Test - Meow Motors - Chat va dépoter !

«Trois… Deux… Un… MIAOU !» , - 0 réaction(s)

Développé par le studio russe ArtVostok, Meow Motors est un jeu de course à la Mario Kart dans lequel tous les pilotes sont des chats. Sorti tout d’abord sur PC et PS4 fin 2018, il a par la suite trouvé la route de la Switch en mai 2019 et il vient enfin faire chauffer la piste sur Xbox One avec une sortie prévue début août.

Je veux être le meilleur pilote !

Le jeu nous propose un petit scénario dans lequel un jeune chat appelé Rocky participe à la course de qualification des Championnats du monde de Karting. Malheureusement pour lui, Duke le favori va le faire sortir de la route et provoquer la destruction de son véhicule. Rocky se retrouve ainsi disqualifié et va devoir faire ses preuves en remportant différents événements pour espérer pouvoir empocher la place de champion du monde. Un scénario certes convenu, mais qui permet de justifier l’enchaînement d’épreuves que nous devons remporter. Chacune permet de gagner jusqu’à trois étoiles, celles-ci permettant de débloquer armes, voitures, pilotes et événements suivants. Meow Motors nous offre trois types de défis : tout d’abord des courses classiques où il faudra simplement obtenir la première place pour la récompense maximale, puis des épreuves de dérapage et enfin des courses dans lesquelles il faut éliminer un nombre donné d’adversaires avec l’arsenal disponible sur le circuit.

Déraper deviendra votre nouvelle passion
Déraper deviendra votre nouvelle passion

Les événements disponibles sont suffisants, mais on se retrouve finalement à faire très vite les mêmes épreuves par manque de tracés différents. Du coup le plaisir en prend un coup et atteindre la dernière course contre le rival se transforme au fur et à mesure en un fardeau. De plus, il ne faut malheureusement pas compter sur un mode en ligne qui aurait pu donner plus d’intérêt au jeu. En effet, en plus du mode scénarisé il n’y a que la possibilité de jouer en multijoueur local. Dommage !

De l’eau dans le moteur.

Visuellement le titre est plutôt propre, on apprécie le travail fait sur les différents pilotes et véhicules ainsi que sur les thèmes proposés par les circuits. Cependant, on reste un peu sur sa faim. C’est beau, mais trop simple ! Le tout manque de détails pour vraiment s’imposer et rester dans les mémoires. À cela, ajoutez des obstacles qui manquent cruellement d’originalité. D’une course à l’autre ce n’est que le visuel qui change, mais pas le comportement. On ne distingue ainsi que deux types d’obstacles dans le jeu (c’est peu !) : soit des éléments qui se déplacent de gauche à droite de la route soit qui sont immobiles et nécessite de slalomer entre eux. Cela manque terriblement de fun ! Même les tracés sont bien trop timides et sages.

Sélection de la voiture et du pilote
Sélection de la voiture et du pilote

Heureusement, la conduite n’est pas mauvaise et les karts se prennent facilement en main. Peut-être trop d’ailleurs, les dérapages s’enchaînent sans trop de soucis et permettent ainsi de remplir assez fréquemment sa jauge de boost (que l’on peut autrement utiliser pour répandre de l’huile sur la piste). Un poil de difficulté supplémentaire sur cet aspect de la conduite n’aurait pas été de refus. Dernière déception, les différents karts à débloquer n’apportent aucune différence de conduite. Seuls les pilotes possèdent un avantage qui leur est propre sans être non plus très significatif en course. Encore une fois une bonne idée, mais qui n’est pas exploitée jusqu’au bout. Bon point en revanche pour les différentes armes disponibles. Elles sont plutôt nombreuses et originales. On pourra ainsi se retrouver à lancer un requin sur un adversaire tout en devant éviter une mine pour ensuite se faire engluer dans une boule de chewing-gum.

Plus violent que les Dents de la mer !
Plus violent que les Dents de la mer !

Enfin, Meow Motors propose 38 succès. Ils ne devraient pas poser de soucis, car relativement simples. C’est donc un 1000G abordable pour les chasseurs de succès.

Bilan

On a aimé :
  • C’est assez joli
  • Les armes sont originales...
On n’a pas aimé :
  • ...Mais c’est bien les seules
  • On cherche le fun
  • De bonnes idées mais pas assez exploitées
Pas de quoi fouetter un chat

Meow Motors n’est pas un mauvais jeu loin de là, malheureusement malgré quelques bonnes idées le titre accuse de trop nombreux soucis pour pouvoir se mesurer à la concurrence. S’il était sorti ne serait-ce que quelques mois plus tôt nous aurions pu vous le conseiller. Celui-ci étant proposé à un tarif assez bas il aurait pu satisfaire les joueurs. Mais à présent un certain marsupial s’est placé sur la grille de départ et il n’est pas certain qu’il reste une place sur le podium pour les félins.

Accueil > Tests

Meow Motors

Meow Motors
PEGI 3

Genre : Courses

Éditeur : ArtVostok

Développeur : ArtVostok

Date de sortie : 02/08/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Switch