enfin un jeu de guerre avec un bon scénario ! En revanche le jeu est trop court...

Mike57000

05 jui 2012 @ 11:42

Je l’est fini et il déchire , le scénario est vraiment bien penser dommage qu’ils soit si court :/

rocrom

05 jui 2012 @ 22:06

Bravo Eupsylone, tu m’a donné envie de jouer au jeu. -Comment ça c’est le but ?- :-)) ça fait plaisir de lire des tests comme ça. Keep going, Xboxygen !

nono

06 jui 2012 @ 13:57

Ce jeu est une vrai petite bombe. Il y a une réelle ambiance de désespoir qui se dégage du jeu. On sent vraiment que nos soldats galèrent. Et on veut vraiment les sortir de ce merdier. En plus avec les tempêtes de sable qui viennent s’intégrer dans les combats. Vraiment trop fort. J’espère vraiment que ce jeu va se vendre car j’attend déjà le 2.

nono

06 jui 2012 @ 15:02

Bon la je viens de finir le jeu et la je dis OOUUUAAAHHHH !!!!! Vraiment trop bon. Enfin un jeu avec une vrai fin. D’ailleurs sans spoiler,est ce qu’ils y a différentes fins ?mais vraiment ça fais 20 ans que je joue et franchement rarement un jeu m’avait vraiment aux tripes à ce point la. Allé j’y retourne en mode suicide.

Eupsylone

10 jui 2012 @ 13:52

Merci, merci rocrom ! =)

@nono : Alors sans spoiler, je peux juste te dire qu’il y a différents épilogues. ;)

J’avoue que je ne suis moi même pas vraiment adepte de ce genre de jeu, mais là j’ai pas pu décrocher !

elsherifwoody

15 aoû 2012 @ 23:13

et le DLC de résa il donne quoi ?