Test - Dead Island

«Souvenirs de vacances» , - 8 réaction(s)

Ah les îles tropicales, avec l’océan, les complexes touristiques, l’environnement estival, les autochtones cannibales... Ah attends un peu là, j’ai été incorrect envers ce peuple. L’appellation correcte est zombie. Et Dead Island en est infestée. C’est parti pour du massacre et des jeux de mots bidons !

Who do you Voodoo Bitch ?!

Ici, c
Ici, c'est quand rone est parti faire à manger.

Bienvenue à Banoï, une île tropicale où tourisme et pognon vont de paire. Malheureusement pour la chair fraîche, cet endroit paradisiaque va finir en paradis pour joueurs en manque de massacre. Et tout cela grâce à l’infection mystérieuse qui va transformer pleins de gens en zombies prêts à se faire buter de toutes les façons possibles. Vous devrez donc à l’instar de la très honorable série Left 4 Dead, survivre face à des hordes de morts vivants. A thème identique, traitement différent. En effet, si la thématique de survie et du zombie reste, on met de côté l’aspect purement FPS de Left 4 Dead pour se rapprocher sans honte d’un Fallout 3, jusqu’à aller à faire du pied et de la cuisse à un Borderlands. C’est donc à un RPG zombiesque que le joueur va devoir faire face. Vous aurez le choix entre quatre personnages aux caractéristiques et spécialités sensiblement différentes, mais qui auront tous le même but : survivre sur cette île gigantesque et rendre service aux gens pour s’enrichir ou récolter de précieux objets. Au programme de la trentaine d’heures qui vous attend : éclatage de zombies, récolter des objets, découpage de zombies, jouer les messagers, martelage de zombies, aider des survivants, plombage de zombies, fabriquer des armes encore plus puissantes pour répéter le cycle de la vie. Et le plus jouissif dans tout ça, c’est qu’on peut y aller franchement jusqu’à 4 sur le Xbox Live !

Encore le voisin qui voulait nous piquer de la viande
Encore le voisin qui voulait nous piquer de la viande

C’est ainsi seul ou à plusieurs que vous parcourrez cette île tropicale aux environnements assez divers et variés comme un complexe hôtelier, une plage, une jungle, une ville, les égouts, une prison... Techniquement, le jeu se situe dans la moyenne haute avec des environnements riches et fournis, mais avec des textures qui peinent souvent et n’apparaissent qu’au dernier moment. La prise en main est somme toute classique en mode Digital, mais nécessitera beaucoup d’entraînement et de sang froid pour maîtriser la prise en main en mode Analogique. Ce dernier vous permet via votre joystick droit, de contrôler la main du personnage que vous incarnez, permettant de retracer fidèlement les mouvements que vous effectuez. Cependant, pour attaquer, cela demandera plus d’efforts que prévu, demandant de faire le mouvement en entier, et donc de prendre de l’élan, puis frapper. Une sorte d’avant goût d’un Kinect, mais en pas super bien fait. En effet, si l’idée peut paraître bonne, en pratique, ce n’est plus aussi évident, et le résultat en plein combat face à de nombreuses créatures mort-vivantes n’en devient que plus brouillon et inefficace. Bien dommage, car avec un peu moins de fidélité, ou en rendant cette phase compatible avec Kinect, on avait là un gros potentiel de fun et d’immersion.

Bilan

On a aimé :
  • Trancher du zombie
  • Dégommer du zombie
  • Briser du zombie
  • Trouer du zombie
  • l’aspect RPG du jeu
On n’a pas aimé :
  • Le mode Analogique très brouillon en action
  • Les nombreux bugs essentiellement en mutli
  • Missions un peu redondantes
Tranchons

Dead Island est une bonne surprise, mélangeant l’univers de massacre de zombies avec le RPG, tout en laissant la part belle à l’action. Malgré des défauts multi gênants, il arrive quand même à se hisser dans un haut niveau de fun de par sa collecte de bonnes idées à droite et à gauche, le faisant rivaliser sans prétention avec un Left 4 Dead 2 dans le trip zombie. Ceux qui ont adoré le concept de Borderlands pourront également sans hésitations tenir la causette aux petits vieux pas frais qui ont et qui continueront d’effrayer Mémé Huguette, ainsi que toute une génération de superstitieux et de gens facilement impressionnables par des créatures surnaturelles.

Xboxygen 4.56 sur 5, note basée sur 3 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton912.jpg?1390066488

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dead Island

Dead Island

Genre : FPS

Editeur : Deep Silver

Développeur : Techland

Date de sortie : 9/09/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Dead Island

8 reactions

nono

28 sep 2011 @ 21:47

Tout a fait d’accord avec le test.Le jeu est vraiment immersif.Il faut aussi rajouter que la bande son est pas mal du tout.Petits points négatifs, le jeu est un peu corsé quand même donc conseil d’ami essayé de faire un maximum de quêtes secondaires pour être de sur de profiter pleinement de ce voyage palpitant.

Tagadac

29 sep 2011 @ 06:30

Ma sauvegarde a beugé comme pas mal de mes amis impossible de continuer ma partie en plus level 43 :’-( Inadmissible pour un jeux de 2011 :-((

trop trop laid il aurait pu etre bien

Rapture

29 sep 2011 @ 07:00

Je l’ai fini la semaine dernière ( avec plus de cinquante heures de jeu ) en faisant toutes les quetes annexes et je n’ai pas eu de bug de save ou autres. Après pour celà il faut jouer uniquement ( en tout cas la première fois ) en solo et ce jusqu’à la deuxième MAJ. Enfin pour vous dire que j’ai KIFFE ce jeu meme plus que Bordeland et Dead Rising.

Rykoofull

29 sep 2011 @ 09:23

Ce jeu est prenant. Une agréable surprise pour cette fin d’année. On a de quoi faire pour s’amuser et partager en plus avec le coop. Un bon mélange de fps et de rpg, une durée de vie énorme et un prix honnête.

avatar

Apollon13

29 sep 2011 @ 09:40

j’aurai quand même rajouté quelque chose sur le monde qui se voulait ouvert mais est au final bien cloisonné dès qu’on sort de la première zone...

Mais sur ce qui a été dit au final juste 2 petites choses :

Les humains sont franchement pas malins... Une arme à feu un tir dans la tête et basta. Et comme ils se cachent et sortent de façon plus que prévisible... Après oui si on veut se les faire à la mêlée c’est plus complexe mais bon, c’est un peu se le chercher aussi.

Et niveau armes... Je sais pas si c’est le coté aléatoire qui m’a pas servi (ou trop servi à un moment et plus du tout ensuite) mais j’ai franchement pas changé souvent d’armes... Si on passe la phase du tout début ou on change d’arme toute les 2 minutes... Ya des armes du chapitre 2 que me suis gardé jusqu’au chapitre 4 voire jusqu’a la fin. Dynamiser un poil le truc pour faire un plus gros roulement aurai pas été un mal.

Pas trouvé le jeu mauvais, mais passé la découverte de la première zone le reste à franchement été moyen pour moi.

Ps : ah oui et le scénar qu’ils auraient mieu fait de pas traiter du tout plutot que de faire des cut scene émotion/sérieuses tombant à plat comme pas permis.

Stéphan

Rédaction

29 sep 2011 @ 19:50

Apollon, je sais pas ce qu’il en est de la version PC, mais :

Les humains, ouais sont pas futés, mais sont pas aussi stupides que tu le penses. Ils ressortent pas n’importe comment en etant prévisible, y’a juste un truc pour qu’ils sortent leur tête (sinon ils le feront pas).

Les armes dépendent de ton style, moi j’étais très tranchant et des armes j’en ai changé et amélioré. Je compte même pas le pognon dépensé là dedans !

Les zones sont ouvertes, tu peux aller où tu veux quasiment (dans les limites du raisonnable, les bonds de 56 mètres de haut, c’est pas ici qu’il faut les chercher.) et quand tu veux. C’est ça un monde ouvert. Au contraire d’un endroit où t’es obligé de prendre le même chemin pour progresser.

Rapture

29 sep 2011 @ 20:09

Les humains sont franchement pas malins... Une arme à feu un tir dans la tête et basta.

Oui et alors ? Par ce que toi tu connais des humains qui survivent à une balle dans la tete ? C’est pas Duke Nukem...

avatar

Apollon13

30 sep 2011 @ 09:24

@rapture : non juste pour dire que c’est pas bien compliqué c’est tout. Puis bon : « tu connais des humains qui survivent à une balle dans la tete ? » . Bah t’en connais qui reste droit comme un I après avoir pris une balle dans le bide ? Pense pas que faire le rapprochement avec la réalité ai un sens quand même. ^^

@stéphan : bah que armes tranchantes aussi... Mais changé non pas des masses. En exemple : moitié/fin acte 2 j’ai eu une machette, remplacée fin acte 3, par autre chose gardée jusqu’a la fin. Mon arme anti assassin/berserker c’était un truc dont le nom était marqué en blanc (donc basique au possible) gardé du début de l’acte 2 à la fin. Après je l’ai dis c’est peut être du à pas de chance vu que le drop rate me semble super aléatoire, mais bon.

Pour les humains verrai chez mes potes qui l’ont sur 360 mais perso les ai vraiment trouvé con.

ET coté monde ouvert bah oui ok c’est ouvert dans le sens que c’est pas fermé on est d accord... mais j’aurai aimé un truc plus vaste quand même, laissant une plus grande place à l’exploration.