Test - Rayman Legends

«Rayman ne pose pas de lapin !» , - 1 réaction(s)

Serait-ce un piège sournois et diabolique ?

Je n’ai pas été le seul à vider mes placards pour Legends vu que Rayman a ressorti son vieil ami Murfy, la grenouille volante, des siens. Murfy, et non plus Murphy comme dans Rayman 2 et 3, représente à lui seul le gameplay hybride initialement prévu pour le gamepad de la WiiU. Et c’est là que ça se corse. Murfy intervient sur plusieurs éléments du décors en bougeant des plates-formes, en chatouillant certains gros ennemis, en en baffant d’autres, en coupant des cordes et j’en passe afin de faciliter ou de permettre la progression de Rayman et de ses amis dans les niveaux. Le rôle de Murphy est attribué d’office au second joueur via le gamepad sur Wii U, il peut ainsi intervenir sur le jeu directement avec son doigt sur l’écran du gamepad. Au pad classique et donc sur Xbox 360 et sur PS3, un seul bouton est attribué à Murfy qui se placera automatiquement à l’endroit sur lequel il pourra agir. Ceci se passe globalement bien pour les niveaux joués en solo, mais cela s’avère très compliqué lors des parties en coopération.

Cela fait toujours plaisir de gagner un truc moche.

Mon équipe de test s’est retrouvée particulièrement embêtée devant cette nouveauté de gameplay. N’étant pas des joueurs avertis, cet élément a gâché leur expérience de jeu lors d’enchaînements d’actions, rapides et précis de la petite grenouille volante. Vu que chaque joueur peut faire intervenir Murfy il est nécessaire au préalable d’en définir un exclusif afin de limiter les erreurs au maximum. Même dans les niveaux tranquilles, les joueurs devront suivre à la trace le joueur “maître” afin de bénéficier au mieux des actions de Murfy ce qui est très problématique pour les plus jeunes et les joueurs occasionnels. De plus, il est impossible de diriger Murfy qui ira automatiquement sur l’élément choisi par la console qui, parfois n’est pas celui souhaité, surtout en coopération. La possibilité de choisir sa cible via un bouton aurait été particulièrement appréciable dans certains cas. Vu que ces niveaux représentent la majorité de ceux proposés dans le jeu, certains joueurs pourront trouver cela rebutant voir frustrant lors des parties en coopération.

De tout, partout, beaucoup et pour tout le monde !

Les niveaux musicaux sont géniaux !

Heureusement, cette mauvaise impression issue du gameplay transversal de la WiiU -qui, on le rappelle, ne nuit aucunement au jeu en solo- est vite oubliée devant la grande générosité de Rayman Legends. Comme pour se faire pardonner auprès de mon équipe de choc, Rayman Legends va partir dans une grosse opération de séduction proposant pour les uns un nombre impressionnant de personnages à débloquer en cumulant les Lums ou en finissant des niveaux précis, des petits monstres à gagner en grattant des tickets de tombola verts glanés dans les niveaux pour les autres et même un petit jeu de foot génial pour toute la famille. Ce petit jeu jouable jusqu’à quatre joueurs est un petit condensé de fun et de rires qui a été particulièrement apprécié par mes enfants qui ont pu mettre la pâtée à leur papa. Assez génial, on regrettera juste qu’il soit un peu seul et pas jouable en ligne comme l’intégralité du jeu. Alors qu’on l’espérait secrètement pour sa suite, la coopération reste malheureusement cantonnée au local.

Même sans bras, Rayman est cupide...

Pourtant, le multi en ligne promis est bien présent ! Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, des défis sont proposés aux joueurs du monde entier. Les meilleurs seront récompensés par des coupes de bronze, d’argent et d’or. Les trois premiers recevront une coupe de platine. Autant le dire tout de suite, ce mode là est une véritable drogue pour tous les compétiteurs dans l’âme qui se trouveront obligés de parvenir à surpasser leur liste d’amis et de terminer dans le gratin des Raymans en herbe. On pourra se mesurer aux fantômes des joueurs nous précédant et ceux de nos amis dans des niveaux de rapidité, d’endurance, d’habileté et j’en passe. Le plaisir sera sans cesse renouvelé et on aura des difficultés à lâcher l’affaire aussi facilement. Ce jeu en ligne sera, avouons-le, le refuge des joueurs invétérés, ceux qui sont nés avec un pad à la main et qui recherchent un défi plus grand que celui que nous donne Rayman Legends.

Ne vous inquiétez pas, il va tomber à l’eau...

Ceci rallonge une durée de vie, qui pourtant, ne le nécessitait pas vraiment tant le jeu s’avère être véritablement pléthorique au niveau de son contenu. Cent-vingt niveaux devront être domptés avec à chaque fois un certain nombre de Ptizètres à libérer et un nombre de Lums à collecter afin de remporter les coupes correspondantes. Legends change d’Origins à ce niveau là aussi, plus de course contre la montre dans chaque niveau mais des niveaux “invasions” alternatifs à débloquer, le nombre de Ptizètres à libérer est plus important et les Lums moins difficiles à collecter. Il n’est pas rare, en solo, de finir un niveau pour la première fois avec tous les Ptizètres et suffisamment de Lums pour décrocher la coupe en Or. La difficulté du jeu a été sérieusement revue à la baisse et seuls les tous derniers niveaux de jeu et quelques niveaux invasions pourront nous faire retrouver l’exigence de Rayman Origins et de ses célèbres courses aux Coffrapattes. Le jeu est plus tolérant, plus facile, les checkpoints sont plus nombreux, les mondes ne sont plus à finir les uns à la suite des autres mais se débloqueront tous très rapidement en libérant les Ptizètres. Pour les plus nostalgiques, Rayman Legends proposera même un panel -important- d’anciens niveaux d’Origins, embellis et revus à la sauce Legends -sans Murfy-. On vous parlait d’un contenu pléthorique, Rayman Legends est à ce niveau là, l’un des jeux les plus généreux qu’il soit à une époque où les DLC à tout-va tendraient à mettre au régime la plupart des jeux.

Bilan

On a aimé :
  • Un régal pour les yeux et les oreilles
  • Un contenu pléthorique
  • Les défis en ligne
  • Le mini-jeu de foot
On n’a pas aimé :
  • Toujours pas de jeu coopératif en ligne
  • Solo moins exigeant
  • Coop moins accessible
  • Certainement meilleur sur WiiU
Rayman laisse les Lapins Crétins sur le carreau...

Rayman est de nouveau installé au firmament des jeux de plate-forme et ce nouvel opus ne vient que confirmer ce retour en grâce majestueux. Mon équipe de test maison est unanime, Legends est génial et il vous sera difficile de lâcher la manette ou de déloger Rayman du lecteur de votre console. Les plus jeunes joueurs et les occasionnels pesteront un peu devant le gameplay apporté par une conception pensée pour le gamepad de la Wii U, qui rend certains passages ardus et hache la progression des niveaux dans lesquels il est proposé surtout en coopération. Les autres joueurs seront ravis de la nouveauté que cela apporte et se délecteront du contenu pléthorique du jeu et des défis en ligne qu’il propose même s’ils trouveront le jeu un peu plus permissif qu’avant avec ses checkpoints. Quoi qu’il en soit, Rayman Legends réussit le tour de force de faire oublier l’Origins-al et de s’imposer comme la nouvelle référence du jeu de plate forme sur console.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Rayman Legends

PEGI 7

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

Date de sortie : 29/08/2013

Date de sortie next-gen : 20/02/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, Wii U

1 reactions

Wipness

11 sep 2013 @ 23:16

Mon dieu mais c’est vrai, ce retour en force de Rayman fait tellement plaisir. J’en ai passé du temps sur les premiers, tout gamin. La french touch se pose avec classe sur le trône de fer de la plate forme !