Test - Overwatch

«HELLO, MON CHOU ! LA CAVALERIE EST ARRIVÉE ! » , - 6 réaction(s)

Au fil des années, Blizzard a su conquérir le coeur de nombreux joueurs avec différentes séries qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo, notamment Warcraft, Diablo ou Hearstone. Chaque jeu estampillé par la patte du studio crée toujours une vive attente chez de nombreux gamers à travers le monde. Pourquoi ? Tout simplement car les développeurs de chez Blizzard ont toujours su apporter un grand soin au gameplay et cela se ressent évidemment dans leur dernière création en date : Overwatch, le premier FPS de la boîte.

Un vent de fraîcheur

Un casting alléchant.
Un casting alléchant.

Overwatch est un mélange des genres intéressant. C’est un FPS en équipe ( 6 vs 6 ) à objectifs à la sauce MOBA. Le jeu inclut 21 héros ( Attaquants, Défenseurs, Tanks et Soutiens) ayant chacun des capacités différentes pouvant influer sur le cours de la partie. Bien évidemment, Overwatch reste un FPS avant tout et les joueurs de Halo ou de COD ne seront pas perdus, notamment grâce à plusieurs héros plus offensifs comme Soldat 76 ou Pharrah qui ont respectivement une mitraillette et un lance-roquette.

Ce qui est important à retenir dans Overwatch, c’est que le travail d’équipe est nécessaire pour remporter la victoire. Tout commence par la constitution d’une équipe variée ; une team efficace aura besoin d’un personnage tank (beaucoup de points de vies), d’un soigneur, d’un support et d’un personnage à caractère plus offensif.

Bon c’est bien tout ça, mais comment cela se joue ?

Vous ne trouverez pas de mode « Slayer » ou « Team Deathmatch » dans le jeu.

Le danceur fou !!
Le danceur fou !!

Le soft propose néanmoins 3 modes de jeu (Convoi, Capture ou Roi de la Colline), répartis sur une dizaine de cartes. Ces modes de jeu renforcent encore plus la composition et la communication au sein des équipes qui se doivent d’être solidaires pour être victorieuses. Le fait de n’avoir que des modes à objectifs incite naturellement à une bonne coordination. Et comme chaque map ne possède qu’un seul mode de jeu particulier (Convoi, Capture ou Roi de la Colline), son level design est exclusivement pensé pour le mode en question. Car oui, aussi étonnant que cela puisse paraître pour un FPS, le jeu propose une bonne dose de stratégie : quel personnage choisir, où se placer pour prendre l’ennemi à revers, etc...

Il existe aussi un quatrième mode de jeu plus fun qui change chaque semaine pour proposer différentes manières de jouer à Overwatch, comme le fait de disposer d’un personnage aléatoire ou au contraire de forcer tous les joueurs à jouer avec un seul perso, ce qui peut parfois entraîner un sacré bordel sur la map.

À la fin de chaque match sont affichés les évènements les plus marquants de la partie. Les joueurs votent ensuite pour le personnage qui, à leur sens, a été le plus impressionnant durant la partie. C’est un système peu conventionnel mais qui est très sympathique, surtout pour les joueurs qui jouent soutiens et qui ne font pas beaucoup de kill.

Tempête du désert

Au niveau des héros, les 21 personnages du jeu ont tous des capacités uniques et un gameplay qui leur sont propre. Escalader des murs avec Genji ou Hanzo, voler dans les airs avec Pharrah, se téléporter avec Tracer, chaque personnage a sa propre façon de se déplacer, d’interagir avec son environnement.

Attardons-nous sur un personnage en particulier : Mc Cree, le cow-boy.

Mc Cree est muni d’un revolver qui permet avec RT de tirer une seule balle et avec LT de vider le reste de son chargeur sur son adversaire, ce qui fait de ce personnage un des plus puissants au corps à corps. Il possède deux capacités spéciales : la première lui permet d’étourdir un ennemi pendant une fraction de seconde et la deuxième consiste en une roulade qui recharge automatiquement votre pistolet. Comme je l’ai dit auparavant, chaque personnage dispose d’une attaque ultime qui se charge en fonction du temps ou de vos actions durant la partie ; l’attaque ultime de Mc Cree permet aux joueurs de cibler plusieurs adversaires pour leur asséner un coup fatal dévastateur.

Le dragon.
Le dragon.

Pour ce qui est de l’équilibrage des héros, le travail de Blizzard est correct ; chaque personnage dispose d’avantages comme d’inconvénients. Certains personnages seront plus forts pour les phases de défense et d’autres pour les phases d’attaque. Il faudra donc toujours veiller à choisir le bon personnage en fonction de la team, de la situation ou de la map.

La progression dans le jeu est similaire à un FPS compétitif. Comme il n’y a pas de mode histoire, le joueur devra se contenter de la progression à travers la concurrence. Il existe quand même un mode vs IA avec 3 niveaux de difficulté et un champ de tir pour apprendre à maîtriser les différents héros. À chaque match, le joueur gagne de l’XP et éventuellement des niveaux. Lorsque vous gagnez un niveau, vous recevez une boîte à ouvrir contenant des articles de personnalisation, des tags, des icônes de joueur, etc... Ceux-ci permettent la personnalisation de vos héros pour les rendre plus distinguables vis à vis des autres joueurs. Blizzard a même poussé les détails de personnalisation à leur paroxysme avec la possibilité de configurer sa manette individuellement pour chaque personnage (sensibilité de la visée, mappage de bouton, style et couleur du réticule, etc)

Blizzard

Bien qu’il n’y ait pas de « mode histoire » dans le jeu, Blizzard a clairement fourni des efforts dans le développement d’une trame de fond pour les personnages. Des petites affiches des différents personnages, ainsi que des interactions orales pendant les combats montrent cette volonté de créer un univers. Cependant, les informations les plus détaillées se trouvent en dehors du jeu. Des courts métrages ou des comics peuvent être vus sur YouTube ou sur le site du jeu, et donnent un aperçu de l’histoire des personnages.

OHHH un tank !
OHHH un tank !

Enfin, la partie technique du jeu offre un très bon rendu visuel qui fait immédiatement penser à une oeuvre du studio d’animation Pixar. La résolution en 1080p dynamique tournant presque tout le temps à 60 fps offre un réel confort de jeu. Pour ce qui est de la musique d’ambiance et du sound design, ils s’accordent parfaitement avec les gunfight endiablés et sauront rendre vos parties encore plus épiques, notamment grâce au son particulier de chaque personnage au point de savoir qui approche juste à l’écoute.

Petit bonus rare et appréciable, Overwatch proposeras des DLCs gratuits avec des maps, modes de jeu et héros supplémentaires.

Bilan

On a aimé :

  • La variété des personnages
  • La stratégie et Teamplay
  • Le Fun
  • Aspect technique

On n’a pas aimé :

  • Manque un mode Histoire
Have Fun

Overwatch n’est pas parfait, cependant il est véritablement bien réussi et saura divertir bon nombre de joueurs. Il est à la fois compétitif et intense tout en restant léger et amusant. La force du jeu réside dans son teamplay, ses personnages et dans ses maps au level design très soigné. Certes, il manque peut-être un mode solo pour magnifier l’expérience, mais je vous garantis que si vous jouez avec vos amis, vous allez vraiment vous éclater.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1800.jpg?1462278031

Accueil > Tests

Overwatch

Overwatch
PEGI 16

Genre : FPS

Éditeur : Activision Blizzard

Développeur : Blizzard Entertainement

Date de sortie : 24/05/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Mac OSX

6 reactions

lacrasse

29 jui 2016 @ 12:53

déjà le test :o):o):o):o) sinon,oui une méga tuerie cet overwatch,c’est un hit de 2016,moi j’adore ...

mika450

29 jui 2016 @ 17:11

il ne m’intérresse pas trop, j’accroche pas au style bisounours des perso et aussi qu’il y est pas de compagne, je passe pas trop temps non plus sur les mode multijoueur en ligne des jeux, normalement j’y joue 5 a 10 minute pour la découverte après ça me lasse, je ne dit pas que c’est pas un bon jeux c’est juste moi qui n’accroche pas donc taper pas svp:-))

lacrasse

29 jui 2016 @ 19:16

moi,c’est le contraire depuis plusieurs années maintenant les solo j’ai beaucoup de mal a les finir aujourd’hui,le dernier c’est quantum break et il m’a laissé un souvenir extraordinaire comme fut celui d’alan wake ....

suis bien plus attiré par les multi aujourd’hui,peut-etre aussi moins de temps pour jouer,donc 1h par ici,30min par là, !!

et moi justement le style graphique c’est un des points fort du jeu !!

skouat82

30 jui 2016 @ 12:05

Idem Lacrasse, j’aime beaucoup le style des graphismes d’Overwatch.

Quand a la partie multi c’est excellent et bien plus encore quand on a une équipe de plus de 2 personnes dans le même groupe. Vraiment sympa a prendre a main, accessible pour les débutants ou les non PGM,

Effectivement le seul regret et le manque du mode solo et aussi (c’est personnel pour le coup) mais il manque toujours un mode multi écran splitté à 4 joueurs. Ça pourrait être bien fun mais c’est encore une fois c’est une feature qui passe a la trappe, dommage mais c’est récurrents ces dernières années.

Sinon je me régale sur ce jeu, je le conseille a tout ceux qui n’ont pa peu mettre la main dessus !

avatar

II Blue x

30 jui 2016 @ 17:39

Ce jeu je ne l’attendais pas, je n’avais même pas joué à la bêta et pourtant aujourd’hui je ne joue plus qu’à ça ! :-)

Je me suis laissé convaincre par un pote qui me disait que c’était une véritable bombe et il avait raison. Ce jeu est pour moi LE jeu de l’année 2016, un must have ! Comme dit la rédaction un véritable « vent de fraîcheur » dans le monde du jeu vidéo sur console et plus particulièrement du FPS.

Enfin un FPS qui va plus loin que l’aspect no brain d’un call of où il faut foncer dans le tas. Un vrai FPS qui fait passer le teamplay au premier plan ainsi que la stratégie. Un jeu avec lequel il faut jouer en équipe mais aussi avec lequel le changement d’un seul héros peut métamorphoser une partie. Le jeu n’est certes pas parfait mais Blizzard va le patcher régulièrement (la première est pour ce soir).

Enfin bref un jeu que je ne suivais pas et qui surpasse toutes mes attentes et qui me réconcilie avec ma console que je délaissais ces derniers temps.

Pour ceux qui hésiteraient à l’acheter, foncez !

avatar

alexdeath

01 jui 2016 @ 16:08

Largement en dessous de Battleborn pour moi ! Avec ça on dirait que les gens découvre pour la première fois ce que Gearbox a fait depuis des années avec la suite Borderlands et ce qu’ils font aujourd’hui avec Battleborn (sorti avant overwatch).