Test - Resident Evil 6 Remaster

«Résidente iveul» , - 11 réaction(s)

La génération actuelle de consoles souffre d’une maladie qui a commencé à se propager il y a près d’une décennie. Ce virus créé de toutes pièces par l’Homme a été conçu pour deux raisons : soulager les symptômes de la fainéantise et lutter contre la migraine chronique des actionnaires. Le monde dans lequel nous vivons n’est plus à l’abri. Les plus grandes firmes internationales en ont fait leur leitmotiv. Tremblez mes amis, le Remaster est déjà parmi nous, toute résistance serait futile.

C’est le 10-80 mon gars

Graphiquement ça reste très correct
Graphiquement ça reste très correct

Je tiens d’abord à préciser une chose importante : ceci n’est pas un test à proprement parler de Resident Evil 6 mais une analyse sur l’apport et la nécessité (ou pas) d’une édition remasterisée. Je ne vais donc pas m’étaler sur le jeu, puisqu’il a déjà eu droit à de nombreux papiers ainsi qu’à des débats sans fin (allez lire les commentaires de notre test d’ailleurs). Alors, ce Remaster du dernier Resident Evil mérite-t-il qu’on s’y attarde ? Pour commencer, il faut d’abord répertorier les ajouts par rapport au titre d’origine.

Notez la vilaine texture du mur
Notez la vilaine texture du mur

On se retrouve donc avec un jeu upscalé en 1080p et pouvant tourner en 60 images par seconde. Est-ce une nouveauté ? Et bien pas vraiment, car il ne s’agit ni plus ni moins que de la version PC adaptée sur console. Cet ajout apporte néanmoins un rendu agréable à l’oeil mais ne pourra en aucun cas justifier un achat si vous avez déjà retourné Resident Evil 6 dans tous les sens (et oubliez votre sauvegarde car il n’y a pas de synchronisation). Surtout qu’il faut tout de même le répéter : un jeu upscalé en 1080p ne le rend pas plus beau, juste à peine plus fin. Car les textures moches et floues de l’original sont toujours aussi moches et floues. Sauf pour les personnages principaux par contre, et je peux vous confirmer que le pantalon en cuir d’Ada est toujours aussi agréable à regarder de près.

Allo ? Il y a quelqu’un sur le jeu ?

Non, je ne ferai pas cette blague
Non, je ne ferai pas cette blague

L’autre nouveauté de ce Remaster est l’ajout de l’intégralité des DLC sortis à l’époque. Mais autant vous le dire tout de suite, ces DLC n’étaient que des modes de jeu très vite oubliés. Car en plus du désormais traditionnel mode Mercenaires (jouable seul ou en coopération à deux), on pouvait compter le mode Siège ( PvP humains vs infectés), le mode Carnage qui est une variante du Mercenaire mais en versus (réaliser des combos augmente le nombre d’ennemis pour l’adversaire), le mode Survivant (du Deathmatch basique), le mode Prédateur (PvP asymétrique opposant un joueur incarnant Ustanak contre d’autres joueurs) et enfin une variante plus difficile du mode Mercenaire jusqu’alors réservée à la version PC.

Curieux choix d
Curieux choix d'écran partagé

Mais un problème s’est rapidement posé lorsque j’ai tenté de rejoindre une partie dans ces modes de jeu : je n’ai jamais pu en trouver une. La faute à des serveurs pas toujours efficaces (ça j’en suis certain vu les soucis que j’ai rencontrés avec un ami) mais aussi probablement la faute à des modes auxquels personne ne joue. Capcom a prévu le coup en créant le système Rotation, qui est censé vous permettre de rejoindre rapidement une partie en cours en faisant tourner les modes de jeu de façon régulière (avec un compte à rebours pour la prochaine session). Malheureusement, même avec ce système, la seule partie que j’ai pu rejoindre est du Prédateur en un contre un. Autant vous dire qu’affronter seul Ustanak est aussi drôle que de jouer d’une seule main. En revanche, il est toujours possible de jouer à deux en écran partagé dans les modes Campagne et Mercenaires, tout en conservant les 60 images par seconde.

Bilan

On a aimé :
  • La fluidité en 60fps fait du bien
  • Ada en 1080p
  • Pas mal de contenu pour 20€
On n’a pas aimé :
  • Pas de vrais DLC
  • Les serveurs timides
  • Loin d’être le meilleur de la série
Mais pas le plus mauvais

Resident Evil 6 a beaucoup divisé les foules. Au point que le petit spin of épisodique Resident Evil Revelation 2 est devenu pour certains bien plus intéressant. Ce remaster donne un véritable goût amer à la franchise, car si les deux précédents (le remake du premier volet et l’épisode Zero) peuvent avoir une raison d’exister de par leur présence exclusive sur les consoles de Nintendo, ce sixième opus ne fait que réchauffer un jeu très fortement critiqué par les fans. Un goût amer renforcé quand on se souvient de Metro Redux qui avait apporté un style de remaster bien plus intéressant. Ce Resident Evil 6 Remaster est à oublier si vous avez l’avez déjà fait à l’époque. Dans le cas contraire, son petit prix pourrait vous convaincre, à condition de savoir ceci : ce sixième épisode ne possède plus grand-chose de ce qui a rendu la série culte.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton559.jpg?1390067035

Accueil > Tests

Resident Evil 6

Resident Evil 6
PEGI 18

Genre : Survival Action

Editeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 02/10/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

Venez discuter sur le Forum Resident Evil 6

11 reactions

tryclo999

06 jui 2016 @ 20:55

Il abuse avec les remaster... Surtout que le jeu est jeune et il aurait pus mêtre un mode mercenaire sans limite de temps, rien qu’en faisant ça il aurait trouver plein d’acheteur :(

12