Test - Ancestors Legacy - Un RTS bourré d’action

«Chargez !» , - 0 réaction(s)

Que l’âge d’or des RTS nous semble loin, le genre s’est un peu éteint ces dernières années et les quelques sorties sont bien rares. Pourtant, voici venir Ancestors Legacy, un RTS basé sur un système d’escouades comme le faisait Company of Heroes. Le jeu est développé par le studio polonais Destructive Creations. Ce nom ne vous dit rien ? Le studio a pourtant essuyé de nombreuses critiques et polémiques après la sortie de son premier jeu Hatred. Rappelez-vous, ce jeu qui n’avait aucun autre but que de tuer sans aucune raison tout votre voisinage. Du coup, c’est avec quelques réserves, mais aussi de la curiosité de voir un nouvel RTS, que nous avons lancé Ancestors Legacy.

De l’action, du sang et du muscle...

La première chose qui frappe quand on arrive sur le jeu c’est son thème principal. Chants gutturaux et musique celtique, on est bien dans un jeu qui met en scène des vikings. Nous ne pouvons que vous recommander de vous laisser porter quelques minutes par cette musique avant de vous lancer dans le vif du sujet.

De quoi bien voyager
De quoi bien voyager

Le titre nous propose trois modes différents : campagne, escarmouche et multijoueur. Bien que les vikings soient le plus mis en avant en particulier avec les musiques et la couverture du jeu, c’est au total quatre nations qui sont jouables : vikings, saxons, allemands et slaves. Chacune propose deux campagnes divisées en cinq chapitres. Il faut compter en moyenne 30 à 40 minutes pour terminer une mission, ce qui offre par conséquent une durée de vie très solide. Visuellement, nous avons été plutôt surpris, l’ensemble se montre plutôt joli pour le genre. Cependant, il se distingue surtout des autres jeux par la qualité de ces animations. En effet, nos soldats ne se contentent pas de faire le même coup pendant tout le jeu. Ici, les combats sont très bien modélisés et offrent une véritable immersion mise en valeur par le fracas des épées, lances et boucliers auquel s’ajoutent les cris des armées. Et ce n’est pas tout, Ancestors Legacy propose une vue cinématique qui nous permet de voir les combats au plus près. Le titre nous a bien plu dans sa réalisation, malgré quelques freezes dans les cinématiques et un crash total avec retour à l’accueil de la console.

Pour continuer la lecture de ce test, nous vous proposons d’écouter le thème principal !

Mais aussi de la stratégie !

La première question que l’on se pose pour toute sortie de RTS sur console concerne indubitablement le confort de jeu. Celui-ci est-il adapté pour se jouer à la manette plutôt qu’au clavier ? Pour Ancestors Legacy la réponse est oui, les différentes actions sont facilement exécutables via des combinaisons gâchettes/boutons. Le seul défaut que nous avons relevé est la sélection de plusieurs escouades. En effet, dans la plupart des RTS sur PC il suffit de rester enfoncé sur le clic gauche et de “dessiner” un rectangle autour des unités voulues pour les sélectionner. Ici, le seul moyen de contrôler plusieurs de nos hommes est de cliquer sur chaque groupe ou d’appuyer sur X pour accéder à toutes les troupes proches.

Sacré carnage !
Sacré carnage !

Côté gameplay, on est donc sur un système d’escouades qui peuvent être composées de lanciers, portes-boucliers, archers ou encore cavaliers. Les unités sont à peu de choses près les mêmes pour chaque faction. En sus, chacune est plus ou moins forte face à une autre. Par exemple les cavaliers sont très utiles face aux archers mais sont désavantagés au contact des lanciers. Rien de bien nouveau sur ce point cependant, celui-ci étant présent dans la plupart des autres jeux du genre.

Plus vos hommes éliminent d’adversaires, plus ils montent de niveau. Cela permet ensuite de leur augmenter une statistique parmi la défense, l’attaque ou la vitesse de déplacement. Il conviendra alors de prendre garde à ne pas laisser mourir une escouade bien améliorée. Pour cela, le jeu offre deux possibilités pour prendre soin de ses troupes. Tout d’abord, nous avons l’option de pouvoir se soigner peu importe l’endroit où l’on se trouve sur la carte, la seule condition étant d’être immobile. Autrement, si l’escouade a perdu plusieurs de ses membres, il est possible de la reconstituer dans l’un de ses camps sous réserve d’avoir les ressources nécessaires.

Un soldat à la broche pour table du fond !
Un soldat à la broche pour table du fond !

Ceci nous amène à parler des ressources. Dans d’autres jeux du genre, il faut créer des unités (bien souvent des villageois) pour leur ordonner de se rendre sur un lieu de ressources et de les récupérer. Dans Ancestors Legacy c’est différent. Pour obtenir nourriture, fer et bois il faut au préalable capturer des camps, des villages ou des avant-postes. Une fois en notre possession, nous avons la possibilité d’envoyer les villageois récupérer les ressources dudit lieu.

Enfin, bien que le jeu soit très orienté sur l’action rapide (ce qui est accentué par la limite de dix escouades maximum) il sait se montrer très stratégique. En effet, le placement des troupes est très important. Ainsi, attaquer une armée ennemie à revers lui fera baisser son moral et nous donnera l’avantage. De même, nous pouvons utiliser certains fourrés de la carte pour y cacher nos hommes. Il ne reste plus qu’à attendre le passage de l’adversaire pour le prendre par surprise et ainsi éliminer une bonne partie de ses hommes dès la première charge. Il faut aussi être prudent au placement de nos escouades entre elles. Par exemple, si les archers se trouvent derrières les unités de corps-à-corps, alors il risque d’y avoir des pertes alliées lors de chaque salve de flèches. Enfin, la destruction des bâtiments peut elle aussi se montrer stratégique. Pour les détruire, il faut auparavant les enflammer. Cela prend un certain temps qui peut même être allongé si la pluie s’invite dans la partie. Il faut alors faire un choix entre attaquer le bâtiment ou se tourner vers l’armée ennemie.

Pour finir, Ancestors Legacy propose 37 succès dont la plupart devrait se débloquer en progressant dans les différentes campagnes. Seul celui nécessitant de gagner une partie contre une IA dans la difficulté la plus élevée devrait poser quelques soucis.

Bilan

On a aimé :
  • Plutôt joli
  • L’intensité des combats
  • Les musiques (en particulier celle du menu)
On n’a pas aimé :
  • Difficulté de sélection des escouades
À ne pas louper

Les RTS se faisant rares de nos jours et encore plus sur nos consoles, on pourrait être tenté de se jeter sur le premier venu même s’il est mauvais. Ancestors Legacy n’est pas de ceux-là, en effet même s’il n’est pas parfait il nous offre un jeu de qualité. Les différentes campagnes sont plaisantes et on prend plaisir à suivre les affrontements. En résumé, si vous aimez les vikings, l’action et la stratégie, lancez-vous dans la bataille et peut-être qu’Odin vous ouvrira les portes du Valhalla.

Accueil > Tests

Ancestors Legacy

Ancestors Legacy
PEGI 0

Genre : STR

Éditeur : 1C

Développeur : Destructive Creations

Date de sortie : 22/05/2018

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows