Test - Rise of the Tomb Raider : pack 20e anniversaire

«L’heure du Champomy» , - 4 réaction(s)

Lara est née le 14 novembre 1996 aux États-Unis, cela fera presque 20 ans que l’aristocrate anglaise a changé à jamais le visage du jeu vidéo, en lui apportant à la fois de la maturité et la preuve que la 3D avait de l’avenir dans notre loisir favori. Cette époque de transition ne nous a pas apporté que des perles et on se souvient aisément de la disparition de certaines licences. Et puis Tomb Raider s’est affirmé là, posant sa poitrine pyramidale sur la table en montrant à tous qui était devenu le patron du jeu d’aventure. La série a ensuite connu des hauts, puis des bas, jusqu’à toucher du doigt les tréfonds de la Grande Bretagne avec Angel of Darkness, pour ensuite retrouver toute sa splendeur avec le remake du Tomb Raider originel. La suite vous la connaissez, deux phases de reboot et un résultat final des plus satisfaisants avec Rise of the Tomb Raider. Malheureusement, tout n’est pas rose bonbon dans la famille Croft et à force de tirer sur la corde d’un succès, on finit par faire n’importe quoi.

Un anniversaire raté

Tu es l
Tu es l'élue

Le but de cette critique n’est pas de parler de l’édition 20e anniversaire (qui comprend la totalité du contenu déjà sorti sur Xbox One et PC) mais de porter notre attention sur le pack spécial pour les 20 ans de la franchise, qui coûte tout de même 10 bons euros si on n’a pas le season pass. Ce n’est pas un secret de polichinelle, les extensions de Rise of the Tomb Raider sont très décevantes. Endurance, Baba Yaga et Réveil Glacial, même s’ils proposent des choses différentes de l’aventure solo, n’auraient jamais dû sortir sous la forme de contenus payants. C’est donc sans surprise que ce pack 20e anniversaire n’apporte pas grand-chose de bien croustillant à l’un des meilleurs jeux d’aventure de cette génération.

Visuellement, c
Visuellement, c'est toujours au top

Le pack contient différentes choses, jouant avec notre fibre nostalgique. Commençons par le plus rapide, à savoir les cinq skins classiques, une tenue et une arme inspirés de l’univers de Tomb Raider. Envie d’explorer l’aventure avec une Lara directement débarquée de Tomb Raider II ? Un petit passage au feu de camp, dans les tenues, et paf, le tour est joué. Rien ne change en ce qui concerne les animations, mais les différents modèles 3D classiques s’intègrent très bien dans le jeu et il est rigolo de retrouver une Lara à la poitrine imposante et en petite tenue sans pour autant pester sur sa lourdeur légendaire. La magie fonctionne encore mieux dans les cinématiques, donnant un côté très second degré à cette aventure plutôt sombre. On aurait d’ailleurs adoré retrouver Françoise Cadol en doubleuse française de Lara, ce qui aurait justifié un achat immédiat du pack.

Le Manoir des Croft de 50m²

Euh non Lara, on n
Euh non Lara, on n'a pas les mêmes souvenirs

Passons maintenant aux deux “aventures” que nous propose ce pack. Liens du sang, pour commencer, place Lara dans la quête de preuves pour conserver le manoir, alors que son méchant tonton (le frère de sa défunte mère) tente désespérément de s’en emparer à coup de pirouettes juridiques. Il faudra donc explorer le manoir en rénovation, avec une ambiance très inspirée du manoir Spencer de Resident Evil, et trouver un quelconque testament. La chose à savoir est que cette aventure ne propose en aucun cas des séquences d’actions, ni même des phases de plates-formes. Il suffit simplement de déambuler dans les quelques pièces de la bâtisse, ramasser les documents et artefacts bien mis en évidence pour ensuite s’en servir à résoudre les quelques énigmes. L’idée est très bonne dans le fond, et oblige à repasser dans l’inventaire pour examiner de plus près nos trouvailles.

Malheureusement, le manoir est beaucoup trop petit, totalement dépourvu d’extérieurs et l’histoire se termine au bout d’une heure grand maximum. Quelques clins d’oeils à la série sont bienvenus, comme la musique classique déjà présente dans le manoir de Tomb Raider II que l’on peut activer manuellement. Les amoureux de textes pourront y trouver un intérêt puisqu’on en apprend davantage sur la tragédie des Croft et l’enfance de Lara.

Quelques références à Tomb Raider II
Quelques références à Tomb Raider II

La seconde aventure, Le cauchemar de Lara, nous envoi dans le même petit manoir sombre pour affronter des vagues de zombies, les mêmes présents dans le DLC Réveil Glacial. On n’affronte pas des vagues à proprement parler, puisqu’il s’agit simplement de trouver et détruire 3 crânes volants (mon test LSD est négatif) pour ensuite affronter un boss final dans le hall, encore une fois un crâne volant crachant des boules de feu, en un peu plus gros. Comme pour la dernière extension, les zombies reviennent à l’infini dans le manoir et le gunplay n’est toujours pas adapté à la situation. Il l’est encore moins dans les couloirs exigus et les petites pièces, à moins de choisir des cartes boostant vos capacités avant de lancer la partie, puisque Le cauchemar de Lara fait partie du mode Expédition. On peut d’ailleurs récupérer des armes sur certaines étagères, chose bienvenue puisque les munitions ont tendances à disparaître un peu trop vite.

Un dernier point sur l’ultime ajout du pack 20e anniversaire : le mode de difficulté Survivant de l’extrême. Il s’agit simplement du mode Survivant avec la possibilité de ne sauvegarder qu’aux feux de camp.

Bilan

On a aimé :
  • Jouer avec de vieux modèles 3D
  • L’ambiance glauque du manoir
  • On apprend des choses intéressantes sur les Croft
  • Les énigmes plutôt bien pensées
On n’a pas aimé :
  • La taille ridicule du manoir
  • Faut arrêter les zombies maintenant
  • Les deux aventures beaucoup trop courtes
  • Il manque Françoise Cadol
  • Il manque carrément le majordome Winston !
Un bien triste cadeau

Jamais une extension n’a autant mal porté son nom. Placer le mot “anniversaire” dans un pack payant au contenu famélique semble venir d’une mauvaise farce. Le DLC mise tellement à fond sur votre nostalgie des vieux épisodes avec le manoir des Croft et les modèles 3D originaux, qu’il en oublie de proposer du jeu, tout simplement. Le manoir fait peine à voir quand on se souvient du terrain gigantesque de Tomb Raider II et les énigmes que proposait celui de Tomb Raider III. L’exploration dans le mode Liens du sang est ennuyeuse au possible tandis que Le cauchemar de Lara va vous faire détester les zombies à tout jamais. Il reste la joie absolue de parcourir l’aventure originale avec notre bonne vieille Lara aux formes délicieusement pixelisées, mais on aurait préféré voir tout ça avec une mise à jour gratuite. Un peu comme si on vous offrait votre première voiture sans les roues et qu’on vous demandait une participation pour votre vingtième anniversaire. Happy Birthday Lara, mais tu mérites mieux.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1513.jpg?1407859850

Accueil > Tests

Rise of the Tomb Raider

Rise of the Tomb Raider
PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Eidos Interactive

Développeur : Crystal Dynamics

Date de sortie : 10/11/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, PC Windows

4 reactions

Naeje

17 oct 2016 @ 14:44

J’ai l’impression que ce DLC est plus un teaser pour le prochain jeu... On apprend beaucoup de choses sur les Croft par les différents reliques et objets à récupérés « à la Gone Home », mais niveau gameplay c’est très limité. C’est clairement un DLC pour faire patienter les fans !

avatar

Kube

17 oct 2016 @ 16:10

Mais un truc que je ne comprends pas ... J’ai acheté le season pass quand le jeu est sorti l’année dernière, il était prévu 2 DLC.

Du coup, est-ce que ce nouveau DLC est inclus dedans ou faut-il acheter le DLC/Season pass 20eme anniversaire ?

Naeje

17 oct 2016 @ 17:33

Tout les DLC sont inclus dans le season pass. ;)

avatar

Kube

18 oct 2016 @ 09:42

Ok ! Merci Naeje ;-)