Test - Skate

«Premier essai réussi !» , - 0 réaction(s)

La série des Tony Hawk est sur la première marche du podium des jeux de skateboard depuis trop longtemps maintenant et Electronic Arts a décidé de s’attaquer à ce géant avec Skate, son jeu de planche à roulettes axé simulation. Ici, point d’enchaînement de 40 figures avant d’atterrir en haut de la Tour Eiffel, Skate se veut réaliste et surtout crédible. Les amateur de ce sport extrême seront comblés, mais ils devront néanmoins dompter la bête avant de sortir des tricks de folie.

La très réussie scène d’intro vous amène à créer votre avatar suite à une grosse chute. Vous utiliserez donc la chirurgie afin de créer votre personnage à votre guise. La forme du menton, la largeur des sourcils ou encore la couleur ou encore la coupe de vos cheveux seront facilement paramétrables et vous obtiendrez sans trop de soucis ce que vous recherchez. A cela s’ajoute le choix des vêtements parmi une liste bien complète de marques de skate (Alien Workshop, DC, Ethnies, Lakai, Globe, Adidas…) mais pour l’instant assez limitée. Il faudra revenir un peu plus tard dans le jeu, lorsque vous aurez amassé suffisamment d’argent pour vous offrir tout ce que vous voulez et vous habiller des pieds à la tête. Finissons avec les accessoires que tout bon skateur à la mode se doit de porter, ça va des casquettes jusqu’aux bracelets tout mignons en passant par les lunettes. Vous l’aurez compris, la personnalisation du personnage est assez complète et vous permettra de débuter dans le jeu bien au chaud dans vos baskets. Celles-ci vont d’ailleurs morfler puisque la ville proposée est vaste et variée, à vous maintenant de faire vos preuves et de réaliser vos premières figures.

Tu le sens mon gros stick ?

C’est précisément sur cet aspect là que Skate innove. Le jeu est axé simulation, il fallait donc que l’équipe de développement trouve le moyen de faire ressentir au mieux les sensations qu’on a lorsqu’on réalise ses figures. On peut dire que le pari est réussi haut la main puisque mis à part les grabs (le fait d’attraper sa planche), le tout se réalise de façon très intuitive. Concrètement, le stick gauche de la manette sert à bouger notre personnage et le stick droit sert à contrôler la planche. Il est d’ailleurs appréciable de remarquer que la planche n’est pas un vulgaire morceau de bois collé au joueur et qu’elle est un accessoire à dissocier du personnage et à manipuler avec précaution. Les flips (rotations de la planche) et les grinds (fait de sauter sur une arrête ou une barre et d’y rester) se réalisent exclusivement avec le stick droit qui, combiné avec les rotations du joueur peuvent donner lieu à des figures vraiment intéressantes. Vous commencerez l’aventure par apprendre le trick basique, le Ollie. Pour faire sauter la planche et donc passer par-dessus les objets du décor, il suffit d’orienter le stick droit vers le bas, le personnage fléchit alors les jambes et sautera dès que vous orienterez le stick vers le haut. Pareil pour un kickflip, il suffira de remonter le stick légèrement vers la droite pour que la planche effectue une rotation de 360 degrès. Tous les flips se réalisent donc par l’intermédiaire du stick droit et il y en a une quarantaine, imaginez donc le nombre de manipulations différentes à réaliser et vous aurez mal au pouce rien qu’à y penser. Ce système fonctionne exactement de la même manière pour les grinds (26 au total) et contrairement à un Tony Hawk, il ne faut pas appuyer sur une touche spécifique pour grinder mais juste atterrir sur l’objet du décor désiré et se laisser glisser, comme en vrai. Libre à vous par la suite de tourner la planche et/ou votre personnage dans tous les sens pour tenter un combo de folie. Il faut ajouter à tout ça le dernier type de figure possible, les grabs. Ils ne se réalisent pas à l’aide du stick droit mais avec la combinaison du stick gauche et des deux gâchettes de la manette pour un total de 29 grabs différents.

Les contrôles de Skate sont donc à la fois innovants et intuitifs mais il faut avouer que c’est en même temps un handicap pour le joueur. Les habitués de la série des Tony Hawk seront perdus au début et il faut avouer qu’il faudra un temps d’adaptation non négligeable avant de pouvoir manier notre avatar et sa planche les yeux fermés. Certaines figures se ressemblent et il ne sera pas rare de vous tromper dans la manœuvre à effectuer et d’en réaliser une autre à la place. Il faudra alors être patient et passer par le sac à dos du personnage qui fait office de menu pour accéder à la liste des figures possibles et vous entraîner. Skate ne fait pas partie de ces jeux qui se prennent en main dès les premières minutes et demande un certain investissement de la part du joueur pour tirer le meilleur de lui-même. Il n’y a pas de points de compétences à améliorer au fil du jeu, c’est à vous de vous perfectionner.

Bilan

On a aimé…
  • Les sensations jamais ressentie !
  • Une liberté appréciable
  • Le mode multijoueurs efficace
  • Facile à prendre en main, difficile à maitriser
On n’a pas aimé…
  • Impossible de descendre de la planche
  • Les défauts de la caméra
Un joli coup qui ne demande qu’une suite !

Electronic Arts décide de se lancer dans un créneau pourtant difficile, celui du jeu de skateboard. Le pari est réussi avec un titre qui ravira les amateurs de ce sport extrême pour peu qu’ils réussissent à maîtriser la bête. Les quelques défauts devront néanmoins être rectifiés dans une hypothétique prochaine mouture pour qu’on puisse avoir un bon gros hits sur notre console. Pour une première, EA s’en tire haut la main et on en redemande !

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Skate

Skate

Genre : Sport

Editeur : Electronic Arts

Développeur : EA Black Box

Date de sortie : 27/09/07