Test - Omerta City of Gangsters

«On va se les faire boss» , - 0 réaction(s)

La prise en main du titre n’est pas réellement intuitive et il faudra bien un petit temps d’adaptation mais étrangement (et on ne va pas s’en plaindre) elle rentre très vite en tête et se trouve au final assez agréable même si en allant un peu vite, on risque toujours de s’emmêler les pinceaux.

J’ai besoin d’un flingue

La partie gestion repose sur trois types de bâtiments : en plus de votre repaire, il faudra compter sur les locaux commerciaux, fournis par vos différents locaux ajoutés aux terrains constructibles qui permettent de générer de l’argent blanchi.

Il faudra parfois agir en conséquence pour sortir vos alliés de prison

Les locaux commerciaux proposent plusieurs types d’entreprises permettant de récolter de l’argent sale, il peut s’agir de bars clandestins vendant bière ou alcool, ou encore de preneurs de paris, qui génèrent de l’argent avec le temps. Grâce aux locaux, vous pourrez choisir de construire des bâtiments qui pourront fournir vos petites entreprises, comme la distillerie qui produira son propre alcool ou bien la contrebande, qui importe chaque jour des ressources parmi les trois possibles, bière, alcool ou armes à feu. Enfin les terrains, qui avec de l’argent blanchi permettent d’ériger des édifices plus imposants comme des hôtels ou des casinos, si chers à la ville d’Atlantic City et aux réseaux mafieux.

A ce stade, il convient de faire le point sur les données de jeu : vous avez trois types de ressources à gérer, en plus de votre trésorerie qui se divise en deux, les $ pour l’argent sale et les $$ pour l’argent blanchi, et chacun a son utilité propre. L’écran situé en haut à droite permet de toujours garder un œil sur vos comptes et s’insère parfaitement à la carte, si bien qu’il est facile de gérer cette petite ville. Attention à veiller également sur votre niveau de tension, symbolisé par des étoiles. La tension s’accumule en fonction des jours qui passent, en fonction de vos agissements, et augmente plus ou moins, souvent aussi en fonction de la mission en cours. Au bout de cinq étoiles, une enquête de police sera menée à votre encontre et plusieurs moyens s’offriront à vous pour vous y soustraire. Les pots de vins sont bien sûr de la partie mais vous faire bien voir par un personnage politique aura tout autant son intérêt… Certains édifices comme les banques ou les postes de police proposent des missions qui, en cas de succès, peuvent rapporter gros, mais qui restent facultatives si votre technique est assez bonne pour ne jamais sombrer à ce point dans le besoin.

Observez bien les couvertures que proposent le terrain

Il sera en plus possible d’effectuer des petits boulots pour des proches, des actions non disponibles sur la carte directement et qui vous permettront d’écouler un stock trop important ou à l’inverse, de ravitailler vos hommes en armes à feu par exemple, afin d’attaquer un commerçant pour le faire fuir et récupérer ses locaux, une idée parmi tant d’autres.

Bilan

On a aimé :
  • L’univers de la mafia
  • La bande sonore, les voix
  • La dynamique des villes
On n’a pas aimé :
  • Les chargements sont longs
  • Quelques bugs énervants
  • La répétitivité qui s’installe très vite
  • Rester bloqué, à attendre…
Mafia blues

Omerta City of Gangster est un jeu de gestion très complet, qui parvient même à inclure un aspect RPG qui apporte une diversité au titre, en proposant quelques missions d’affrontements vraiment réussies. L’univers de la mafia est porté avec brio par une musique et un décor qui transporteront les amateurs du genre, grâce aussi à un scénario cohérent prétexte à effectuer de nombreuses missions. La difficulté relative d’Omerta rend le titre abordable mais les nombreux petits bugs disséminés un peu partout et les chargements nombreux et très longs viendront à bout des joueurs simplement curieux.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Omerta City of Gangsters

PEGI 16

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Kalypso Media

Développeur : Haemimont Games

Date de sortie : 31/01/2013

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows