TEST - ONIMUSHA WARLORDS revient d’entre les morts

«Un remake aurait été préférable» , - 0 réaction(s)

Au secours ! La princesse Yuki a été enlevée ! Des monstres à la solde de l’infâme Nobunaga (encore lui) la tiennent prisonnière dans son château. Scénariste peu inspiré recherche désespérément héros exceptionnellement doué au sabre sur la région afin d’occire de vilains démons. Après Resident Evil, Mega Man et autres jeux d’arcade, le grand nécromancien japonais, Capcom, ressuscite une autre de ses licences malheureusement tombée depuis fort longtemps dans l’oubli : Onimusha. Originalement sorti sur PS2 en 2001 puis porté sur Xbox en 2002 dans une version légèrement améliorée sous le nom de Genma Onimusha, le premier épisode de la série bénéficie aujourd’hui d’un portage en haute définition sur Xbox One, PC et PS4. Ce remaster vaut-il la peine de s’y attarder ? Réponse de notre envoyé très spécial dans le Japon du XVIe siècle.

La nostalgie, c’est mal.

Elle est pas belle mon épée carrée ?!?
Elle est pas belle mon épée carrée ?!?

Ah ! Les années 2000 ! Quelles années bénies tout de même ! Le monde découvrait lentement mais sûrement Internet, s’appropriant toujours un peu plus de connaissance sur à peu près tout et n’importe quoi. Les DLC n’existaient pas encore. Je ne parle même pas des microtransactions ! Puis, aucun influenceur ou autre imbécile en train de se filmer en caleçon dans son salon n’avait encore pointé le bout de son nez. Bénies, je vous dis ! Autant vous dire que je partageais un gros enthousiasme lorsque j’ai vu que le jeu dont je scrutais la moindre info et autres captures d’écran dans Playstation Magazine allait sortir sur Xbox One. Le problème c’est que la nostalgie, eh bien, il faut lui foutre la paix. Il faut la laisser tranquille. Onimusha, c’est pareil. Il fallait le laisser là où il était le pépère. Attention, que l’on s’entende bien, proposer un remaster HD d’une licence disparue ou bien en perte de vitesse est loin d’être une mauvaise idée. Par contre, il faut bien le faire. Sortir Onimusha Warlords à à peine quelques semaines de la sortie de son cousin coké plus que de raison, Devil May Cry 5, relève soit du courage absolu soit de l’inconscience la plus pure. Dans tous les cas, ce n’est sûrement pas le remaster qu’il nous fallait en ce début d’année 2019.

Onimoche’a

Ce n
Ce n'est pas ce que l'on a vu de plus joli sur Xbox One

Si les graphismes et décors d’Onimusha sur PS2 pouvaient nous faire rêver à l’époque, c’est une toute autre histoire sur Xbox One en 2019. Modèles 3D qui tremblottent par moment ; notamment lors des cinématiques. Décors 2D qui n’ont visiblement pas beaucoup apprécié l’upscale en 1080p jusqu’à devenir flous et grossiers. Les yeux du héros, Samanosuke, menacent d’éclater à tout instant tellement ils sont exorbités en permanence. Visiblement, le minimum syndical n’a pas été fait pour justifier le label “remaster HD”. Et ce n’est pas la possibilité de jouer en 16:9 qui va arranger les choses.

Fait chaud là ou c
Fait chaud là ou c'est moi ?

Puis, tout le reste semble vieux voire ringard en 2019. La mollesse des combats malgré la présence d’attaques spéciales propres à chaque arme rend toute partie quelque peu tristoune. Les boss, eux aussi, sont mollassons. Le nombre de leurs attaques pourraient se compter sur une main d’amputé. Le level design trop étriqué frustre, fatigue, car il bloque sans arrêt le champ de vision du joueur. S’il est intéressant et tout à fait pertinent en phase d’exploration ; il gêne voire nuit véritablement aux combats en revanche. Devoir abattre 5 ennemis à la queu-leu-leu n’a rien d’excitant, croyez-moi. Les joueurs les plus occasionnels apprécieront peut-être l’arrivée d’un mode Facile sur ce remaster. Les autres devront d’abord finir le jeu en mode Normal pour espérer un peu plus de challenge en mode Difficile.

J
J'ai l'air de m'ennuyer, mais en fait je suis concentré

Finalement, la meilleure chose qui soit arrivée à ce pauvre remaster, c’est la prise en charge des sticks analogiques. Et ça, ce n’est pas du luxe. Il est effectivement enfin possible de bien jouer à Onimusha et ce, sans se cogner dans les murs ni se faire surprendre par les changements de caméra. Des sticks, il y en avait sur la Dual Shock 2 et la Duke. Mais, allez savoir, il aura fallu attendre la Xbox One pour pouvoir les utiliser. C’est beau.

Bilan

On a aimé

  • Jouer aux sticks analogiques
  • DmC 5 sort le 8 mars

On n’a pas aimé

  • Que c’est laid !
  • Que c’est vieux !
  • Que c’est mou !
Capcom fait du SEGA

Peu convaincant, Onimusha Warlords n’est certainement pas le remaster que les joueurs étaient en droit d’attendre. Véritable catastrophe visuelle, le jeu de Keiji Inafune ne se montre malheureusement pas de la plus belle des manières. Difficile de croire que les néophytes s’y arrêteront. A vrai dire, on leur conseillerait bien de garder leurs 20 euros pour acheter autre chose. Les fans, quant à eux, n’y verront guère plus d’intérêt en l’absence d’une galerie ou autre contenu additionnel. Quand Capcom fait du SEGA, la meilleure question à se poser pourrait peut-être être celle-ci : “Rendre Genma Onimusha rétrocompatible n’aurait-il pas suffit ?”. J’ai bien peur que si.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2436.jpg?1535531037

Accueil > Tests

Onimusha : Warlords

Onimusha : Warlords
PEGI 0

Genre : Action

Éditeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 15/01/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Switch