Test - Dragon Ball Z : Battle of Z

«T’as les boules, hein ?» , - 0 réaction(s)

… lerte rouge !

Se mettre à plusieurs contre un : honteux, mais tellement jouissif.

Et rien de tel pour se mettre dans le bain que de parler du roster de personnages. Plus de 70 emplacements sont disponibles. Malheureusement, et contrairement à ses prédécesseurs, ce chiffre est fortement exagéré étant donné qu’on devrait plutôt dire plus de 70 transformations, certains personnages étant représentés sous plusieurs formes (il est impossible de se transformer en combat). Sachant que Freezer a 5 apparences, Goku également, et ainsi de suite, cela se remplira très vite, laissant de nombreux personnages sur la touche. Bon généralement ce sont des persos spécifiques à un arc, mais un petit Tapion/Gogeta/Super C-17/Oub vs Kaioshin/Mr Satan/Vegeto/Baby, ça aurait quand même pu le faire méchamment ! Ajoutons à ces personnages,quelques uns non jouables qui serviront de boss géants, tels que Gohan gorille, Vegeta Gorille, Gedester ou encore Hildegarn, et surtout demanderont de la collaboration humaine pour être battus sans trop de bobos, tellement ils sont résistants. Ce qui nous mène au Multijoueurs à proprement parler. Quel que soit le mode de jeu, solo inclus, chaque personnage appartient à une ou deux “classes” parmi les suivantes : Corps à Corps, Soutien, Interférence, Kikoha. Mais quelle terrible idée ! Car si sur du multijoueurs cela est tout à fait viable et amusant donnant enfin au titre toute son ampleur, en solo ça l’est déjà beaucoup moins (rappelez-vous, la fameuse IA pourrie !). De plus, de nombreux personnages sont passés de « warriors qui font trembler les slips des ennemis », en véritables chochottes qui n’ont pas une seule technique offensive en dehors du combo du personnage. Ah, bien sûr, il y a l’attaque spéciale qui fait de gros dégâts, mais encore faut-il qu’elle touche : merci la caméra qui nous empêche de voir l’action !

Le travail d’équipe est important pour vaincre.

Seuls les personnages relativement pourris verront leur intérêt rehaussé dans le jeu, puisqu’ils seront généralement classés en Soutien, et offrent en plus en règle générale, 2 essais à l’équipe. Mais maîtrisés, faites attention, ils peuvent être un véritable atout pour l’équipe ! Et comble du comble dans le domaine de l’ahurissant, seulement 8 personnages ont droit à une attaque ultime. Ça fait pas beaucoup, ça fait grincer des dents, mais le concept pour les réaliser est plutôt intéressant : tenir bon. Lorsque votre barre Genki, commune à votre équipe, est à fond, un de ces 8 personnages, équipé d’un collier spécial, peut lancer une attaque ultime. Cette dernière va le forcer à rassembler de l’énergie pendant que les autres vont devoir le protéger des assauts des adversaires. Si l’attaque aboutit (en matraquant à fond B pour puiser de l’énergie dans le Genki Mondial) avant que l’ennemi ne le mette KO, c’est la victoire assurée. Sinon, ça va râler à mort du côté de ceux qui ont raté la protection de leur camarade. Vous pourrez donc vous essayer à cela sur tous les modes, dont les multijoueurs qui proposent quelques variantes sympa, mais pas forcément épargnées par le lag qui saura s’incruster pour faire capoter la fête lors des affrontements contre des joueurs. Enfin ça, c’est si vous arrivez à trouver une partie, les joueurs préférant jouer en coop où le lag n’est pas problématique...

Bilan

On a aimé :
  • L’approche multijoueurs du titre
  • Le système Genki
On n’a pas aimé :
  • La caméra totalement barge
  • Le système de lock inefficace)
  • Manque tout plein de persos
  • Un système d’essai tout nase
  • Certains personnages humiliés
... réserver à ceux qui ont des amis !

Dragon Ball Z : Battle of Z, n’est pas un très bon jeu en solo. La faute à des mécaniques très axées multi, mais tentant tout de même d’apporter quelques originalités vis à vis de ce qu’on a l’habitude d’avoir avec cette licence. Quant au multi, il est plutôt réussi, malgré certains défauts techniques et conceptuels, et permet quand même de dégager un certain fun en s’offrant des affrontements violemment intenses jusqu’à 8 joueurs. Si vous cherchez un jeu DBZ dans la lignée des Ragin Blast, passez votre chemin, les sensations procurées par Battle of Z sont complètement différentes et sa progression solo risquerait de vous horripiler grandement. Si, par contre, vous souhaitez un titre multijoueurs sympa et différent des énièmes Call of Battlefield, et que la licence d’Akira Toriyama ne vous rebute pas, il pourrait être intéressant d’y jeter un coup d’oeil ne serait-ce que pour imaginer ce que pourrait être un titre plus ambitieux dans son approche multijoueurs. Espérons seulement qu’il ne faudra pas cette fois trouzemille suites pour enfin avoir un jeu abouti et complet.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dragon Ball Z : Battle of Z

PEGI 12

Genre : Combat

Éditeur : Namco Bandai

Développeur : Namco Bandai

Date de sortie : 24/01/2014

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PlayStation Vita