Xbox Velocity Architecture sur Xbox Series X : puissance et rapidité en détail

«SSD et mémoire pour encore plus de données» le 15 juillet @ 10:382020-07-15T11:37:31+02:00" - 1 réaction(s)

Déjà introduite en marge de la présentation de la Xbox Series X en début d’année, Xbox revient aujourd’hui plus en détail sur l’énigmatique Xbox Velocity Architecture, un ensemble de technologies hardware et software permettant d’amener la Xbox Series X dans une nouvelle ère d’optimisation. C’est au travers d’une courte vidéo qui baboule et d’une interview de Jason Ronald, directeur de la gestion des programmes Xbox, accordée à IGN, que l’on en apprend davantage sur les trois composantes de cette Xbox Velocity Architecture et de ce que cela signifie pour les développeurs et les joueurs.

SSD NVME custom pour des chargements beaucoup plus rapides

Première composante de la Xbox Velocity Architecture, le SSD NVMe customisé. Déjà largement détaillé et objet des principales comparaison avec la concurrente PS5, Xbox revient sur la vitesse de son SSD de 2,4 Go/s de données brutes, soit 40x plus rapide que ce que l’on trouve dans la Xbox One X.

Ce que l’on note de nouveau dans le discours, c’est que jason Ronald insiste à plusieurs reprises sur la constance de ce chiffre. En effet, Xbox ne communique pas là sur un pic de performance comme l’aime à faire la concurrence, mais bien sur la possibilité de la Xbox Series X de fournir une bande passante constante de 2,4 Go/s de données brutes, et 4,8 Go/s de données compressées. C’est un point on ne peut plus important pour les développeurs que de pouvoir compter sur une telle constance des performances quel que soit le support et l’usage qui en est fait pour alimenter leurs jeux et leur vision.

Dedicated hardware decompression pour encore plus de rapidité

Cette constance est notamment permise par un tout nouveau système de décompression des données. Fait d’un nouvel algorithme et d’un matériel dédié, spécifiquement conçus pour le traitement des textures qui occupent la majeure partie des données, le système fonctionne en parallèle du CPU dont il aurait consommé jusqu’a 4 cœurs si ce dernier avait eu à le prendre en charge.

Point important, cette décompression spécifique aux textures, appelée BCPack, s’ajoute purement et simplement aux capacités de décompression de données plus générales reposant sur la bibliothèque LZ déjà largement répandue. Une bien belle optimisation donc permettant de lever tout goulot d’étranglement et censée permettre une fois de plus aux développeurs de lâcher les chevaux.

Sampler Feedback Streaming pour l’optimisation des textures

Voilà un terme bien étrange qui cache la secret sauce de Xbox. Le Sampler Feedback Streaming (ou SFS) est la fonction qui permettra à chacune des deux premières composantes de la Xbox Velocity Architecture d’atteindre leur plein potentiel et de permettre au développeurs de concrétiser leur vision sans compromis.

Cette fonction est le fruit de l’analyse faite par les ingénieurs Xbox quant à l’usage des textures dans les jeux de nos jours. D’énormes quantités de textures sont en effet aujourd’hui chargées en mémoire pour un usage que partiel par le GPU qui n’en utiliserait souvent que moins d’un tiers, et ce en quantité ou en résolution du fait qu’une partie de texture soit masquée par un élément du décor ou très éloignée du point de vue du joueur (ne nécessitant donc pas d’être affichée à sa définition maximale). Le SFS vient permettre aux développeurs de “découper” les textures pour ainsi n’en charger que la partie utile ou le niveau de définition nécessaire en fonction de la position du joueur par rapport à celle-ci. Ainsi, par rapport à la moyenne de l’usage mémoire constaté par les ingénieurs Xbox, cette fonction permettrait d’améliorer très significativement l’efficacité de la mémoire au-delà des simples spécifications hardware.

3 en 1 : que retenir de la Xbox Velocity Architecture

Ainsi, comparé au fonctionnement de nos consoles actuelles faites de disques durs, de systèmes de décompression non dédiés et de textures chargées en mémoire inutilement, la Xbox Velocity Architecture de la Xbox Series X permettrait d’augmenter par 2,5x l’efficacité du SSD et de la quantité de mémoire. Les équipes Xbox ont également dû développer de nouvelles interfaces de programmation pour tirer parti de cette nouvelle puissance. Dernier chiffre pour la route, ces performances hardware et logicielles permettent à un jeu d’accéder à plus de 100 Go de données lorsqu’il en a besoin.

Xbox Series X

Accueil > News

1 reactions

jm ysb

15 jui 2020 @ 19:11

il ne manque plus que le white paper (brochure pdf) :-))