Test - Batman Arkham Asylum

«Oh ! Regarde Robin ! C’est le Joker !» , - 8 réaction(s)

C’était par une nuit calme, comme il n’y en avait que trop peu dans cette ville. Mais la nuit ne faisait que commencer, et la paix n’allait pas tarder à être troublée. Je lisais tranquillement mon journal du soir accompagné d’une tasse de café lorsque mon majordome me fit remarquer l’insigne lumineux qui éclairait les ténèbres de la nuit. Les criminels avaient mal choisi l’endroit pour assouvir leurs basses besognes. Ils allaient avoir affaire à mon alter ego, détective hors pair. Ils allaient rencontrer le symbole de la peur. *clic*
>> Mais qu’est-ce que tu fais en collants Stéphan ?
>> Retourne dans ta chambre, Zx. Je n’aurai pas besoin de Robin ce soir.

Bat-Rit

La soirée s’annonçait encore plus mauvaise que je ne le pensais. Une fois mon costume enfilé et la Batmobile démarrée, un sentiment de danger me parcourut l’échine. Cela sentait le Joker à des kilomètres, je vais devoir redoubler de prudence. Curieusement, notre affrontement fut bref. Il n’avait opposé quasiment aucune résistance. Je dois rester prudent et ne pas baisser ma garde un seul instant durant sa longue escorte vers l’asile pénitencier d’Arkham. Une fois livré au service de sécurité de l’île, le commissaire Gordon et moi-même pensions en être débarrassés pendant un certain temps. Mais quelle ne fut pas la surprise de découvrir que tout ceci était un piège destiné à mon attention. J’étais… non. Le commissaire, les gardes, le personnel, les prisonniers et moi-même, nous étions tous prisonniers des facéties et du complot du triste clown souriant. Que nous avait-t-il réservé ? Agissait-il seul ? A quoi rimait tout ce cirque ? Je n’allais pas admirer les murs, aussi jolis soient-ils, et le Joker le savait très bien, aussi soigné soit-il. Il avait même prévu le coup, puisque ses sbires dirigés par Harley Quinn étaient aussi sur les lieux. Un bon moyen pour m’échauffer face aux dangers de l’île et de la plupart de ses habitants forcés.

Même si les forces de sécurité m’avaient proposé leur aide, je l’avais refusée. J’avais déjà renvoyé mon comparse au lit, ce n’était pas pour me coltiner des mecs qui se font dessus à la seule vue d’un programme de Real TV. Et puis, ils ne portaient même pas de collants (non, c’est les forces de sécurité). J’aurai eu l’air ridicule qu’il n’y ait que moi du groupe à en porter. J’étais de toute façon suffisamment équipé pour faire face à la plupart des dangers et obstacles naturels de l’île. Batarangs, Tyrolienne, Gel Explosif, grappin, Bat-griffe, rien n’allait m’empêcher de remettre de l’ordre sur cette gigantesque île et d’en découvrir tous les secrets et de résoudre l’énorme quantité d’énigmes laissées çà et là par le vil et narcissique Homme Mystère. Et si de la résistance se faisait sentir, je pouvais utiliser le système de combat Free Flow.

Bat-Art

Ce dernier est bien plus pratique que d’étudier 3 millions d’arts martiaux. Une simple pression sur le bouton X de ma Bat-manette me permettait de coller des baffes, coups de pieds, poings, balayages et autres attaques efficaces en fonction de ma position, de celle de mes ennemis ainsi que du nombre de coups consécutifs. Mais malgré leur QI de moule, ces derniers avaient du répondant et m’attaquaient aussi de toutes leurs ridicules forces sans considération parce que je tapais leurs petits camarades. Heureusement que le bouton Y de ma Bat-manette me permettait de bloquer les attaques et de contre-attaquer l’adversaire en question. Quelques pressions simultanées sur mon instrument et j’étais capable de les projeter, de les achever, et même de les aveugler et les étourdir de ma longue cape à l’animation quasi-parfaite, grâce à B. Bien que soupçonneux lorsque Rone, mon majordome, me l’avait installé sur ma ceinture, je dois avouer que c’était rudement efficace, fluide et bien pensé ! Il faudra que je pense à lui donner une rallonge d’un dollar par mois à ce brave Rone. Il l’a bien méritée !

Mais les ennemis ne m’attendaient pas tous sagement légèrement armés, voire à mains nues. Certains patrouillaient, dangereusement armés de mitraillettes ou même de la grille de programme de TF1. La menace était lourdement présente, il valait mieux que je ne me fasse pas repérer. Heureusement que l’infiltration, c’est mon dada. Faire ressentir ma présence sans me montrer, faire monter la terreur chez mes adversaires, jouer avec mes ennemis ; tel était mon leitmotiv qui exacerbait mon côté sadique. Et malgré les ténèbres, bien qu’ils ne me voient pas, moi je les observais dans l’ombre, grâce à la multivision intégrée dans mon masque. Ce dernier, quand j’y pense, est bien pratique. Encore une brillante invention de Rone, mon majordome, alors que j’avais besoin de retrouver mon Playboy du mois de mars, subrepticement dérobé par mon ancien ami, le procureur Tom Choucrew alias l’infâme Two Fesses. Malheureusement il n’était pas sur l’île, il tenait une conférence à un séminaire de vilains avec le Pingouin, Catwoman, Ras Al Ghul et bien d’autres. C’est bien dommage qu’il y ait tant d’absents. Je veux dire, pour une prison psychiatrique haute sécurité, les pensionnaires criminels n’y sont pas très assidus !

Enfin bref, cette vision allait m’être utile pour repérer les ennemis à travers la matière et les éliminer discrètement un par un. Et si je me faisais détecter, il me suffisait d’aller me faire oublier à l’abri des regards pour recommencer de plus belle sans qu’ils comprennent quoi que ce soit où qu’ils captent que je n’ai fait que quelques mètres au dessus d’eux. C’étaient des larbins. Mais si les super criminels avaient engagé des gens un tant soit peu intelligents et incrédules, je n’aurais pas fait long feu dans le métier et me serai reconverti en huissier. Ce masque allait aussi me servir pour suivre diverses pistes grâce aux indices laissés un peu partout, comme je l’avais fait à l’époque de ses premiers tests. Il est dommage que ces pistes aient été si peu nombreuses et n’aient été disponibles que lorsque mon aventure avançait, et sans fausse piste.

Bilan

On a aimé :
  • L’ambiance sombre digne de Batman
  • Le jeu est très varié et très complet
  • Le système de combat à la fois simple, mais efficace
  • La qualité technique du jeu dans son ensemble supérieure aux standards actuels
  • Devenir vraiment Batman et jouer avec la peur des criminels
On n’a pas aimé :
  • Les ennemis lambdas sont pas super intelligents, ni super variés
  • Il manque la présence de personnages incontournables de la série. Peut-être pour une suite…
  • Les pistes indiquées par la vision mode détective sont trop évidentes. On aurait aimé quelques fausses pistes qui mènent à des pièges
Bat-man

Batman Arkham Asylum n’est pas un simple jeu tiré d’une licence. Il colle, à la fois, une déculottée aux jeux à licence en plaçant la qualité à un niveau plus que supérieur mais en plus, il dépouille sans problème beaucoup de titres d’action, d’aventure ou d’infiltration. C’est l’exemple parfait du jeu fait par des passionnés de leur sujet et de jeu vidéo. Le jeu propose un gameplay tellement simple et intelligent, ainsi qu’une immersion tellement enivrante, que vous ne dirigez pas Batman, vous devenez réellement Batman ! Et même si vous êtes profane de l’univers, tenter l’aventure est extrêmement conseillé. Vous n’accrocherez peut-être pas autant qu’un Bat-Fan, mais vous kifferez, sur un fichtrement très bon jeu, tous les points qui proposent en plus d’un challenge correct une diversité plus qu’honorable pour un jeu de ce genre. Le genre de jeu que l’on aimerait voir plus souvent envahir les rayons des boutiques.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Batman Arkham Asylum

Batman Arkham Asylum

Genre : Action/Infiltration

Editeur : Eidos Interactive

Développeur : Rocksteady Studios

Date de sortie : 28/08/2009

Forum : Batman Arkham Asylum

8 reactions

avatar

suisse23

01 sep 2009 @ 19:05

bon je suis le premier qui a voter j ai voulu mettre 5 etoile mais 4 sont venus ^^

a part ca je sais que je jeux est enorme malheureusement il n ait pas encore sorti en suisse :( mais il sort demain alors vivement !!!!

NEWS TELECHARGER LE THEME BATMAN GRATUIT SUR LE LIVE ^^

Wipness

01 sep 2009 @ 19:11

joli test Stéphan, très...original xD

avatar

Apollon13

01 sep 2009 @ 19:47

fait envie tout ça... Les licenses super heros m’ont souvent réservé des suprises maximum en demi teintes (et wolverine n’a pas aidé à tout ça...). La de ce que j’entend partout ça a l’air bien différent : un jeu qui se calque sur une licence et non pas juste une licence... Va me faloir discuter de ça avec mon porte feuille...

Allez t’es pas si maigre que ça !

Just Skill1337

01 sep 2009 @ 21:05

Test vraiment original, belle intégration des gars du staff dans l’histoire ^^’

Luke Ben MBay

01 sep 2009 @ 21:18

Ce jeu est tout simplement parfait, et ce n’est pas terminé :D !!!

avatar

Snoop92220

01 sep 2009 @ 22:57

C’est un super jeu de héros ça. Mais je trouve dommage que l’histoire ce termine en 6h. Pas de Mr Frizz ou Mr Pingouin ( on ne voit que leur cage dans le pénitencier). les énigme mette un peux de plus mais un =e extension avec plus de bosse et de méchant serai le bien venu.

yvesnet

03 sep 2009 @ 10:03

Moi je dirai que c’est l’un des meilleurs comics réalisé en jeux avec un autre sortie y a peu de temps. On retrouve Batman dans toute sa splendeur. Jeux qui n’est pas linéaire je trouve et où on passe de très bon moment !!!

ITACHI UCHIWA22

12 oct 2011 @ 16:44

C’est le meilleurs de tous les jeu que je connais dire que batman arkham city va sortir trop cool yes:-))