Test - Halo 3

«Le combat final ?» , - 4 réaction(s)

Halo 3 est incontestablement le jeu qui a le plus fait parler de lui avant sa sortie. La campagne marketing de Microsoft à bien fonctionné et la pression s’est accentuée au fil des mois, jusqu’au dernier jour avant la sortie du jeu le plus attendu de la Xbox 360. Bungie devait avoir les épaules solides, et après avoir terminé le jeu et essayé ses nombreuses possibilités, on peut dire qu’ils ont réussi leur pari. Halo 3 fait incontestablement partie de ces titres qui marquent une vie de joueur. Examinons pourquoi.

La bataille commence !

Dès le lancement du jeu dans la console, on tombe tout de suite dans l’ambiance. Menu design et thème du jeu en fond sonore. On tremble un peu avant d’appuyer sur le menu de campagne puis on lance. Un chargement très réussi se met en route et on se retrouve dans le vif du sujet pendant quelques heures, jusqu’à la dernière mission. Difficile de décrocher en cours de route. Sans rien dévoiler de l’histoire, sachez que la campagne recèle quelques surprises et qu’on est tenu en haleine jusqu’à la toute fin du titre, lors de la vidéo qui se dévoile à nous après les crédits. Dans ce troisième et dernier épisode de la trilogie, l’histoire se focalise sur le Master Chief, aussi appelé Major, et uniquement sur lui. Les Elites ont rejoint le camp des humains après s’être rendu compte que les prophètes se servaient d’eux. Naturellement, l’Arbiter nous prêtera main forte tout au long de l’aventure. On joue donc le Master Chief du début à la fin dans un seul but : sauver l’humanité. Des personnages bien connus de la série seront bien évidemment là pour nous épauler comme le commandant Miranda Keynes ou le sergent Johnson et notre quête nous amènera à Cortana, la fameuse intelligence artificielle si proche du Major.

L’un des reproches fait à Halo 2 concernait le level design. Le premier Halo nous emmenait dans de vastes contrées, nous permettant alors d’appréhender nos missions de manières différentes. Que les fans se rassurent, Bungie les a écoutés ! Les environnements sont très ouverts et on ressent le même feeling que quand on jouait au premier Halo, c’est juste qu’il y a dix fois plus d’ennemis et de véhicules à l’écran et qu’on a vraiment l’impression de participer à une bataille gigantesque. Le premier niveau du jeu se déroule dans la jungle. Une jungle luxuriante qui donne le ton. Les environnements d’Halo 3 sont bien plus organiques qu’avant et c’est tant mieux. Oubliez les longs couloirs qui se ressemblent et les objectifs redondants, ici on joue à ciel ouvert la plupart du temps. Si les deux premiers niveaux du jeu peuvent paraître fastidieux, la suite est indiscutablement meilleure. Les niveaux s’enchaînent sans qu’on puisse dire ouf, le tout de façon logique. Les dix chapitres qui composent le jeu sont découpés en plusieurs parties et une fois qu’on joue un chapitre, tout comme dans les précédents épisodes, aucune coupure n’est à prévoir. Les chargements intra chapitres ne durent qu’une demi seconde, et sont presque imperceptibles.

Suite oblige, de nouvelles armes et véhicules ont été ajoutés à l’armée de l’UNSC ainsi qu’à celle des Covenants. Bungie nous gâte et c’est le gameplay qui se voit enrichi pour l’occasion. Pour les armes, les mitraillettes, le needler, le lance-roquettes (qui a perdu sa fonction de lock présente dans Halo 2) ou encore le fusil d’assaut sont toujours là mais doivent maintenant coexister avec le redoutable laser Spartant qui explose n’importe quel véhicule en une demi seconde (à noter que ça fonctionne aussi sur les humains et convenants), le lance-flamme, le Mauler Brute (shotgun), le marteau de gravité, le lance-flamme ou encore les armes dites transportables comme les tourelles ou bien le lance-missile POD. Pour ces dernières, la vue passe alors en troisième personne, ce qui vous offre une meilleure visibilité et compense un peu votre faible vitesse de déplacement. Signalons aussi que de nouvelles grenades sont maintenant disponibles. En plus des grenades plasma qui se collent aux véhicules/personnages et des grenades à fragmentation, on dispose maintenant de grenades spike qui se collent sur n’importe quelle surface, et des grenades incendiaires qui comme leur nom l’indique brûlent les alentours lorsqu’elles explosent.

Les véhicules ont eux aussi vu leur nombre augmenter. Nous avons maintenant droit à la mangouste, une sorte de quad qui peut transporter deux personnes rapidement, au Hornet, un genre de petit hélicoptère, au Chopper, un véhicule Brute qui s’apparente à un mix entre une jeep et une moto et toujours chez les Brutes, le Prowler qui peut transporter deux passagers. Terminons par d’autres nouveautés, les équipements : ils s’utilisent avec la touche X de la manette et sont au nombre de sept. Ca va de la bulle protectrice à la mine antipersonnel en passant par le brouilleur de radar ou au drain d’énergie. Avec tout ça, n’ayez aucun doute, vous aurez de quoi faire !

Bien que les développeurs aient implémenté pas mal de nouveautés, l’essence même du gameplay n’a pas changé, et on peut s’en réjouir, tant Bungie avait fait un travail remarquable à ce niveau sur les précédents opus. On ne peut toujours transporter que deux armes à la fois, nous obligeant ainsi à faire des choix en pleine action, et le nombre de grenades maximum qu’on peut avoir est de 8, deux maximum par type de grenade. Le Master Chief dispose aussi toujours de son armure avec un bouclier intégré. Quand vous êtes touché, ce bouclier est endommagé et une fois que vous n’en avez plus, c’est votre vie qui en prend un coup. Il suffit alors de se mettre à couvert quelques secondes pour reprendre de l’énergie et régénérer le bouclier, ce qui nous évitera de mourir bêtement de nombreuses fois.

Halo 3 fait figure de porte drapeau de la Xbox 360, il se devait donc de combler les joueurs au niveau de sa réalisation. Pari réussi, même si on peut reprocher au titre son aliasing (effet d’escalier) un peu trop présent tout au long du jeu. Si vous êtes vraiment allergique à ce genre de chose, vous risquez quand même d’être gêné ; sinon, l’immersion dans l’action vous fera un peu oublier ce détail qui ternit l’ensemble. Car même si Halo 3 n’est pas le plus beau jeu de la machine, il reste quand même très joli. Cela va du joli au superbe dans certains niveaux. Mention spéciale aux effets lumineux et aux textures qui apportent vraiment un plus aux graphismes du jeu. Il ne faut pas oublier aussi que le jeu affiche de grands espaces, et qu’il est donc impossible d’avoir un niveau de détail comparable à un Gears of War par exemple. Certaines batailles sont grandioses et on se retrouve à la fois acteur mais aussi spectateur de tout ce qui s’offre à nous. On ne sait parfois plus où regarder tellement il y a de choses affichées. Entre les véhicules aériens qui combattent au dessus de nous et les transporteurs de troupes qui débarquent au beau milieu de nombreux véhicules terrestres, du spectacle, il y en a ! Comptez aussi sur les différents scripts pour accentuer tout ça, et vous avez là un théâtre interactif qui ne vous laissera pas indifférent. N’oublions pas aussi de mentionner les somptueuses musiques du jeu qui contribuent énormément à intensifier l’action et à se croire d’autant plus dans une aventure épique. Rien à redire non plus en ce qui concerne les dialogues, la version française est parfaitement doublée et les protagonistes réagissent parfaitement en fonction de la situation.

Dernière chose à ajouter pour la campagne, une option peut être activée, le score de campagne. Il s’agit d’une évaluation de ce que vous avez fait durant un chapitre donné qui se traduit en chiffre. Cette valeur diffère selon le temps que vous mettez à terminer le chapitre, le nombre d’ennemis abattus, etc. Des succès sont à débloquer et on peut ainsi comparer ses scores avec les autres joueurs.

Bilan

On a aimé :
  • Des environnements plus ouverts
  • Une campagne solo bien sympa
  • Le mode coopératif à 4
  • Le mode multijoueurs toujours aussi garni
  • Le mode Forge pour créer ses cartes et le mode Cinéma
On n’a pas aimé…
  • Pas exempt de défauts graphiques (aliasing, certaines textures)
On a bien fait d’attendre

Halo 3 est finalement bien le hit tant attendu. Bungie nous offre une campagne épique et grandiose, un mode multijoueur très complet, de la coopération en ligne, un éditeur de cartes et un mode cinéma qui permet de visionner toutes ses parties, que demander de plus ? Halo 3 entre dans la cours des grands et mérite bel et bien son appellation de titre incontournable.

Xboxygen 4.28 sur 5, note basée sur 18 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton3.jpg?1390066494

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Halo 3

Halo 3
PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : Microsoft

Développeur : Bungie

Date de sortie : 26/09/07

Prévu sur :

Xbox 360

4 reactions

Just Skill1337

03 aoû 2009 @ 21:14

Je mets 5 étoiles pour ce jeu... Même si pour ma part la campagne est un peu courte et même si j’ai était déçue par la fin du jeu, je trouve toujours du plaisir à me refaire la campagne et je découvre à chaque fois, une manière différente d’effectuer le niveau ! Ce jeu à aussi une bande son magnifique, comme tout les jeux Halo d’ailleurs =D Pour finir, je tiens également à dire que ce jeu est vraiment très très bon en multi (mais ça tout le monde le sait ^^’)

Just Skill1337

03 aoû 2009 @ 21:15

Même si pour ma part la campagne est un peu courte et si j’ai également était déçu par la fin du jeu, je trouve toujours du plaisir à me refaire la campagne et je découvre à chaque fois, une manière différente d’effectuer le niveau ! Ce jeu à aussi une bande son magnifique, comme tout les jeux Halo d’ailleurs =D Pour finir, je tiens également à dire que ce jeu est vraiment très très bon en multi (mais ça tout le monde le sait ^^’)

RETTBA 78

30 mar 2010 @ 17:23

Rien ne peut et ne pourra dépasser les Halo, ça c’est pas discutable lol

avatar

xboxkinectkilian

08 jan 2011 @ 22:47

Hyper bien, je viens de l’acquérir et c’est le meilleur jeu FPS mais peut-être que Halo Reac serait mieux