Test - Red Dead Redemption

«Approuvé par les frères Dalton» , - 17 réaction(s)

Personne ne me traite de mauviette !

Côté missions, le jeu vous proposera des défis de 5 « types » avec tout d’abord les missions qui font avancer le scénario. Ces dernières seront signalées sur la carte par l’initiale de la personne qui vous la fournira. Rien de dépaysant avec les GTA. Vous aurez ensuite les services qui sont des sortes de missions à plus ou moins long terme qui requièrent généralement l’accomplissement de plusieurs objectifs pour être achevées. Ces dernières sont réalisables n’importe quand dans le jeu lorsque vous avez croisé le contact d’origine de la mission. Mais attention, vous n’aurez qu’un seul essai sur ces objectifs. Au moindre échec, la quête ne pourra être terminée. Vous avez ensuite les missions environnementales qui vous proposent d’aider les pauvres chalands. Ces dernières étant aléatoires, vous ne savez ni où, ni quand, ni même ce que vous devrez faire. Cela va de l’escorte à la capture de bandits évadés, en passant par la simple défense des voyageurs de bandits ou les défis de tir.

Les défis, eux, sont le 4ème type de missions et vous demanderont un investissement sur la durée. En effet, ces défis de 10 niveaux chacun sont classés dans 4 catégories : Botaniste, qui vous demandera de ramasser des plantes ; As de la gâchette, qui attisera vos talents de tireur ; Chasseur qui fera appel à votre capacité à débusquer les animaux sauvages et à les tuer ; Chasseur de Trésor qui vous demandera de retrouver des trésors perdus en vous servant de cartes. Le dernier type de mission consiste en des travaux. Vous devrez vous rendre dans les lieux adéquats pour lancer ces emplois. Cela va du simple dressage de chevaux (sous forme d’un mini jeu d’équilibre) à la chasse aux primes en passant par des jeux d’argent comme le poker ou le lancer de fer à cheval. Autant dire qu’il y a de quoi faire !

Surtout que de manière générale, vous aurez la possibilité de choisir la finalité de vos actions. Par exemple dans le cas d’une mission chasseur de prime, vous pourrez choisir de tuer ou de capturer la proie, ce qui influencera la quantité d’argent ramassé. Vous pouvez aussi garder l’argent qu’on vous a confié pour quelqu’un d’autre, ou faire ce que vous voulez ! La liberté est tout simplement immense dans ce jeu et les 20 heures scénarisées se transformeront en 30, 40, 50, 60 heures de pur plaisir, si ce n’est plus.

Elle l’est à tel point qu’en plus de rapporter de la réputation qui vous rendra connu, vos actions nourriront une jauge d’honneur aussi bien positivement que négativement, une mission pouvant vous rapporter plus ou moins en fonction du taux de réussite ou de votre efficacité. Cette jauge aura un impact sur la manière dont les bandits ou dont les honnêtes gens vous percevront et agiront en votre présence. Cela aura aussi un impact sur l’économie du jeu, puisque vous pourrez obtenir des réductions si vous êtes un homme d’honneur. A l’inverse, si vous êtes une crapule, tout sera à peu près gratuit, mais accompagné des chasseurs de primes et des hommes de loi qui vont avec. Mais c’est tellement jouissif de braquer quelqu’un, de le ligoter et de le traîner derrière son cheval ou de déclencher une bagarre dans un saloon...

Bilan

On a aimé :
  • La durée de vie globale énorme
  • L’ambiance de dingue
  • Le gameplay à la fois simple, mais complet
  • La liberté d’action
  • C’est quand même visuellement impressionnant pour un jeu avec un monde aussi vaste et ouvert
On n’a pas aimé :
  • Les bugs nombreux
  • Le mode Exploration amputé de plusieurs éléments
El Gringo ! De Jacques Bave

Red Dead Redemption s’annonçait comme une tuerie, et propose finalement du rêve avec un grand R, ainsi qu’une aventure avec un grand A. Le jeu, même s’il souffre de bugs, propose une immersion totale et une expérience de jeu encore plus approfondie que ce qu’on a pu avoir auparavant sur ce type de jeu, faisant oublier ces petits tracas. Si vous avez adoré la série GTA, vous serez envoûté par Red Dead Redemption. Si vous n’appréciez pas les GTA, tentez donc quand même votre chance avec cette version cowboy qui écrase simplement son modèle tout en apportant plus de souplesse dans le gameplay. Un très bon prétendant au titre de jeu de l’année qui place la barre très haute.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Red Dead Redemption

PEGI 0

Genre : GTA-Like

Editeur : Rockstar Games

Développeur : Rockstar Games

Date de sortie : 21/05/2010

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

Venez discuter sur le Forum Red Dead Redemption

17 reactions

avatar

Snoop92220

30 mai 2010 @ 01:12

J’aime bien le jeu, mais Rockstar reste dans le vide pour moi ! je m’explique, le graphisme de RDR et passée sur le moteur de GTA 4 est je trouve ça dommage car Rockstar aurait pu faire mieux, mais non depuis que GTA 4 et sorti il nous sorte les jeux avec ce moteur de jeu ( GTA 4 , Midnight Club , RDR ) j’espère juste que GTA 5 ne sera pas sur le même moteur graphisme !

SuperNael

30 mai 2010 @ 10:26

Avec un nouveaux moteur le jeux aurait été amputé de beaucoup de chose car dev tros cher , on voit sa avec GTA4 ou c’était la premiere fois ou ils utilisaient le moteur , jeux bien mais en dehors , les petites choses de san andreas sup on ce fesait chier

avatar

wes67

30 mai 2010 @ 11:37

Un must-have.

diez979

30 mai 2010 @ 12:45

[mode semi-chieur on]

« Bien dommage, ces duels étant au final un peu la marque de fabrique, ce que l’on retient le plus de cette époque. »

A l’époque de conquête de l’ouest et du début de l’industrialisation dans ces régions, les duels étaient très rares, voire inexistants.

Les duels sont un élément sublimés dans les films Western. Tout comme beaucoup d’éléments inhérents au genre Western.

[/mode semi-chieur off]

Sinon, le jeu est très très bon. Mon substitue du genre, c’était Gun (un très bon jeu malgré que...)J’ai suivis red dead depuis l’annonce du développement... Malgré l’attente et l’exigence, j’en ressort complètement convaincue et aucunement déçu !

Je voudrais juste parler d’oublis qui me frustrent. En premier, le manque de villes à New Austin dans le style d’Armadillo Ensuite, le fait de ne pas pouvoirs interagir avec les anciennes connaissances (Sherif, Bonnie,......) Puis, j’imaginai un Blackwater bien plus vaste. Enfin, plus de babioles à acheter.

Mais bon c’est rien comparer au plaisir que procure le jeu.

le raja

22 jui 2010 @ 14:27

Ce jeu est magnifique visuellement, dans l’histoire il n’y a pas de trous tout se tient. Seulement voila, une fois la campagne finie vous vous rabattez sur le live et là horreur, le multi est à chi**. Trop de bugs, mode exploration bidon qui consiste à du respawn/meurt. La note que j’ai donné à ce jeu ne couvre que le mode solo pour le reste je lui aurais mis 1/5.

avatar

Call-Me-G

23 jui 2010 @ 14:17

Red Dead Redemtion est assurément très réussi pour un GTA Like. Je ne l’ai pas encore fini, mais j’en suis déjà à la moitié, et sur le plan du scénario, il m’a bcp moins scotché que « Call of Juarez : BiB », qui est un poids lourd de ce point de vue là (Scénario !!).

Pour les bugs, je n’en ai vu aucun vraiment gênant, mais en revanche, je reproche au jeu ces longs voyages à cheval. Trop long, on aimerait bien accélerer les choses de temps en temps (Oui certes, il y a les diligences...).

Enfin bon, RdR reste un jeu exceptionnel, meilleur jeu de l’année pour l’instant.

avatar

gerard

26 jui 2010 @ 16:24

Comme déjà dit, ce jeu est tout simplement génial :-) Pour répondre à Call ME G , il existe les trajets rapides à partir du campement de base. On peut l’implanter quasiment partout et il est ainsi possible de sauvegarder la partie ou encore de voyager rapidement vers une destination de la carte ( villes ..) ou encore vers le point de repère que l’on aura préalablement choisit sur la carte ..

12