Test - Dead Island Riptide

«Sans The Roboz» , - 5 réaction(s)

Après un an et demi, et un DLC, l’envie était trop forte : il fallait qu’on retourne en vacances dans un endroit exotique !

C’est donc tout naturellement après tant de souvenirs mémorables créés par ces dernières vacances, que nous avons remis le couvert, mais sur une autre île de l’Archipel de Banoï.

Et tant qu’à faire, on a embarqué un petit jeune pour qu’il découvre ces terres sauvages, sa flore luxuriante et sa faune zombiesque.

Préparez les appareils photo et les machettes car ça va trancher chérie !

Riptide

Les autochtones chaleureux de l’île

C’est ainsi que nous avons dû retourner sur cet archipel maudit, surnommé Dead Island, infesté par des créatures toutes plus affamées les unes que les autres pour nos connaissances occidentales et nos corps de rêve, puisqu’elles voulaient à tout pris notre cerveau et notre chair. Quels locaux amicaux et chaleureux !

L’envie de faire partager cette expérience unique à un nouvel ami, John, ancien militaire Australien de l’ADF, ne se faisait que plus logique. Pour nous, qui avions déjà voyagé il y a de cela dix huit mois, nous avions déjà nos souvenirs que nous pouvions réutiliser sur cette nouvelle île si nous le souhaitions. John, lui, devra se faire entièrement à cette nouvelle expérience.

Chacun a ses avantages et ses inconvénients : par exemple, Xian manie le couteau de cuisine, et la gastronomie locale comme sa poche !

Je vous conseille d’ailleurs d’essayer le Berserk aux briques. Succulent !

Punam allait encore une fois nous montrer l’art de mitrailler dans tous les sens pour conserver d’immanquables anecdotes et cribler de souvenirs les habitants de cette nouvelle île.

Les garçons, eux, étaient moins distants et préféraient chahuter avec nos chaleureux hôtes.

Le nouveau, John, s’est plutôt bien adapté et a apporté des relations plus charnelles à notre groupe. Il n’hésitait pas à caresser les visages de nos nouveaux amis grâce à ses mains douces et musclées, puis de leur faire un peu de kinésithérapie avec ses pieds, pour les autochtones les plus avides de connaître les nouveaux types de médecine.

Nous n’étions pas seuls touristes dans cette île à forte densité d’arbres. La jungle accueillante était en pleine mousson, favorisant les nombreuses baignades et trajets en bateaux. Même si ces derniers ramaient méchamment et anormalement lors des collisions avec des indigènes du coin en pleine baignade.

Le baseball est le sport national là bas aussi.

Mais en dehors de ce genre d’incidents, nous avions de quoi nous émerveiller devant tant de beauté. Ce n’était certes pas aussi beau que les îles Brook que notre vieil ami Jason Brody avait récemment visité, mais nous n’avions pas non plus à nous plaindre d’une telle richesse d’environnements et d’une telle beauté de l’île. La ville était en partie inondée, suite à la mousson, mais la fête qui avait eu lieu la veille de notre arrivée devait être terriblement bonne, vu la désolation ambiante, les autochtones encore comateux qui se réveillaient avec une gueule de bois pas possible et une haleine à faire lever les morts, pour nous demander une pastille pour la bouche, ou une petite collation.

Bilan

On a aimé :
  • Les nouveautés, plus ou moins discrètes, mais sympathiques
  • Environnements soignés
  • Le système d’armement toujours aussi complet (craft, entretien, diversité...)
  • Bonne durée de vie
On n’a pas aimé :
  • Les bugs sonores
  • Les ralentissements
Zombies Fan service

Dead Island Riptide, est une bonne suite. Elle ne révolutionne certes pas les FPS, mais elle apporte assez de petits ajouts, tout en apportant une meilleure maîtrise du système de base emmené par le premier, pour se justifier comme suite convaincante. On regrettera cependant, les bugs, aussi bien audio, que les ralentissements, qui sont assez méchants pour gêner la progression dans le jeu. Pour le reste, c’est du fun, du fun, du fun, et encore du fun. Le tout saupoudré de membres de zombies qui volent ou éclatent sous le poids de vos attaques armées ou non, et on obtient un titre qui saura proposer un bon défouloir, voire une belle évasion dans un univers vidéoludique qui se veut relativement serious business de nos jours.
Si vous avez adoré le premier, vous accrocherez tout autant, si ce n’est plus à celui-ci. Si vous n’avez pas sauté le pas avec le premier, que buter du zombie est un de vos passe-temps favoris, et que COD vous gonfle, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dead Island Riptide

PEGI 18

Genre : FPS

Editeur : Deep Silver

Développeur : Techland

Date de sortie : 25/04/2013

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

5 reactions

ezaechiel

30 avr 2013 @ 08:30

Tout à fait d’accord avec le test, c’est du très bon, on s’amuse et on se surprend à tréssauter dès qu’un zombie qu’on n’attendait pas surgit d’une pièce ^^. Et on prend du plaisir à jouer seul mais on s’éclate vraiment quand on est 4 (et il n’y a aucune allusion graveleuse bande de petits pervers :p)

desertdoll

30 avr 2013 @ 08:59

Quel cochon ce ezaechiel !:-))

DAILY

30 avr 2013 @ 10:21

Je trouve franchement que ce dead island riptide est une arnaque, ce n’est qu’un gros DLC maquillé en suite et qui ne vaux certainement pas son prix. je ne comprend pas la note pour le coup, puisqu’il est encore plus bugé que le premier, sans compter la lourdeur du personnage qui est insupportable et le manque de travail flagrant des développeurs qui nous pondent un jeu de moins bonne facture que le premier un an et demi après. A éviter absolument si vous ne voulez pas perdre de l’argent.

armalite100

01 mai 2013 @ 21:07

Certes nous pourrions qualifié ce jeu de « gros DLC » ou autre mais sa fait toujours du bien de voir autre chose que du Banoï, ce jeu (ou DLC pour certains) à eu tout de même de bonne améliorations, que ce soit de textures, d’armement, de réparation, gadgets et j’en passe. Alors non ce jeu mérite amplement une bonne note.

Rapture

15 mai 2013 @ 21:15

Mon cousin me l’a offert pour mon anniversaire et je suis pas déçu ! Je m’amusse beaucoup avec ( surtout en coop ) et il y a encore pas mal de quetes ( 80 en tout ) et les environement changent vraiment pas rapport au premier opus. Moi qui à la base voulait attentre qu’il baisse un peu ben je suis heureux de pouvoir y jouer depuis une semaine :-)