Test - Dead Rising

«Zombie la mouche» , - 0 réaction(s)

Imaginez... Imaginez un monde sans queue à la caisse. Imaginez un monde sans vendeur qui déblatère plus de conneries que Patrick Sébastien un samedi soir. Imaginez un monde sans mioches qui hurlent partout, chialent et crient jusqu’à ce que leurs irresponsables de parents cèdent à tous leurs caprices. Imaginez un monde où le self-service prend toute son ampleur. Imaginez Willamette, la ville où tout ceci est possible ! Capcom nous offre cette vision idyllique du monde parfait. Malheureusement ils ont la fâcheuse tendance à nous mettre des zombies un peu partout dans leurs jeux. Ce qui nous donne Dead Rising, la seule simulation de shopping avec des Zombies. Welcome to Willamette !

Willamette : 53594 habitants, vivants compris

Dead Rising vous met dans la peau de Franck West, un photographe reporter freelance qui se trouve à Willamette à cause d’infos de ses sources le menant jusqu’ici pour flairer le scoop de sa vie. Suite à quelques incidents, vous vous retrouvez coincé pendant 72 heures dans le centre commercial de la ville et découvrez que la ville entière est infestée de zombies. Seuls quelques rares survivants traînent dans le centre commercial. Libre à vous de les sauver des griffes des mangeurs de chair humaine ou pas. Le jeu vous laisse libre choix dans vos actions. Vous pourrez ainsi choisir de suivre la trame scénaristique et découvrir pourquoi et comment tout ceci est arrivé, ou vous pourrez tout simplement vous balader dans le centre commercial à la recherche de votre propre survie. Techniquement nous avons affaire à un jeu d’action de type Beat Them All, mâtiné d’un soupçon de RPG en ce qui concerne l’évolution du personnage et de ses aptitudes. Le jeu accuse légèrement le temps, étant donné que le jeu est un jeu de première génération. Mais cela ne l’empêche pas de proposer un visuel impeccable et plutôt bon avec des textures soignées qui n’ont pas vraiment à pâlir de jalousie devant certaines productions actuelles. On notera quelques ralentissements par moment, mais rien de réellement gênant. Le personnage principal est quant à lui plutôt maniable, mais souffre de quelques soucis de jouabilité du fait de la multitude d’actions disponibles combinée avec la volonté de proposer une maniabilité accessible. En effet, le bouton X permet d’utiliser les actions qui varient en fonction de l’objet en main. Et des fois, cela peut causer quelques soucis de résultat final, lorsqu’X est combiné avec les autres boutons pour effectuer des techniques spéciales. Au fur et à mesure que vous gagnerez des niveaux, vous apprendrez des techniques pour survivre allant de la balayette à l’étripage en passant par le marche-zombie, mon préféré en combo avec un double lariat. Et ce ne sera pas de trop avec les nombreux objets pour affronter la horde colossale de zombies qui viendra pour vous croquer. Il sera cependant conseillé d’utiliser des armes de contact, puisque les armes de visée (pistolet à eau, crachat, pistolet, fusil de précision assiettes...) nécessitent l’immobilité du personnage, ce qui peut s’avérer dangereux en cas d’affrontement contre de nombreux adversaires.

Willamette : 53594 Affamés, 1 Cheese

Etant photographe, vous avez en permanence à votre disposition un appareil photo. Cet appareil photo vous sera utile pour gagner des Points d’expérience, nommés PP (pour Points de Prestige) qui, cumulés, vous confèreront ces fameux niveaux d’expérience. Bien que totalement optionnel, l’appareil photo vous ouvre la voie du photo-reporter : prendre des photos au péril de sa vie pour montrer la vérité aux autres. Rassurez-vous, il y a d’autres moyens de glâner ces précieux PP. Celui-ci est seulement un des plus efficaces. Vous aurez donc au choix : le sauvetage de survivants, l’escorte des survivants, la découverte d’un indice quant à l’origine de ces évènements (ici nommé cas), effectuer des actions spéciales (mettre une poêle au feu, utiliser un four...) ou même le basique massacre de zombies. Rappelez-vous : ici c’est la survie qui importe, et cette pression pour survivre vous sera régulièrement rappelée avec le système de contre la montre vous obligeant à effectuer les objectifs dans un certain laps de temps, et parfois il faudra choisir par manque de temps, parce que lui a choisi de ne pas vous attendre. De plus, les zombies ne sont pas tous stupides : certains courent, d’autres se servent d’armes. Mais leur arme principale est leur surnombre, ce qui vous demandera du sang froid de l’armement improvisé et une bonne dose d’agilité pour se sortir des situations les plus périlleuses. Le moteur du jeu affichant aisément plus d’une centaine de zombies à l’écran en même temps, il va littéralement falloir se frayer un chemin. Et rien de tel que la panoplie du parfait petit consommateur pour cela ! Servez-vous de tout ce qui vous tombe sous la main pour éliminer ces immondes créatures qui ne rêvent que de vous inscrire à leur menu et faire de vous l’un des leurs. Couteaux, bijoux, seaux, pommeaux de douche (essayez-le, le résultat est délirant), hache, pistolets, boules de bowling, CDs, vaisselle, canettes de soda... Ces nombreux objets fourmillant les boutiques vous seront de grande utilité, parmi tant d’autres comme des armes un peu plus sérieuses, comme des barres à mine, tronçonneuses, fusils à pompe, mitraillettes, faux, machettes... Il ne faudra bien évidemment pas oublier de récupérer et gérer des aliments pour récupérer de la vie, puisque votre inventaire n’est pas illimité.

Bilan

On a aimé :
  • La tension et l’humour débile
  • L’originalité du concept
On n’a pas aimé :
  • Le maniement du personnage un peu rigide
Willamette : 53594 habitants +1 ?

Bien qu’assez ancien maintenant, Dead Rising est le genre de jeu qui surpasse l’épreuve du temps (paradoxal pour un jeu qui se base sur la gestion du temps, hein ?). A la fois long, et court, drôle et sérieux, jouable et injouable, linéaire et libre, Dead Rising est un jeu paradoxal de bout en bout qui plaira ou pas aux gens. Mais pour ce dernier point, ce ne sera qu’une question de sensibilité parce que Dead Rising reste un titre fun, à posséder absolument si vous êtes un heureux possesseur de Xbox 360 et que vous êtes majeur (PEGI 18+). Welcome to Willamette.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dead Rising

Dead Rising

Genre : Action/Beat them up

Editeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 07/09/06

Prévu sur :

Xbox 360, PC Windows, Wii