Test : Worms W.M.D.

«Tu prends un ver ?» , - 13 réaction(s)

Petite séance de calcul niveau CE2 : Worms est né en 1994 et s’est rapidement imposé comme la référence du jeu de stratégie rigolo entre amis. Tellement rapidement que la série s’est retrouvée avec 21 bébés supplémentaires jusqu’à cette année, le 22e enfant de la lignée n’étant autre que Worms WMD (pour Weapons of Mass Destruction). Ce qui nous fait donc une moyenne d’un épisode par an. Vous l’aviez vu venir ? Moi non. Mais alors, si la série a déjà 22 ans, qu’apporte donc ce tout dernier opus de nouveau ? Parce que ça en fait un bout de chemin, sauf si on prend en compte la vitesse d’un ver de terre, dans ce cas cela expliquerait la faible propension de la franchise créée par la Team 17 à se renouveler.

On prend le vieux pour en mettre du neuf

La création d
La création d'équipe est toujours marrante à faire

Avec cet épisode WMD, la série revient à ses sources en proposant un gameplay et un visuel entièrement fait de sprites en 2 dimensions. Si vous attendiez un nouvel épisode en 3D comme il en existe déjà, passez votre chemin. On retrouve ici un jeu pour les amoureux de la première heure, mêlant la simplicité du gameplay aux possibilités presque infinies quand il s’agit d’envoyer des vers six pieds sous terre. Et c’est là qu’on peut déjà trouver l’un des défauts de ce Worms WMD : il n’y a aucune prise de risques dans sa conception. Nombreux considèreront cette fidélité aux premiers volets comme une qualité, mais il est tout de même dommage de rester cloitré dans les mêmes mécaniques après 22 ans d’existence. Ceci dit, vous ne serez pas surpris.

La destruction apporte parfois des résultats inattendus...
La destruction apporte parfois des résultats inattendus...

Il est tout de même vrai que le soin apporté aux différents décors et aux vers flatte la rétine. Le tout est bien détaillé, fin, coloré et les animations des lombrics sont toujours aussi marrantes, bien qu’assez sages parfois. La jouabilité reste enfantine et il est possible d’inverser les boutons de saut (X) et d’action (A) pour les plus habitués aux jeux de plateforme. Il est toujours possible de personnaliser une équipe de vers, mais cette fois le plus gros des éléments (tenues, voix, tombes, etc) sera à déverrouiller de façon aléatoire en passant des niveaux d’expérience. Des missions à faire en solo proposent une série d’objectifs et de défis à réaliser plutôt bien fournis, avec des sessions d’entraînement pour initier le néophyte au gameplay de base et aux nouveautés de cet épisode, dont nous allons justement parler maintenant.

Les Bricol’ Worms

Voici le début d
Voici le début d'une mission de chasse à la prime

Un jeu moderne se doit désormais de posséder des fonctionnalités de construction (le fameux craft) et Worms WMD ne déroge pas à cette règle. La sélection des armes possède désormais une seconde page dédiée à la fabrication et au démantèlement. C’est ainsi que vous pourrez concevoir un âne de béton en colère avec les matériaux nécessaires, que vous pourrez trouver dans des caisses ou bien en démantelant des objets. Ce nouveau système apporte une touche de stratégie supplémentaire et décuple le nombre d’armes et gadgets disponibles. Bon, parfois il est vrai qu’une arme améliorée n’apporte finalement pas grand-chose, mais dans la majorité des cas, cela fonctionne bien. Pouvoir se planquer dans des bâtiments, utiliser des armes fixes et piloter des véhicules (tank, hélicoptère et mécha) sont également un ajout non négligeable, boostant encore les possibilités de manoeuvres et de maladresses, et on ne s’en lasse pas.

Encore et toujours le même level design
Encore et toujours le même level design

Tout ceci apporte un petit vent de fraîcheur, mais il est dommage en revanche de voir disparaître d’anciens éléments comme le mode Forteresse par exemple. De même, il est impossible de récupérer nos créations des jeux précédents. Il aurait été d’ailleurs intéressant de disposer d’un éditeur de niveau et de pouvoir partager des créations en ligne, les fonctions communautaires étant ici inexistantes. Il y a bien un éditeur de mode de jeu qui peut être utilisé en partie privée ou locale mais impossible de les partager (cela sera peut-être ajouté dès la mise en ligne officielle du jeu). Dans la liste des déceptions, il faut reconnaître que l’ensemble parait bien trop aseptisé. Il n’y a presque pas d’éléments de mise en scène (sauf pour quelques armes bien cool) et la caméra peine à suivre l’action correctement. Tout semble trop classique, trop convenu, comme si les développeurs craignaient les réactions du public. Même le générateur aléatoire de map donne envie de bailler, ne proposant d’ailleurs que trop peu d’environnements différents.

Un dernier mot sur le matchmaking, le jeu étant encore trop peu fréquenté, il m’a été impossible de trouver la moindre partie à l’heure où j’écris ces lignes. Il sera possible par la suite de jouer jusqu’à 6 et de faire des duels en 1vs1 dans un mode classé. Les parties privées fonctionnent très bien en revanche.

Bilan

On a aimé :
  • Toujours aussi fun à plusieurs
  • Les missions solo intéressantes
  • Temps de chargement plutôt courts
  • Des nouveautés sympathiques...
On n’a pas aimé :
  • ...mais trop peu nombreuses
  • La caméra toujours à l’Ouest
  • Manque cruel de vie et de mise en scène
  • Pas de création de map
On prend les mêmes et on recommence

Une question se pose donc : Worms WMD est-il le meilleur épisode de la série ? En théorie, ce serait logique après tant d’années à répéter encore et encore la même formule (à quelques subtilités près). En termes de contenu et de plaisir de jeu, il reste indéniablement un très bon cru, mais il est tout de même dommage de voir aussi peu d’évolutions depuis 1994. Cette série est un régal, l’une des meilleures pour s’amuser entre amis, que ce soit en ligne ou bien dans un salon à se faire tourner la manette. Mais n’est-il pas possible de trouver le même amusement avec Worms Armageddon, qui est tout de même sorti 17 ans plus tôt ? Voilà donc un des gros problèmes de ce dernier épisode : il est terriblement fun, bien fichu et promet des dizaines d’heures d’amusement ; mais il reste aussi trop confortablement dans ses acquis, alors qu’un léger éclair de génie et d’audace pourrait le placer à des kilomètres au dessus de son trône, et pour 30€ c’est bien dommage même si ça restera parfait pour les novices.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1755.jpg?1471874670

Accueil > Tests

Worms WMD

Worms WMD
PEGI 0

Genre : Action

Éditeur : Team 17

Développeur : Team 17

Date de sortie : 23/08/2016

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

13 reactions

avatar

XanderCage FR

22 aoû 2016 @ 15:22

Et LA question est :

Est-ce que la corde est redevenue maniable comme dans le Armaggedon ou est-elle aussi naze que dans le dernier ??

Jonyboy

22 aoû 2016 @ 15:57

Bonne question Xander, je plussoie !

Oncle Dragou

Rédaction

22 aoû 2016 @ 17:01

Xander : OUI !.. mais en un peu plus chaud à manier. B-)

Ah et il y a carrément un mouton que tu peux manipuler avec la corde ninja, en général ça fini mal.

avatar

XanderCage FR

22 aoû 2016 @ 17:26

ah yes ! Je suis un tueur avec cette corde de génération Armaggedon ! ^^

Jonyboy

22 aoû 2016 @ 17:27

:'-)) Merci Dragou

Tomchoucrew

Rédaction

22 aoû 2016 @ 19:08

Je confirme que la corde ressemble fort à celle d’Armaggedon mais un peu plus « lourde » quand même. On peut toujours l’utiliser pour se lâcher un peu plus haut mais c’est plus compliqué en effet.

kalud

22 aoû 2016 @ 20:25

je l’ai préco tout à l’heure j’espère pas regretter...

ReapingTsi

22 aoû 2016 @ 20:59

Merci pour le test ! Moi aussi je l ai preco’, plus que quelques heures et jvais pouvoir tâter ça ! C est vrai que la serie à du mal avec les nouveautés mais j ai abandonné l idee !lol La seule fois où ils se sont eloignés du worms « classique », le 3D etait né..j ai compris que certains apprecient ce style mais moi non donc tant qu à faire je prefere qu ils fassent les timides et avoir un worms que j apprecie quitte à zapper les nouveautés ! Mais pour la creation de niveaux et le partage entre jeux, oui ils abusent surtout vu leur experience sur cette serie !

kalud

22 aoû 2016 @ 21:04

la création de niveaux c’est plus que dommage mais je pense (enfin j’ose y croire) que ca arrivera en maj gratis très rapidement. Par contre j’avais bien aimé les 3D mais c’est clair que en 2D ca reste le top.

Litltle gibus

23 aoû 2016 @ 01:08

j’ai du mal a comprendre comment cette licence survie.. c’est un classique certe m’enfin .. rien de neuf depuis 10 ans Les cochons de guerre .. c’etait bien plus fun.

12