Test - Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution

«Nom à rallonge no jutsu !» , - 0 réaction(s)

Chaque année, un nouveau Naruto débarque pour nos consoles de salon. Chaque année, c’est CyberConnect qui s’y colle, et chaque année il en ressort pas mal de lacunes, mais - et encore heureux - pas mal de qualités. Malheureusement, avec une série qui, à l’instar de l’arc de la Grande Guerre des Ninjas, tire trop sur la longueur, on peut aisément imaginer ce Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution prendre le même chemin, jusqu’à lasser le joueur, sans rien rajouter à la licence si ce n’est que quelques persos de plus. Mais est-ce réellement le cas ?

Mecha-ca Naruto

réaliser des ultimes à deux : un grand moment de solutide pour l
réaliser des ultimes à deux : un grand moment de solutide pour l'adversaire qui va se faire pulvériser

Ne cherchez pas l’histoire dans ce nouveau jeu de combat Naruto, il n’y en n’a pas. Enfin si, mais elle est tellement bateau et clichée que ça aurait été probablement mieux qu’il n’y en ait pas du tout. Certes, le lassant arc de la Grande Guerre Ninja vient de se terminer en prépublication au Japon cette semaine, et on espère tous que le prochain jeu passe enfin à autre chose qu’une sortie chronique de nouveaux épisodes, juste histoire de ne pas se faire oublier, comme on en a eu depuis 2 titres. Mais était-ce si difficile que cela de créer une histoire originale pour le jeu, plutôt que de l’articuler autour d’un tournoi redondant ? Parce que soyez-en certains, redondance il y aura ! Pour faire simple, vous devrez à chaque fois remporter un tournoi dans chaque rang (de D à S+) afin de débloquer des récompenses, recruter des personnages (qui deviendront alors jouables), et au passage effectuer quelques missions et défis qui auront un méchant air de déjà vu, puisque ce sont quasiment tous les mêmes ! Puis une fois le tournoi remporté, il faudra s’attaquer aux autres, suivant un déroulement identique, mais au rang de difficulté supérieur pour continuer à débloquer les éléments.

Le jeu freezera quand ça lui chantera pendant une à deux secondes, même pendant les combats.
On peut personnaliser les personnages en leur ajoutant des objets
On peut personnaliser les personnages en leur ajoutant des objets

Techniquement, et j’ai l’impression de me répéter à chaque test d’un épisode de cette série, ce Révolution souffre d’énormément d’aliasing. Le jeu est certes bien représentatif du design, coloré comme si on était devant l’anime, mais aliasé et avec plein de freezes un peu partout : ça fait tache. Et oui ! Le jeu freezera quand ça lui chantera pendant une à deux seconde, même pendant les (très longs) chargements ou les combats. Nous avons toujours droit aux mêmes rigidités dans les actions d’exploration, ce qui, mis en perspective, est encore une énième régression par rapport au premier Ultimate Ninja Storm sur PS3 sorti il y a 6 ans de cela. En dehors des musiques et des bruitages, bien évidemment, puisque ce sont les mêmes… Sérieusement, ils n’ont pas changé d’un pouce. Heureusement qu’ils sont agréables en dehors de quelques bruitages de menus toujours aussi agaçants. Cependant, bien qu’il conserve ses tares, le jeu conserve également ses qualités, à commencer par une galerie de personnages complète et ce coup-ci entièrement jouable ! Les fans retrouveront des personnages majeurs, mineurs, vivants, morts, des choses inexplicables, ou encore un… robot ! Et oui !

Un ninjeu bien trop prudent

Les dessins animés sont distrayants, même si techniquement, on a vu mieux
Les dessins animés sont distrayants, même si techniquement, on a vu mieux

Le jeu essaie, malgré sa forte redondance, d’apporter du sang neuf, à commencer par ce personnage totalement inédit du nom de Mecha Naruto : un robot mystérieux ayant de nombreux traits de ressemblance avec notre ninja orange et avec lequel il faudra découvrir son passé au détour d’une mini histoire à elle seule bien plus passionnante que le tournoi. Ce qui en soi n’est pas vraiment un exploit. Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés là et ont tenté de faire évoluer leur système de combat, tout en conservant les bases solides. Les aficionados retrouveront rapidement leurs marques, et accueilleront à bras ouverts les techniques ultimes à plusieurs, les contres, le choix de 3 styles de jeu différents (Technique Ultime, Éveil ou Soutien Auto) qui accompagneront la nouvelle jauge Storm. Ce sont des ajouts et modifications intégrés intelligemment permettant d’apporter plus de technicité, ainsi que plus de spectacle aux combats. Plein d’autres éléments moins importants, mais tout aussi sympathiques, sont également proposés, comme le système de clone, ou de personnalisation de personnages. A noter que les développeurs ont intégré un mode cinéma permettant de découvrir 3 petites histoires inédites entièrement en dessin animé : “La formation de l’Akatsuki”, “Les deux Uchiwa” (qui met en scène Itachi et Shisui Uchiwa, expliquant pourquoi Itachi est devenu l’Itachi que l’on connaît), ainsi qu’une historiette qui précède les évènements menant à l’acquisition du sharingan par Kakashi. Ces histoires sont vraiment pas mal à regarder, et proposent même de jouer quelques combats scénarisés. Dommage que la qualité de l’animation ne soit pas transcendante : ce n’est pas moche, mais aujourd’hui, on trouve aisément des animés de meilleure qualité.

Les combats d
Les combats d'orbes jusqu'à 4 sont brouillons. Heureusement que les rails permettent de prendre de la hauteur !

Autre nouveauté, moins appréciable cependant, avec l’arrivée des combats d’orbes à 4 en simultané. Non pas que l’idée de faire une orgie de beignes à 4 personnages soit mauvaise, bien au contraire ! Mais là c’est tellement mal fait… Les combats sont un foutoir sans nom : caméra qui ne suit pas toute l’action, système de lock d’adversaire pas réactif, IA au ras des pâquerettes, figureront en haut de la liste des choses qui ne vont pas. Ce n’était pas non plus nécessaire de rajouter en confusion en encombrant le terrain avec des éléments perturbateurs aléatoires comme les invocations, les figurants qui viennent attaquer, ou les rails permettant de lancer des attaques à l’abri des coups. Bon, j’avoue, ces derniers sont jouissifs. Mais en dehors de cela, ces combat d’orbes, surtout surexploités durant le tournoi du mode principal, restent plats et terriblement brouillons. Le online reste fidèle à lui-même depuis quelques épisodes, et c’est tant mieux ! Complet et relativement stable (même si quelques problèmes ont été détectés), il pourra proposer de bonnes séances entre amis, mais sera encore une fois gâché par les éternels persos abusés accompagnés de nouveaux relous (Comme le retour de Deidara ou l’arrivée du Nidaime Mizukage).

Bilan

On a aimé :
  • Le casting
  • Les ajouts
On n’a pas aimé :
  • Un mode principal sans saveur
  • Technique vieillissante
  • Les freezes
  • Certains persos toujours pas rabotés pour des affrontements équilibrés
  • Certains copier-coller
Kagebunshin no jutsu ! Encore !

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution est comme ses prédécesseurs : un jeu moyen qui ne prend pas énormément de risques dans ses démarches d’évolution. Il arrive cependant à apporter un peu de sang neuf dans les affrontements, sans pour autant arriver à redonner le peps des débuts de cette série vieillissante. Serait-ce le signe que la série est en déclin ? Ou peut-être que le jeu est, à l’instar de l’arc de la Grande Guerre des Ninjas, trop lourd et lassant avec seulement quelques rares passages passionnants ? Espérons que la série prenne le cap de la prochaine génération de consoles avec, si la logique Ultimate Ninja continue, une expérience Naruto différente et plus fraîche que ce qu’on nous a servi avec ce Révolution, pas si révolutionnaire que cela.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1558.jpg?1411055785

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm Revolution
PEGI 12 Langage osé Violence

Genre : Combat

Editeur : Bandai Namco

Développeur : CyberConnect2

Date de sortie : 12/09/2014

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3