Blocage géographique de clés Steam : ZeniMax et 5 éditeurs PC sanctionnés

«Libérez, délivrez le marché unique» le 25 janvier @ 15:222021-01-25T17:36:07+01:00" - 0 réaction(s)

Alors que Microsoft est au milieu de son processus d’acquisition de la société mère de Bethesda, la Commission Européenne annonce dans un communiqué de presse avoir infligé une amende à plusieurs éditeurs de jeux PC dont ZeniMax pour des pratiques de « blocage géographique ». Dans le cadre de l’espace économique européen, le marché unique numérique garantit aux consommateurs des pays membres de l’Union Européenne un accès aux différents prix d’un même produit afin de pouvoir les comparer et jouir des bénéfices de la concurrence.

Tout européen doit pouvoir acheter une clé n’importe où en Europe

En pratiquant le blocage géographique avec l’accord des éditeurs, Valve, qui distribue les copies numériques des titres, empêche les joueurs d’activer un jeu à l’aide d’un code acheté dans un autre pays membre. Cela a été précisé par la vice-présidente chargée de la politique concurrentielle et concerne plus de 50 % des européens âgés de 6 à 64 ans.

En effet, puisque Valve permet de contrôler la zone géographique d’activation, un joueur français ne pourrait pas par exemple se servir d’une clé Steam qu’il a achetée moins cher sur le store d’un autre pays européen comme la Pologne.

Pour avoir fait partie des éditeurs ayant contracté un accord sur la pratique du blocage géographique avec Valve, ZeniMax s’est ainsi vu infliger une amende de 1 664 000 €. Ces amendes interviennent au bout d’une enquête de près de quatre ans et ont été minorées pour les éditeurs qui ont coopéré en faveur de l’enquête de la Commission européenne. Cette dernière précise que le distributeur Valve est seul à ne pas avoir coopéré dans le cadre de l’enquête et ne bénéficie donc d’aucune réduction sur l’amende infligée.

Business

Accueil > News

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !