Michel Ancel (Rayman, Beyond Good & Evil...) quitte le milieu du jeu vidéo

«Vers d’autres horizons» le 18 septembre @ 19:142020-09-19T08:34:31+02:00" - 8 réaction(s)

C’est une nouvelle assez surprenante qui est tombée aujourd’hui puisque Michel Ancel a annoncé qu’il quittait le milieu du jeu vidéo. C’est via un post Instagram que le papa des licences Rayman et Beyond Good & Evil a exprimé son souhait de se consacrer à de nouveaux projets qui ne sont pas en rapport avec le média vidéoludique.

Wild et Beyond Good & Evil 2 toujours sur les rails

Si ce départ peut laisser craindre le pire concernant les deux gros jeux en développement du côté de Montpellier que sont Wild et Beyond Good and Evil 2, rien ne devrait finalement beaucoup changer. C’est du moins ce qu’affirme Ubisoft en ce qui concerne Beyond Good & Evil 2, l’éditeur ayant en effet pris la parole pour commenter cette annonce mais également pour rassurer les joueurs quant à l’avenir du jeu.

Comme il l’a dit via Instagram aujourd’hui, Michel Ancel a décidé d’arrêter de travailler dans les jeux vidéo afin de se concentrer sur d’autres projets personnels, et ne fera plus partie de l’équipe BG&E2. Pendant des années, Michel a transmis sa vision créative et nous a aidé à rester fidèles à l’incroyable univers de BG&E. Sa passion sans compromis nous a poussée à redéfinir ce qui était possible en créant un monde de science-fiction expansif, multiculturel et futuriste. Au fur et à mesure que nous avançons, nous nous engageons tous à rester fidèles à cette vision.

L’éditeur évoque également le fait que le titre vient de passer un nouveau cap important de son développement et que nous devrions le revoir d’ici l’année prochaine. Michel Ancel n’a plus été impliqué depuis un certain temps et laisse donc désormais le studio façonner sa vision.

Il en est de même pour Wild, l’exclusivité PlayStation dont le développement a débuté en 2014 et qui s’est fait très discrète jusqu’ici. Espérons que nous aurons bientôt des nouvelles des deux jeux et souhaitons bonne continuation à Michel Ancel qui aura marqué de nombreux joueurs aux travers de ses licences iconiques.

Beyond Good and Evil 2

Accueil > News

Beyond Good and Evil 2

PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft Montpellier

Date de sortie : N.C.

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

8 reactions

avatar

The BatF4n

18 sep 2020 @ 19:19

On lui doit également la très bonne adaptation du jeu « Peter Jackson’s King Kong » (un de mes gros jeu du <3 )

Phebus

18 sep 2020 @ 19:24

Une des plus grandes personnalités du jeu vidéo et l’un des derniers symboles de l’ancienne french touch avec Frédérick Raynal. Bon vent à lui, mais j’ai tout de même quelques craintes quant au développement de BGE2 :(

Roadkill90

18 sep 2020 @ 20:32

Le mec s’en va après avoir parlé du plus gros vaporware actuel pendant des années lol

avatar

Hades0709

18 sep 2020 @ 21:47

Ça pue bien la merde pour beyond good. Qui va devenir une arlésienne si ça continue. Sérieux si c’était pas juste pour faire investir les actionnaires,les annonces d’il y a quelques années ,je sais pas ce que c’était alors.

Et puis rip Rayman du coup aussi. Moi qui attendait une suite a legends...

Mika-117

18 sep 2020 @ 22:29

Ben ils peuvent toujours faire du Rayman quand même mais pour Beyond Good & Evil 2 et Wild on peut se demander si ça sortira un jour, depuis le temps qu’ils ont été annoncés.

Basterd

19 sep 2020 @ 00:22

Je comprends pas le gars s’est battu pour faire BGE 2 et il se barre avant la fin du projet ??....

avatar

Bally

19 sep 2020 @ 10:51

Impossible qu’il parte comme ça, du jour au lendemain, simplement parce qu’il veut faire autre chose… lui qui tenait tant à son Wild et BG&E2.

Il ne faudrait pas oublier ce qu’Ubisoft a fait au créateur d’Assassin’s Creed, Patrice Désilets. Il était le directeur créatif d’Assassin’s Creed, sans lui, ce licence qui est devenu une « pompe à fric » n’aurait probablement pas existé, mais quand sa vision créative ne convenait plus à Ubisoft : « Dehors ». (enfin il est parti de lui même et il a eu raison)

Bridé par Ubisoft Montréal, il avait rejoint le studio canadien de THQ où il aurait pu laisser libre cours à son imagination… sauf que pas de bol : THQ ferme ses portes et, comme par hasard, c’est Ubisoft qui rachète la société et ses employés. Et bien entendu, il n’est pas resté chez Ubisoft.

Rappelez-vous ce qu’il s’est passé : "Si Ubisoft laisse entendre que le départ s’est fait d’un commun accord, la version de Patrice Désilets est totalement différente. Il estime en effet avoir été viré, aussi bien professionnellement que physiquement.

Contrairement au communiqué fait plus tôt par Ubisoft, ce matin j’ai été licencié par Ubisoft. J’ai été mis au courant directement, en personne, une note de licenciement m’a été remise, et j’ai été escorté sans cérémonie par deux gardes sans possibilité de dire au revoir à mon équipe ou de récupérer mes affaires personnelles. Ce n’était pas ma décision. Les actions d’Ubisoft sont sans fondement et sans mérite. J’ai l’intention de combattre vigoureusement Ubisoft pour mes droits, pour mon équipe et pour mon jeu."

source : https://gamergen.com/actualites/patrice-desilets-ubisoft-montreal-depart-2013-thq-projet-1666-underdog-83489-1

Cela dit, ça craint vraiment pour BG&E2 et Wild. S’ils voient le jour, un jour ! Le fait aussi que Sony ai retiré ses billes de wild sheep studio est peut-être un autre signe qu’il y a un problème… et je parierai que Wild ne verra jamais le jour.

Ubisoft sans Ancel, sans Rayman, sans un vrai Splinter Cell ne sera plus jamais plus le même Ubisoft que l’on a connu il y a 15/20 ans… :(

padico

21 sep 2020 @ 10:05

En effet, ça pue complet pour BG&E, j’suis dégouté.. Mais ça ne m’étonne pas, vu l’arlésienne que c’est depuis des années.. Ubisoft prend l’eau complet de tous les cotés, c’est hallucinant !