Démo et premières impressions : Red Faction Guerilla

«Tiens, v’là les potes d’Arlette !» le 10 avril 2009 @ 18:482009-04-11T04:25:49+02:00" - 2 réaction(s)

 

Premières impressions

Attendu pour le 9 juin, les miniers de la planète Mars reviennent dans Red Faction : Guerilla. Et rien de tel que de profiter la démo à moitié secrète pour se faire un premier avis.

Dans cet opus, les gentils deviennent les méchants : c’est donc les gentils libérateurs du premier épisode, les Earth Defense Force (ou EDF) qui deviennent les méchants tyrans. Probablement un problème d’égo ou de dimension de pénis ridicule.

Une fois la manette en main, on se retrouve dans un jeu d’action à la troisième personne plutôt classique. A comprendre que vous avez des objectifs, et qu’il va falloir zigouiller du vilain, beaucoup de vilain. La jouabilité tombe dans le classique elle aussi (conduite de véhicules, tirer, sauter, carte…), à l’exception faite du changement d’arme plutôt problématique nécessitant la pression de RB, avec un des boutons colorés en fonction de l’arme désirée. Ce qui est assez handicapant, surtout que les armes sont représentées par un symbole de munition, ce qui n’est pas forcément compréhensible au début (l’habitude devrait pallier cette incompréhension de symboles), et on devra attendre quelques instants pour avoir la légende qui apparaît. A noter qu’une brève pression sur RB permet de jongler entre les deux dernières armes. Bien que l’idée soit utile en théorie, dans la pratique, c’est un peu confus, surtout quand on utilise une arme très ponctuellement (grenade par exemple), nécessitant toute une manipulation pour récupérer ses armes originales. Pendant ce temps, vous vous faites tirer dessus…

L’IA est du genre très agressive. Ne faites rien et les ennemis vous laisseront tranquille (vous êtes un travailleur exploité). Mais commencez les hostilités envers eux et ils ne vous lâcheront plus ! D’autant plus qu’ils sont loin d’être bêtes puisqu’ils peuvent, tout comme vous, se planquer et tenter de vous contourner, et réagissent en fonction de vos mouvements. Curieusement, ce phénomène se voit réellement quand les ennemis sont isolés. Une gestion spécifique de l’IA avec un paramètre de nombre ? Cela pourrait être intéressant, mais la démo est vraiment trop courte pour en faire une certitude. Un point plutôt bon donc.

Mais faites attention où vous tirez ! Si vous touchez des travailleurs, leur moral et leur confiance envers la rébellion sera à la baisse. Là encore, la démo ne donne aucune idée des conséquences que cela pourrait entraîner en jeu.

Le jeu vous propose de la destruction de décors. Plein de destruction. Enfin presque. Même si ce point est plutôt pas mal réalisé avec des dégâts dépendant du moyen de destruction (armes, explosion, véhicule…), certains autres ne sont pas vraiment destructibles. Pire encore, vous êtes minier, et impossible de détruire ou d’égratigner la roche des montagnes. Ce n’est qu’un détail, mais c’est bien dommage. Les graphismes ne sont pas à tomber, mais sont dans le domaine du correct. Et malgré les dégâts effectués ou les morceaux qui se détruisent, pas un chouillat de ralentissement.

Détruire est un peu le leitmotiv du jeu, puisque plus vous mettrez en pièces un bâtiment, plus vous pourrez récupérer des débris, servant en quelque sorte de monnaie dans le jeu. Mais encore une fois, la démo ne nous montre pas cet aspect financier en dehors de la « collecte » de débris.

Au final, on se retrouve avec un jeu convaincant avec un fort potentiel de fun, mais qui pourrait être handicapé par sa sélection d’armement assez mal fichue. Surtout que le jeu promet plus de 120 missions (et par conséquent une grosse durée de vie) éparpillées dans un univers libre à la Saint’s Row ou GTA. C’est un jeu qui plaira et contentera sans doute les fans de jeux d’action, mais pour en être certain, il faudra attendre la sortie et le test du jeu pour début juin.

Comment accéder à la démo

Il vous faut d’abord accéder à l’adresse suivante : http://www.thq-games.com/fr/redfaction. Puis vous devrez vous connecter en tant que membre MonTHQ. Si vous n’êtes pas membre, une simple inscription suffit pour pallier ce problème.

Une fois l’inscription terminée et validée vous n’aurez qu’à retourner sur la page précédemment liée et demander un code pour le support de votre choix (Xbox 360 ou PS3), et votre code unique vous sera donné immédiatement.

Il ne restera plus qu’à entrer le code obtenu sur la partie Marché de votre Xbox 360 section Utiliser le code.

Amusez-vous bien.

Red Faction Guerrilla

Accueil > News

Red Faction Guerrilla

Red Faction Guerrilla

Genre : TPS

Editeur : THQ

Développeur : Volition

Date de sortie : 09/06/2009

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

2 reactions

hugo boss

10 avr 2009 @ 19:43

moi j’ai le code mais je n’ai plus de 360 :’(

TomS

14 avr 2009 @ 10:51

franchement je le trouve assez enorme. et c’est clair que niveau fluidité c’est impressionnant comme ca bronche pas. j’ai eu un peu de tearing pendant la cinématique d’intro mais c’est tout. je crois que je n’ai jamais recommencé autant de fois une démo !