La next-gen ne se résume pas à plus de polygones

«L’expérience avant tout» le 28 mars 2013 @ 16:022013-03-28T17:27:50+01:00" - 6 réaction(s)

Aujourd’hui avec la next-gen au coeur des conversations on distingue deux principaux courants de pensée. Le premier voudrait que l’on voit l’arrivée de la next-gen comme l’ouverture d’un barrage technologique. Il est illustré notamment par Patrick Bach, développeur sur Battlefield 4, qui nous donne par la même occasion une preuve supplémentaire de la lucidité et de l’implication des studios sur la next-gen via une interview sur Eurogamer.

Une nouvelle génération est l’occasion rêvée pour voir évoluer la situation actuelle qui présente une certaine stagnation dans le gameplay et les possibilités offertes par les jeux à cause, selon eux, du manque de puissance des consoles actuelles. Ceci dit, tout n’est pas qu’une affaire de technologie et ce développeur sait bien qu’il en faudra plus pour convaincre les gamers.

« Nous sommes arrivés à un point où il n’est plus si important de parler du Frostbite. Le Frostbite est un outil. Nous avons passé le stade où nous pourrons impressionner les gens en parlant des merveilles technologiques. Ce qui va impressionner c’est l’expérience que nous en aurons sorti à la fin grâce au moteur.

La next-gen doit être plus que seulement plus de polygones. Pour nous, la question c’est plutôt, comment faire évoluer le gameplay ? Comment faire évoluer la narration ? Comment on fait évoluer les choses autour de la technologie ?  »

Evidemment derrière ces belles intentions il y aura toujours des impératifs commerciaux et financiers et des éditeurs qui voudront prendre le moins de risques possible et qui donc limiteront les nouveautés, ainsi va le marché, surtout que cela convient à une grande majorité d’entre nous... La génération actuelle nous l’a prouvé. Elle aurait très bien pu voir s’épanouïr plus de créativité et ça n’a pas été souvent le cas.

C’est là que les développeurs indépendants entrent en scène car ils jouent un rôle important dans cette recherche de nouveautés. Ils représentent le deuxième courant selon lequel la puissance n’a pas grand chose à voir avec la créativité. Jade Raymond mettait la lumière sur eux dans une interview à MVC.

« En tant que joueuse et développeuse je suis très excitée par les promesses de la next-gen. Cela étant dit, l’innovation n’est pas necessairement conduite par les seuls teraflops. De mon point de vue, beaucoup des nouveaux concepts les plus intéressants ont été conduits par la scène indépendante et ont vu le jour sur des plateformes moins puissantes. »

En d’autres termes la puissance de la next-gen ne boostera pas l’innovation et la créativité en général, même si évidemment de nouvelles choses seront possibles.

Au milieu de tout ça, n’oublions pas que ce sont aussi aux joueurs d’être responsables et de changer les choses, de choisir les jeux innovants pour faire passer ce message. Un achat de jeu est égal à un vote. Dans l’idéal la next-gen devra être le mariage parfait entre innovation et technologie et ce développeur de Battlefield 4 semble être sur le bon chemin. On attendra de voir le résultat en fin d’année, on aura alors beaucoup de choses à dire !

Business

Accueil > News > Business

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

6 reactions

Fredone

28 mar 2013 @ 17:52

On est mal barré avec les joueurs d’aujourd’hui.

GzU_83

28 mar 2013 @ 18:01

Pourtant, plus on a de puissance, plus il y a de place pour la grandeur et la créativité, des barrière se cassent.Et c’est parfois comme ça que certains jeux innovent et sortent du lot.

diez979

28 mar 2013 @ 18:33

Ouai enfin ces jeux là se comptent sur les doigts de la mains malheureusement. Si ces mêmes jeux ont des suites ils se retrouvent souvent aseptisé pour plaire au plus grand nombre...

avatar

marcus phenix

28 mar 2013 @ 18:51

Même si l’argent a une place importante là dedans, il ne faut pas non être de mauvaise foi. C’est aussi à l’industrie d’orienter les « jeunes » joueurs qui se tourneront vers ce qu’on leur propose.

Les gens qui développent les jeux sont des passionnés, c’est les éditeurs qui veulent de l’argent.

avatar

zx6r4

Rédaction

28 mar 2013 @ 18:59

Je suis tout à fait d’accord avec ce qui est dit par le newser. De plus, Diez à raison quand ils parlent des suites des jeux innovant, j’en veut pour preuve Darksiders, dont le 1er opus est absolument excellent et innovant, et dont la suite n’est qu’un vulgaire copier coller aseptisé. Effectivement, le choix des joueurs dans leurs achats est bien plus important qu’il n’y parait.

ezaechiel

29 mar 2013 @ 10:25

Pourtant, plus on a de puissance, plus il y a de place pour la grandeur et la créativité, des barrière se cassent.Et c’est parfois comme ça que certains jeux innovent et sortent du lot.

Oui et non car on a pu voir minecraft qui n’a pas besoin d’énormément de puissance pour tourner, ou encore terraria, on a vu l’apparition de DayZ, The WarZ qui sont plus conceptuels que basés sur la puissance. La puissance permet plus d’exploits visuels mais pas forcément plus de plaisir dans le jeu.