Test - Xbox One X : avis complet sur la console 4K

«Notre avis sur la Xbox conçue pour la 4K HDR» , - 19 réaction(s)

JPEG - 55.7 ko

La Xbox One X est la toute nouvelle console Xbox de Microsoft. Annoncée pendant l’E3 2016 sous le nom de code Project Scorpio, il s’agit tout simplement de la console la plus puissante du marché, ses spécifications la présentant comme 40% plus puissante que la PS4 Pro. Il faut maintenant compter deux modèles de Xbox One : la Xbox One S destinée à tout le monde et la Xbox One X, destinée à ceux qui souhaitent jouer dans les meilleures conditions possibles sur du matériel haut de gamme. Voici donc le test de la Xbox One X et notre avis complet.

Quelles sont les caractéristiques de la Xbox One X ? À qui la console s’adresse-t-elle ? Quelle est sa plus-value pour les jeux ? Réponses et verdict.

Découverte et design de la Xbox One X

Lorsqu’on déballe la Xbox One X de son carton, c’est évidemment son design que l’on découvre en premier. Et on peut dire que Microsoft nous livre une machine qui respire le travail bien fait et la qualité.

Un design sobre dans la lignée de la Xbox One S

La Xbox One S avait déjà fait ses preuves et les équipes de conception sont arrivées à faire encore mieux avec cette Xbox One X. Cette dernière est en effet encore plus petite, tout en maintenant l’alimentation interne à la console. Vu la puissance embarquée, on peut saluer le travail de Microsoft qui parvient à proposer une console puissante dans un format contenu.

À propos de son design général, la Xbox One X reprend les codes de conception de la Xbox One S. Nous avons donc droit à un rectangle noir qui, à la différence de la blanche Xbox One S, ne comporte pas d’aération sur le dessus. La Xbox One S dispose en effet d’aérations sur toutes les faces excepté le dessous, alors que la Xbox One X n’en présente que sur les côtés et l’arrière. Le dessus de la X est donc parfaitement plat et lisse, tout comme la face avant qui, contrairement à la S, ne dispose pas de cette série de points qui donnait une certaine texture à la console. Au final, qu’on y adhère ou pas, le design de la Xbox One X est donc encore plus sobre que celui de sa grande soeur. Microsoft avait dit plusieurs fois que la Xbox One S et la Xbox One X feraient partie de la même famille Xbox One, et il ne fait aujourd’hui aucun doute que les deux machines sont issues de la même lignée.

JPEG - 139.8 ko

Juger un design reste subjectif mais s’il fallait n’en choisir qu’une sur ce critère uniquement, nous aurions une légère préférence pour la S et ses légers pointillés sur la face avant qui ajoutent un peu de relief à la console, alors que le modèle X est tout lisse et presque un peu trop sobre.

Terminons juste cette partie découverte en évoquant le disque dur de 1To dans la console. Un espace disponible de 1To, c’est peu, et trop peu quand on sait que les patchs 4K des jeux vont forcément alourdir leurs tailles. En réalité, seuls 780Go sur les 1To sont disponibles pour le joueur et si on prend une moyenne de 70Go par jeu, il faut donc compter une dizaine de jeux que l’on peut installer sur la console sans avoir à acheter un disque dur externe supplémentaire. À titre d’exemple, le dernier Call of Duty fait 53Go sans son patch, Gears of War 4 fait 103Go avec le patch, Battlefront II fait 45Go sans patch et Forza Motorsport 7 pèse 95Go sans son patch. Au final, on se rend très vite compte qu’il faudra acheter un disque dur externe supplémentaire. Si vous avez déjà un disque dur externe pour votre Xbox One actuelle, il fonctionnera parfaitement sur la One X et sinon, Amazon propose régulièrement des promotions.

Un condensé de nouvelles technologies

La connectique de la Xbox One X est similaire à celle de la S. La face avant de la console se compose d’un port USB 3.0, du capteur/diffuseur infrarouge, du bouton d’éjection du disque, ainsi que le bouton d’allumage de la console qui est un bouton physique et non pas tactile, ce qui est pratique pour éviter que votre animal n’allume la console par mégarde en passant devant, par exemple.

L’arrière de la console est équipé d’un port HDMI Out 2.0b pour brancher la console à la TV ou à un ampli et d’un port HDMI In pour brancher une box ou tout autre périphérique dont vous souhaitez profiter du contenu au travers de la One X. On retrouve également deux autres ports USB 3.0, la sortie IR (qui permet de brancher un câble d’extension IR (vendu séparément) permettant d’atteindre les appareils hors champs du diffuseur, tels que des amplis ou box enfermés dans un meuble TV par exemple), la sortie optique s/pdif et le port ethernet. Tout comme avec la Xbox One S, il n’y a pas de port spécifique à Kinect sur la console et il faudra acheter un adaptateur pour utiliser cet accessoire sur Xbox One X ; adaptateur à brancher sur un port USB de la console.

JPEG - 66.6 ko

Si vous souhaitez acheter la Xbox One X, sachez que le pack se compose évidemment de la console équipée d’un disque dur d’une capacité de 1To, une manette Xbox One de dernière génération (prise casque, bluetooth), un câble d’alimentation, un câble HDMI ainsi qu’un code pour 14 jours d’essai au Xbox Game Pass et d’un autre pour 14 jours d’essai au Xbox Live Gold. La version Xbox One X Scorpio Edition bénéficie en plus de tout ça d’un socle pour placer la console à la verticale.

En sortie de carton, on peut dire en résumé que la Xbox One X est assez impressionnante de par sa petite taille et ses finitions de qualité. Son poids de 3,8 kg ne passe pas non plus inaperçu comparé aux 2,9 kg de la Xbox One S et aux 3,5 kg de la première Xbox One qui est beaucoup plus grosse. Le nouveau système de refroidissement y serait-il pour quelque chose ? La plus petite des Xbox One est donc étonnamment la plus lourde et pour cause, c’est un joli bébé qui en a sous le capot !

Puissance et capacités de la Xbox One X

Oui, la Xbox One X est puissante. C’est même l’argument principal que pousse Microsoft depuis l’annonce de sa machine qui est aujourd’hui la console plus puissante du monde. Elle dispose en effet de 40% de puissance brute en plus que sa rivale la PS4 Pro, qui était déjà elle-même plus puissante que la Xbox One S. Parce que nous n’y pouvons pas y échapper, voici un résumé des caractéristiques techniques de la Xbox One X.

 

Processeur custom 8 cœurs à 2,30 GHz
Carte graphique AMD custom Polaris 1,172 GHz, 40 CU, 6.0 TFLOPS
Mémoire 12 Go de mémoire GDDR5 @ 326 Gbit/s
Mémoire flash 8Go
Stockage Disque dur 1To (5400 tpm)
Lecteur de disque optique Blu-ray UHD 4K
Alimentation Interne 245 W
Image et résolution HDMI 2160p @ 60 Hz et AMD FreeSync
HDR Oui via la norme HDR10
Codec vidéo HEVC/H.265, VP9, AVC/h.264, MPEG-2, MPEG-4 Part 2, VC1/WMV9
Audio HDMI, encodé Dolby Digital 5.1, DTS 5.1, PCM 2.0, 5.1, & 7.1 ; Dolby TrueHD avec Atmos (à partir des jeux)
Transmission audio HDMI Dolby TrueHD (opt. Atmos), DD+ (opt. Atmos), DTS-HR/MA (opt. DTS:X)
Audio S/PDIF, encodé Dolby Digital 5.1, DTS 5.1, PCM 2.0
CODEC décodés AAC, MP3, MPEG1, WMV
Dimensions (299,97 x 239,77 x 59,94 mm)
Poids 3,81 kg

La Xbox One X : ça chauffe et ça souffle ?

Durant nos différents tests avec la Xbox One X, nous n’avons que rarement remarqué le bruit que pouvait faire la console. En lecture de Blu Ray 4K, la console ne fait pas beaucoup de bruit. Mais en jeu, à certains moments, il est vrai qu’à 2.20 mètres de distance nous avons pu entendre le souffle du ventilateur de la console lors de phases où le son du jeu était plutôt faible (par exemple, lors d’une cinématique calme sur Gears of War 4, avec le son de l’ampli assez faible en fin de soirée). La plupart du temps, on ne fait pas vraiment attention à la console qui tourne, ce qui est une très bonne nouvelle !

Au niveau de la chaleur dégagée, oui la console chauffe plus que ses grandes soeur. La puissance de la Xbox One X et son alimentation interne y sont certainement pour quelque chose. Placée seule dans un meuble de 56x38x22cm avec la face avant complètement ouverte sur la pièce, le thermomètre placé à côté de la console affichait 24 degrés quand il faisait plutôt 20 degrés dans la pièce principale. Rien d’alarmant cependant, mais il est évident que la console envoie du bois. Il semblerait également que la chaleur soit envoyée vers l’arrière de la console et que les côtés de celle-ci soient en fait plutôt des entrées d’air. Si possible, il faudra donc éviter de coller la console contre une paroi arrière pour laisser l’air chaud s’échapper.

Pour résumer, on sent que la console en a sous le capot et nous sommes bien rassurés puisqu’on est loin, bien loin de la soufflerie d’une PS4 Pro par exemple. Au niveau du bruit, c’est plutôt similaire à une Xbox One classique, en sachant que celle-ci est réputée pour être plutôt silencieuse. On n’entend que très très rarement la console et la chaleur dégagée ne semble pas excessive sur les jeux disponibles, pour peu que l’on dispose d’un meuble assez aéré.

Lecteur média Xbox One X : en attente d’une mise à jour

Nous avons voulu tester le lecteur média de la Xbox One X avec divers contenus vidéo sur un disque dur SSD externe, et nous avons rencontré quelques difficultés. Avec l’application lecteur média de base, nous n’avons réussi à lire qu’un fichier mp4 en H.264. Nos autres fichiers de test (H.265, H.264 en HDR) n’ont pas pu être lus alors que les spécifications de la console indiquent que ce codec est supporté. Avec l’application VLC, certains fichiers ont pu être lu mais nous n’avions que le son et pas d’image. Après avoir remonté le problème, il nous a été conseillé d’attendre une mise à jour sur cette partie et nous repasserons donc pour tester nos démos UHD et/ou HDR (au passage, nous vous conseillons le site demo uhd.) Nous mettrons à jour ce test de la Xbox One X dès que nous aurons pu effectuer nos tests avec la console mise à jour.

Xbox One X : une console taillée pour jouer sur TV 4K

La Xbox One X a été pensée avant tout pour la définition 4K. Même si la console améliore également les graphismes sur une TV full HD (voir plus bas), il est indéniable que l’on en tirera tout son potentiel sur les dernières télévisions.

Avant de s’attaquer aux jeux, rappelons déjà que la Xbox One X dispose bien d’un lecteur Blu Ray UHD, comme c’était déjà le cas avec le modèle S sorti l’an dernier. Ce sont à ce jour les deux seules consoles qui permettent de lire le dernier format de Blu Ray disponible : l’Ultra HD 4K. Evidemment, ces films-là bénéficient d’une définition supérieure aux Blu Ray classiques, et même si tous les films n’ont pas été réellement tournés en 4K, l’offre continue de s’étendre. Croyez-nous, après la claque visuelle magistrale qu’on se prend en regardant le documentaire de la BBC Planet Earth II, on en redemande ! Si vous souhaitez profiter à fond d’un bon Blu Ray UHD sur votre TV 4K, il y a des films de référence tels que Mad Max Fury Road, The Revenant, Deadpool, Oblivion, Logan ou encore The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un héros.

Ce qui nous intéresse avant tout, ce sont évidemment les jeux. Sachez que nos tests sur différents titres ont été réalisés sur l’une des meileures TV 4K HDR pour jouer, la Panasonic 65ZC950. Il s’agit de la meilleure TV OLED du moment et on peut dire que les jeux en 4K sur Xbox One X sont réellement sublimés sur ce type d’écran.

Voici venu les barbes en 4K
Voici venu les barbes en 4K

Dès l’écran d’accueil de Gears of War 4, le visage de James Dominic Fenix est bien plus détaillé. On voit mieux les aspérités de sa peau et le niveau de détail en hausse dans le jeu est réel. Couplé avec le HDR, on se prend une petite claque même lorsqu’on n’est plus forcément fan de la série. C’est joli, c’est détaillé, et les reflets de lumière sur les différents matériaux mettent bien en valeur la qualité du moteur. Même si toutes les textures du jeu ne sont pas en 4K (ou du moins, ne sont pas toutes vraiment fines), l’impression générale est bonne et l’aliasing quasiment absent. À noter que l’arrivée du patch 4K pour Gears of War 4 a aussi été l’occasion pour les développeurs de proposer deux modes graphiques : le premier (décrit ci-dessus) privilégie les textures en 4K alors que le second fait tourner le jeu en résolution 1080p mais en 60 fps. Autant dire qu’il est très difficile de ne plus utiliser ce dernier mode une fois qu’on l’a activé. Le gain en fluidité est notable dès les premiers instants de jeu et même si les textures ne sont plus en 4K, le jeu continue forcément d’être upscalé et au final on gagne assurément en confort de jeu. L’essayer c’est l’adopter !

Killer Instinct a lui aussi eu droit à son petit patch pour tourner en 4K et là aussi le jeu gagne en netteté. Surtout que celui-ci continue de tourner en 60 FPS dans cette résolution. Pas de mode de graphisme à choisir ici, c’est meilleur, un point c’est tout. On conserve la fluidité totale du jeu tout en bénéficiant d’une meilleure définition : que demande le peuple ? Evidemment pour un jeu qui nécessite une certaine rapidité et concentration, ce n’est pas au premier coup d’oeil qu’on remarquera un énorme boost graphique mais lorsqu’on s’y attarde, on remarque par exemple que les crépitements des flammes de Cinder ou les détails des feuillages sur Arganos sont effectivement plus fins.

Bien qu’il soit assez difficile de montrer l’apport de la 4K sans écran 4K, nous avons tout de même un peu ‘triché’ en réalisant un screenshot d’une scène de Killer Instinct en 4K et un autre de la même scène en 1080p. Tout ça remis à la même échelle nous donne le comparatif ci-dessous où l’on voit bien qu’il y a davantage de détails sur la version 4K du jeu, par exemple au niveau des textures du crâne. Même si les images sont légèrement compressées, ça donne déjà un aperçu, même si encore une fois rien ne vaut un vrai écran 4K devant soi avec le jeu qui tourne dessus.

Utilisez le slider sur l’image pour comparer - Plein écran

À l’heure où nous écrivons ces lignes, à peine une petite poignée de jeux déjà sortis sont disponibles avec un patch 4K qui optimise leur rendu pour Xbox One X. Durant la semaine de lancement de la console, ce nombre devrait avoisiner les 70 et on sait que plus de 160 jeux seront optimisés pour la console dans un avenir assez proche. L’apport graphique dépendra des développeurs et des jeux. Par exemple, Super Lucky’s Tale est certes joli en 4K, mais la différence avec la version non 4K est presque imperceptible, notamment parce que la direction artistique du jeu ne met pas l’accent sur des graphismes très détaillés. Voilà pourquoi nous n’avons pas jugé utile de mettre le titre dans notre comparatif plus bas. Pour le reste, les différents jeux que nous avons pu essayer qui sont optimisés pour Xbox One X sont tous vraiment très plaisants à voir. Mention spéciale à Gears of War 4 et son 4K HDR qui apporte une petite cure de jouvence au titre.

Une certaine disparité dans les optimisations Xbox One X

Restent alors quelques interrogations sur ces jeux en 4K. Nous voyons de plus en plus de jeux optimisés Xbox One X qui proposent soit des jeux en 4K, soit des jeux dans une résolution inférieure mais avec de nombreux autres effets. C’est notamment le cas sur La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre qui dispose d’un mode dit “qualité” qui n’est pas en 4K mais qui affiche davantage de polygones, une meilleure végétation ou encore de meilleures ombres et effets de lumière. Autant dire qu’avec tout ça, on n’a pas vraiment envie de choisir le mode “4K”, qui est pourtant l’argument numéro 1 de la console. Certes, le mode 4K rendra quand même le jeu plus joli avec une netteté accentuée mais il faut avouer qu’on n’a pas trop envie de louper tous les jolis effets de l’autre mode.

Les modes graphiques de L
Les modes graphiques de L'ombre de la Guerre

On voit donc que la puissance de la Xbox One X est utilisée différemment selon les développeurs, et c’est tant mieux. Certains l’utilisent pour améliorer simplement la définition des jeux, d’autres pour améliorer la fluidité, et d’autres encore pour ajouter divers effets dans leurs titres. La balle est dans le camp des développeurs qui mixent parfois un peu tout ça, et il sera difficile pour le joueur de réellement savoir quels ont été les optimisations spécifiquement faites pour un jeu lorsqu’il sera sur le point de l’acheter. Une chose est sûre : lorsqu’un jeu est optimisé, il tournera forcément mieux sur Xbox One X.

Tout ça n’est encore qu’un début et même si on voit bien des améliorations graphiques ici et là, aucun jeu pour l’instant ne semble avoir été développé spécifiquement avec la Xbox One X en tête pour en tirer le maximum des capacités. On voit bien que certains développeurs arrivent à délivrer du 4K 60FPS mais ce n’est pas le cas de tous. À coup sûr, il faudra attendre les premiers jeux qui tireront vraiment partie de la console en 2018 mais en attendant, des dizaines de jeux seront optimisés pour la Xbox One X d’ici la fin de l’année, et c’est déjà pas si mal.

Xbox One X : jouer sur TV full HD 1080p, oui c’est plus joli avec le supersampling (entre autre)

La question que beaucoup de joueurs se posent est la suivante : la Xbox One X me sera-t-elle utile si ma TV n’est pas 4K ? La réponse est oui ! Comme la console est plus puissante, elle peut supporter plus d’effets et de détails affichés à l’écran. Le jeu sera forcément mieux défini sur une TV 4K, mais nous allons voir que la console améliore effectivement les jeux sur une TV full HD.

Sur la même TV 1080p, la Xbox One X affiche un niveau de finesse bien supérieur à celui de la Xbox One classique

Prenons par exemple Gears of War 4, un jeu qui a bénéficié assez tôt d’un patch 4K, ce qui nous a permis de tester toutes les configurations possibles. Nous avons ainsi fait tourner le jeu sur une TV 1080p Samsung à la fois avec une Xbox One classique puis avec une Xbox One X, avec le même câble HDMI. S’il faut avouer que la différence ne saute pas forcément aux yeux lorsqu’on joue parce qu’on est pris dans l’action, les différences sont quand même visibles lorsqu’on y fait un peu attention. N’oublions pas non plus que le jeu peut également tourner en mode “performance” qui permet de jouer à la campagne en 1080p / 60FPS avec notamment des ombres et lumières améliorées.

Première scène de jeu

À gauche, la version Xbox One classique et à droite, la version Xbox One X en 4K. On voit bien que la version Xbox One X propose un paysage plus riche avec un peu plus de végétation au premier coup d’oeil. Les effets d’éclairages sont également un peu différents et les textures sont plus fines (arbres, caisses en bois…).

Xbox One classique
Xbox One classique
Xbox One X Supersampling
Xbox One X Supersampling
Utilisez le slider sur l’image pour comparer - Plein écran

Deuxième scène de jeu

Les différences dans cette scène ne sautent pas aux yeux car elle est au final assez simple et sombre, mais on remarque tout de même des textures légèrement meilleures sur la version Xbox One X, par exemple sur la capuche du personnage ou encore la visserie de son arme.

Xbox One classique
Xbox One classique
Xbox One X Supersampling
Xbox One X Supersampling
Utilisez le slider sur l’image pour comparer - Plein écran

Troisième scène de jeu

Dans cette scène en extérieur, on remarque encore une fois des améliorations sur la version Xbox One X, même si la version classique propose déjà un rendu propre sans aliasing. On voit surtout de meilleures ombres sur la version Xbox One X : sur les briques au second plan par exemple et encore une fois au niveau des détails dans la végétation.

Xbox One classique
Xbox One classique
Xbox One X Supersampling
Xbox One X Supersampling
Utilisez le slider sur l’image pour comparer - Plein écran

Pour résumer, on voit donc bien que sur la même TV 1080p, la Xbox One X affiche un niveau de finesse bien supérieur à celui de la Xbox One classique. Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous invitons à voir notre article spécialement dédié aux améliorations Xbox One X pour TV 1080p qui comporte beaucoup plus d’exemples et de détails que dans ce test de la console :

Bilan

On a aimé :
  • Autant de puissance dans une si petite taille
  • Une machine qui respire la qualité
  • La console est relativement silencieuse
  • Enfin des jeux optimisés au maximum sur Xbox
  • Les jeux sont effectivement plus jolis sur TV 1080p
On a moins aimé :
  • Des problèmes avec le lecteur média en attendant une mise à jour
Une Xbox qui se faisait attendre

Le nombre de jeux prévus pour être optimisés pour Xbox One X à l’heure où nous écrivons ces lignes dépasse les 160 titres. Tous ne seront pas optimisés pour le lancement de la console mais on sait au moins que le soutien des éditeurs et des développeurs est là.

Les premiers jeux 4K sont disponibles, et on pense par exemple à Forza Motorsport 7 qui tourne en plus à 60 images par seconde, mais la console brillera clairement davantage l’année prochaine. La sortie de la Xbox One X en cette fin d’année 2017 n’est qu’une mise en bouche par rapport à ce qui nous attend en 2018, puisqu’elle vient de sortir et les développeurs vont assurément la maîtriser davantage au fil des prochains mois.

Le calendrier des sorties de jeux en 2018 ne sera pas léger, et on peut déjà citer les titres first party de Microsoft : State of Decay 2, Sea of Thieves, Crackdown 3… ces jeux seront disponibles sur Xbox One X en 4K HDR lors de leurs sorties, et d’autres jeux optimisés et attendus arriveront. On peut par exemple penser à Player’s Unknown Battlegrounds qui aura marqué l’année 2017 sur PC en battant tous les records, mais aussi tous les jeux des éditeurs tiers ainsi que les futures surprises que nous réserve Microsoft pour la fin d’année prochaine.

Pour l’heure, Microsoft délivre avec la Xbox One X une console prête pour l’avenir puisque la définition 4K est bien partie pour s’imposer dans les différents médias. Après les films en 4K avec Netflix, Amazon Prime Vidéo ou encore les Blu Ray UHD 4K, le jeu vidéo 4K est en train d’arriver sérieusement sur consoles, et la Xbox One X a été créée pour accueillir cette offre, pour les joueurs qui veulent jouer dans les meilleures conditions possibles. L’avenir est tout tracé.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1964.jpg?1497267096

Accueil > Tests

19 reactions

bastoune

03 nov 2017 @ 09:10

Super boulot de la rédac !

Super boulot de MS.

’tain mais la différence sur les derniers screens de GoW4 c’est flippant de netteté ! Une belle bestiole cette X !

texazranger

03 nov 2017 @ 09:12

@tomchoucrew : bonjour, et un grand merci !!! par contre, quid des temps de chargement ?

jm ysb

03 nov 2017 @ 09:18

je ne suis pas surpris par le résultat qui me semblait évidant.

merci pour ce conte rendu.

brontoz

03 nov 2017 @ 09:58

Et les temps d installation d un jeu ? Car sur la one c est à gerbé quand même

Fabrice82

03 nov 2017 @ 09:59

Merci pour votre taf toujours aussi sérieux, hâte de récupérer ma précommande...

killkuter

03 nov 2017 @ 10:08

Merci du test

bastoune

03 nov 2017 @ 10:13

Et tout ça pour 500 balles... :-))

avatar

Kheldorn

03 nov 2017 @ 10:22

Nouvelle Panasonic 4K installée ce matin et je vois déjà une différence avec mes jeux. Notamment Wolfenstein 2. Vivement mardi que je puisse essayer ma X avec le dernier Assassin et Mordor.

Merci pour votre test messieurs et merci Crosoft. Bon jeux les gars

avatar

bangy78

03 nov 2017 @ 10:26

Bel article, sympa le logiciel de comparaison. Mais que cela soit 4k, 1080p, textures qualité... Il y a que sur la One X que se rendu est possible. C’est très impressionnant.

Et dire qu’on est qu’à l’aube des développements, le futur s’annonce radieux. Bref le 07 novembre 2017 est à marquer !

xTOTO62x

03 nov 2017 @ 12:16

vous avez bien bossé, on voit clairement une très nette différence sur vos slides et déjà rien qu’en en 1080p c’est très convainquant !

alors vivement mardi pour le test grandeur nature 4k OLED 65 pouces ;-)

12