Call of Duty Black Ops Cold War : la campagne laissera au joueur le choix de la non-binarité

«Classé confidentiel» le 27 août @ 19:272020-08-27T17:37:03+02:00" - 0 réaction(s)

Après les diverses informations sur le dernier trailer et le crossplay et les différentes versions du jeu, il semblerait que les nouvelles sur Call of Duty Black Ops : Cold War ne sont pas près de s’arrêter. Pour les retardataires, Call of Duty : Black Ops Cold War est censé être une suite complète au Black Ops original qui se déroulerait principalement en 1981. La campagne est entre les mains de Raven Software qui travaille en étroite collaboration avec le développeur principal Treyarch.

Lors d’une interview avec Dan Vondrak, le magazine spécialisé USGamer a pu obtenir davantage d’informations sur un sujet de plus en plus sujet aux controverses : le genre du protagoniste que le joueur incarnera.

Pour la première fois dans l’une des séries de Call of Duty, les joueurs seront en mesure de personnaliser leur protagoniste dans la campagne de Call of Duty : Black Ops Cold war. Contrairement aux autres titres où les joueurs incarnaient les personnages les uns après les autres, Black Ops Cold War va plus fermement vous ancrer dans les bottes d’un seul personnage. Les joueurs pourront personnaliser la couleur de peau, le genre, le lieu de naissance, le passif militaire et l’une des caractéristiques les plus intrigantes sera de laisser certains aspects de leur identité comme étant « classés confidentiels ». Pour ce qui est des pronoms personnels comme « il », « elle » ou « ils » et « elles », ces derniers seront tous disponibles dans le nouvel opus.

Selon Dan Vondrak, le Directeur Artistique de Raven Software en charge du projet, ce dernier fut inspiré par ses « années formatrices » à jouer aux jeux dans les années 80, une ère où les jeux vidéo n’avaient pas de système de création de personnages aussi complexe et où seuls le joueur et le jeu comptaient. Dans Call of Duty Black Ops Cold war, Raven Software souhaitait que les joueurs puissent avoir la liberté de façonner leur personnage. C’est un changement majeur si l’on considère que la grande majorité des campagnes de la série Call of Duty reposait sur l’interchangeabilité d’un personnage fixe à un autre tout au long de l’histoire. Étant donné la nature « Black Ops » (Opération Secrète) du titre, l’option de laisser certains détails « classés défense », que ce soit des détails vis-à-vis du genre ou le passif, semblait tout à fait naturelle pour l’équipe afin qu’aucun joueur ne se sente mis à l’écart.

Vondrak explique à un groupe de journalistes lors d’une session exceptionnelle de Q&R comprenant USgamer : « Pour ce qui est du genre, la même question est apparue : pourquoi ne pouvons-nous pas simplement classer cette information comme étant confidentielle ? Il n’y a aucune raison qui nous empêche de faire cela. Nous allions d’ores et déjà faire le changement pour le »il« et »elle« , ce pour quoi il nous semblait logique de pouvoir en inclure davantage à cette liste. »

Résultant en partie de cette décision que Vondrak préfère étiqueter comme « choix philosophique », il n’y aura pas de voix pour le personnage principal que le joueur incarnera. Vondrak explique : « Je me souviens à l’époque de Baldur’s Gate 1 où l’on avait le choix entre plus d’une dizaine de voix différentes parmi lesquelles choisir. Et en fin de compte, je pense avoir choisi la voix [...] qui me semblait être la moins insupportable des propositions. Parfois, ça ne colle pas du tout à son personnage. On se retrouvait donc parfois face à plusieurs choix dans un dialogue, et la façon dont on interprétait cette réponse dans notre tête et la façon dont la voix de notre personnage allait soudainement l’énoncer à voix haute nous faisait immédiatement penser que ce n’était pas du tout ce que l’on souhaitait transmettre. C’est la raison précise pour laquelle je ne souhaitais pas recréer cette déconnexion entre le joueur et le protagoniste. »

Dans la même veine que le changement de sexe à volonté dans Assassin’s Creed Valhalla, et peu importe nos opinions à ce sujet, il semblerait que l’évolution des mentalités soit en bonne voie.

Sortie de Call of Duty : Black Ops Cold War le 13 novembre sur Xbox One, PlayStation 4 et PC. Les annonces de sortie sur next-gen seront révélées en parallèle des dates de sortie officielles des dites consoles.

> Précommander l’édition Ultimate sur Microsoft Store

Call of Duty Black Ops : Cold War

Accueil > News

Call of Duty Black Ops : Cold War

Genre : FPS

Éditeur : Activision

Développeur : Treyarch

Date de sortie : 13/11/2020

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Steam