Test - Red Faction Armageddon

«La rançon de la gloire martienne» , - 1 réaction(s)

Après un premier épisode en HD se déroulant dans un monde ouvert et mettant en avant un gameplay de guérilla, la Red Faction revient en prenant le pari risqué de retourner dans un monde beaucoup plus dirigiste et les conséquences que cela implique. Ce changement radical de direction ludique sera-t-il le début de la fin de la planète Mars ? Et bien évidemment, les titres de paragraphes seront tout comme pour son prédécesseur, aussi débiles et peu inspirés par l’originalité.

Un Mars, et ça repart

Recette pour des bestioles grillées : Tirez un coup de fusil magnétique sur eux, et le deuxième tir droit dans la lave
Recette pour des bestioles grillées : Tirez un coup de fusil magnétique sur eux, et le deuxième tir droit dans la lave

Vous êtes Darius Mason, un descendant d’Alec Mason, héros de la libération de la planète Mars. Malheureusement, les temps sont toujours aussi troubles avec un groupe de fanatiques qui veulent remettre Mars dans son état sauvage. Et ils vont y arriver les bougres, libérant par la même occasion des créatures endormies depuis des siècles dans la croûte martienne et qui n’ont qu’une seule envie, buter tous les humains, rien que ça ! Devinez qui va devoir s’en occuper ? Donc, comme c’est votre lourde tâche un peu forcée d’arranger les choses, vous arpenterez les souterrains de Mars en long, en large et en travers pour mettre fin à ces nuisances de voisinage, et accessoirement redorer le blason des Mason, héros de génération martienne en génération martienne. Comme indiqué en introduction, le jeu perd son monde ouvert pour se contenter d’un déroulement beaucoup plus linéaire. Cela aurait pu être anodin si le reste du jeu ne suivait pas également la voie du changement, à commencer par la destruction, qui même si elle est toujours présente, voit son importance largement diminuée, pour finir par être reléguée comme outil stratégique (plus ou moins) afin de défaire les adversaires, en s’en servant de projectiles, ou encore d’abri.

Vous allez en croiser un paquet de ces bestioles sur toute l
Vous allez en croiser un paquet de ces bestioles sur toute l'aventure

Mais si les éléments sont détruits, comment servent-il d’abri ? Et bien vois-tu, cher lecteur, les petits gars de chez Volition ont enfin terminé leurs cours d’alchimie et ont donc acquis le concept de la transmutation dans sa totalité. C’est ainsi que la destruction est toujours assumée, mais grâce à la nanoforge qui se trouve autour de votre poignet, vous pourrez également réparer tout ce qui a été détruit. Les effets physiques sont toujours aussi efficaces, et les différentes armes aussi originales que destructrices rappelleront qu’on n’est pas là pour plaisanter (sauf peut être la mortelle M. Toots). Côté changement, on comptera également la jouabilité et le gameplay qui ont été revus de manière drastique afin de mieux coller au nouveau genre. Ainsi, finie la customisation des armes et bienvenue à la customisation des aptitudes. En échange de métal, vous pourrez donc augmenter les capacités de votre nanoforge, l’efficacité de vos attaques, obtenir de nouvelles techniques de nanoforge, booster votre santé...

Bilan

On a aimé :
  • Des armes très sympas
  • Faire évoluer Darius n’est pas si désagréable
  • Réparer nos dégâts pour mieux recasser derrière
  • Les pouvoirs de la nanoforge
On n’a pas aimé :
  • Le changement d’orientation du jeu
  • Pas un gros mode Online
  • La destruction passe au second plan
Pourquoi ?

Red Faction Armageddon nous propose une aventure en demi-teinte, non pas par la qualité de celle-ci qui reste somme toute bonne pour un jeu de ce genre, mais ce titre souffre surtout de la comparaison avec son grand frère avec lequel il rompt la grande majorité de ce qui avait fait son succès. C’est un choix artistique et ludique qui saura attirer son public, mais qui fera saigner le cœur de ceux qui comme moi avaient adoré Red Faction Guerilla. De plus, la légèreté du mode online ne peut que l’handicaper face au bulldozer Gears of War 2, mais sera parfait pour boucher quelques instants en attendant Gears of War 3.

Xboxygen 2.85 sur 5, note basée sur 1 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton665.jpg?1390069433

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Red Faction Armageddon

Red Faction Armageddon

Genre : TPS

Editeur : THQ

Développeur : NC

Date de sortie : 10/06/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

1 reactions

nono

09 jui 2011 @ 16:55

et bah moi je me suis pris ce jeu pour son coté défouloir et je peux dire j’ai pas été déçu du tout.c’est nerveux a souhait,les armes sont originales, les graphismes passent bien(en même temps ça ce passe presque toujours en profondeur).le seul bémol que je pourrai lui trouver c’est le fait que les niveaux se ressemblent un peu tous.si vous aimez les jeux fun et sans prise de tête ce jeu est fait pour vous.