TV QLED vs OLED : avantages et inconvénients (marquage, input lag, HDR...)

«Le match» le 27 juin @ 13:032020-06-27T13:19:06+00:00" - 22 réaction(s)

Depuis que nous parlons de téléviseurs sur Xboxygen, un débat revient sans cesse dans les commentaires. Celui-ci concerne les technologies d’écran et vise à savoir qui de l’OLED ou du QLED est la meilleure pour jouer. Si vous avez lu notre précédent dossier mettant en lumière les différences qu’il y a lorsqu’on joue sur un télévsieur contre un moniteur, vous devez sans doute vous demander maintenant quelles sont les différences entre les téléviseurs QLED et OLED.

Aujourd’hui, nous allons une nouvelle fois tenter de mettre en lumière les avantages et inconvénients de ces deux technologies, faire la part belle au démontage d’idées reçues et éveiller votre curiosité sur les réelles plus-values que chacune a à offrir.

C’est quoi le QLED ?

Le QLED, à l’origine, n’est rien d’autre qu’une marque, et non, ce n’est pas “l’OLED de chez Samsung”. Cette marque a été déposée par le coréen pour succéder au “SUHD” et dépoussiérer une technologie relativement ancienne qu’il a fallu remettre au goût du jour à l’arrivée des premiers téléviseurs OLED.

On parle donc de QLED chez Samsung, mais aussi de Triluminos chez Sony ou encore de Nanocell chez LG. Derrière ces 3 noms se cachent des téléviseurs LCD qui font appel au Quantum Dot. La technologie Quantum Dot (boîte ou point quantique en français) est employée pour améliorer les systèmes de rétroéclairage des TV en rattrapant leur dérive colorimétrique. Un rétroéclairage LED repose aujourd’hui sur des diodes bleues, recouvertes d’une substance phosphorescente permettant d’afficher plus ou moins bien du blanc. L’ajout d’un filtre Quantum Dot permet, grâce aux propriétés quantiques des nanoparticules qu’il contient, d’ajouter du vert et du rouge au spectre du rétroéclairage pour obtenir un blanc plus blanc et donc une colorimétrie mieux maîtrisée et plus étendue.

Comme tout téléviseur LCD, les téléviseurs QLED ont besoin d’un rétroéclairage pour fonctionner. Ce dernier est “Full LED” sur les modèles LCD haut de gamme, c’est-à-dire qu’il diffuse sa lumière sur l’intégralité de la dalle et embarque ce qu’on appelle un local dimming, un algorithme qui partitionne en plusieurs zones le rétroéclairage. Cela permet à ce dernier d’être géré localement et de s’éteindre complètement en certains endroits de l’image pour fournir un noir presque absolu.

Plus le nombre de zones est élevé, meilleur est le contraste. Le gros avantage du QLED réside forcément dans sa capacité à afficher des images très lumineuses grâce à son rétroéclairage sans incidence sur la durée de vie du produit.

C’est quoi l’OLED ?

L’OLED est une technologie assez jeune pour le grand public. Ce qui différencie un téléviseur OLED d’un téléviseur LCD, c’est que l’OLED n’a pas besoin de rétroéclairage pour fonctionner. Chaque pixel émet sa propre lumière et peut ainsi s’allumer et s’éteindre indépendamment des autres et produire un contraste inégalable. Les noirs sont abyssaux et on évite ainsi les fuites de lumière et autres déconvenues liées aux rétroéclairages du LCD.

De plus, puisqu’aucun rétroéclairage n’est nécessaire, les dalles OLED sont plus fines qu’un smartphone et leur consommation d’énergie est également réduite. Aujourd’hui, LG Display est la seule entreprise à fabriquer des dalles OLED et fournit Sony, Panasonic ou encore Philips pour ne citer que ses principaux partenaires. Néanmoins, penser que la qualité d’image est identique parce qu’ils partagent la même dalle est une erreur, chacun ayant ses propres traitements d’image à promouvoir.

OLED vs QLED - Performances avec le jeu vidéo

Ce qui nous intéresse principalement sur Xboxygen, c’est avant tout de savoir comment ces deux technologies se comportent en jeu. En effet, les téléviseurs sont souvent sujets à plusieurs déconvenues lorsqu’il s’agit de jeu vidéo. Si nous avons vu récemment les différences qui résident entre les TV et moniteurs PC, il existe également entre l’OLED et le QLED des différences sur le plan des performances.

Input lag et temps de réponse

Nous avons récemment vu ce que signifiaient les mesures de temps de réponse ainsi que celles liées à l’input lag. Souvent confondues par les néophytes, nous vous conseillons de consulter notre article dédié à la latence afin d’avoir toutes les cartes en main pour comprendre les prochaines lignes.

Input lag, temps de réponse, ALLM… On vous explique tout !

Avantage à l’OLED

Quand vient la question de la réactivité de la dalle, la technologie OLED prend l’avantage sur le LCD. En effet, le temps de réponse d’une dalle OLED est quasi-nul, on parle 0.05 ms de temps de réponse, ce qui signifie que l’image s’affiche de façon nette en toutes circonstances.

Pour l’input lag, les valeurs diffèrent selon les marques et les signaux mais LG est parmi ceux qui sont capables de prouesses sur le secteur de l’OLED avec un input lag en 4K/HDR à 60 Hz mesuré à 13ms sur le LG C9 ainsi que sur le E9 que nous avions pu tester l’an dernier.

Le QLED pas en reste !

Si la technologie des dalles OLED remporte haut la main la bataille du temps de réponse, les téléviseurs Samsung ne sont pourtant pas en reste sur le domaine de l’input lag. Ainsi, les derniers téléviseurs Samsung QLED affichent un retard à l’affichage de seulement 10 ms en 4K/HDR à 60 Hz. De plus, constructeur coréen propose un mode d’interpolation d’image dédié au mode jeu permettant de fluidifier artificiellement l’action tout en conservant un input lag plus bas que chez beaucoup de ses concurrents. Une petite prouesse en somme qui permet notamment de profiter de ses jeux en 30 fps avec une fluidité grandement améliorée sans pour autant ressentir un déclage trop élevé. Le résultat sur des jeux solos peu exigeants en terme de réactivité est excellent.

Qualité d’image et HDR : chacun ses atouts !

Lorsqu’on parle de qualité d’image, il réside entre les nombreuses marques des différences certaines. Les traitements d’image par exemple sont un peu la signature d’un constructeur et chacun à une approche qui lui est propre. Affaire plutôt subjective donc, certains préfèreront une image très démonstrative quand d’autres n’auront que faire des artifices et privilégieront ainsi la fidélité.

Au fil du temps, nous voyons aussi débarquer de nouvelles fonctionnalités comme le HDR et à ce sujet, nos deux technologies d’écrans présentent des différences marquées.

La démonstration du QLED…

Grâce au support du rétroéclairage, les téléviseurs QLED offrent une image dynamique et très lumineuse. De plus, les traitements Samsung sont très “agressifs” lorsqu’il s’agit d’accentuer la profondeur et le piqué d’une scène.

Pour le HDR, le rétroéclairage permet d’atteindre des pics lumineux renversants sans avoir besoin de sacrifier la luminosité globale requise pour maintenir le dynamisme de l’image. Si la technologie s’en sort moins bien dans les scènes sombres que l’OLED, elle arrive en revanche à donner aux scènes de jour une richesse assez remarquable avec de belles nuances dans les hautes lumières.

… contre la précision de l’OLED

À contrario, l’OLED excelle dès lors que nous sommes dans des scènes sombres. De par la nature auto-émissive de ses petites diodes organiques, il est possible de fournir un noir complet et ne garder qu’une petite lanterne à pleine puissance sur le pixel voisin. Le tout sans fuite de lumière, avec une précision inégalée.

Les scènes lumineuses sont par contre moins démonstratives car l’OLED est limité en lumière. Pour conserver la dynamique d’une scène en HDR, le téléviseur viendra réduire la luminosité globale (l’APL) car il ne peut afficher à pleine puissance lumineuse qu’une petite portion de l’image.

Durée de vie et marquage

C’est surement le point qui fait le plus débat et pour cause, tout oppose ces deux technologies à ce sujet. La question de la durée de vie est en effet un élément important, non seulement en tant que joueur mais avant tout en tant que consommateur. Lorsqu’on achète un téléviseur, on a généralement envie qu’il dure le plus longtemps possible et il faut en effet regarder l’investissement dans le temps qu’on en fait.

Du côté du QLED, il n’y a pas vraiment de risque sur la durée de vie du produit. Le LCD est une technologie qui non seulement a fait ses preuves, mais elle est aussi maîtrisée de tous et sur cette question, elle a un avantage indiscutable sur l’OLED.

L’OLED et le marquage/burn-in

La question du marquage est l’argument numéro un des personnes défendant bec et ongle les téléviseurs LCD et pour cause, l’OLED, comme le Plasma en son temps, est effectivement sujet au marquage. C’est-à-dire qu’une image, si elle est affichée statiquement à une forte luminosité et sur une période prolongée, peut “brûler” la dalle. Cette brûlure est généralement irréversible, une empreinte noire peut donc être visible dans certains cas et gêner votre expérience de visionnage.

Des images fixes, il y en a partout. Les logos de chaînes de télévision, les bandeaux d’information des chaînes d’info en continu, les scores lorsque vous regarder un match de foot… Dans le jeu vidéo c’est encore pire, les barres de vie, minimap, boussoles, munitions restantes et marqueurs divers sont autant de facteurs susceptibles de venir endommager votre téléviseur.

Des mesures pour contrer le marquage

Heureusement, le problème du marquage, les marques le connaissent parfaitement et proposent toutes des mesures visant à réduire le risque. LG Display, unique fournisseur de dalles OLED propose notamment des maintenances de dalles rapides à l’extinction du téléviseur ainsi que des maintenances prolongée de 80 minutes tout au long de la durée de vie du produit.

De plus, d’autres solutions comme des options d’atténuation de logos et également, la plus importante, le déplacement de pixels, permettent aujourd’hui de réduire radicalement le risque de voir apparaître du marquage. Cette dernière se charge en effet de décaler l’image de quelque pixels à intervalles réguliers pour que rien ne reste statique. Pour le téléspectateur c’est imperceptible.

Pas de risque 0, mais des progrès !

Si le marquage est un problème inhérent à la technologie OLED, cette dernière est encore très jeune pour le grand public et elle évolue à une vitesse remarquable. Aujourd’hui, les derniers téléviseurs OLED sont beaucoup moins sujets au marquage que les premiers LG OLED 4K sortis en 2016 par exemple. Si le risque 0 n’existe pas, et on insiste là-dessus, en achetant en toute connaissance de cause et en ayant une utilisation responsable du produit, vous ne devriez pas être embêté avec le marquage sur les derniers modèles.

Ces informations en tête, vous devriez être en mesure de vous y retrouver plus clairement devant la multitude de références qui inondent le marché. S’il existe des différences notables avec des avantages et inconvénients indéniables dans les deux camps, une fois encore, la recherche d’un produit qui répond avant tout à vos besoins est primordial. L’arrivée des consoles nouvelle génération comme la Xbox Series X et la PlayStation 5 sera aussi l’occasion de pousser les marques à adopter le HDMI 2.1. LG depuis 2019 et Samsung cette année sont les deux principaux constructeurs à propsoer du HDMI 2.1 sur leurs produits 4K HDR et c’est une autre donnée qu’il ne faudra pas négliger au moment d’envisager le renouvellement de votre équipement.

Nos articles exclusifs pour mieux comprendre la tech

Matériel

Accueil > News

22 reactions

avatar

Steph 836

28 jui 2020 @ 04:33

Pour info j ai un sony oled af9 depuis 3 ans et je suis un grand gamer et aucun marquage. Et surtout je me régale aussi pour les films . Donc avis aux amateurs mais c’est vrai que c’est plus cher qu’un Qled . Mais les noirs sont abyssaux , seul avantage pour moi qui très minimum maintenant entre l oled et le Qled c’est input lag .

avatar

Bally

28 jui 2020 @ 07:37

J’ajoute ma pierre à l’édifice : je joue énormément (3 heures/jour en moyenne, voire bien plus le week-end ou durant ce lockdown) depuis l’achat de mon OLED 4K (un LG 55B8S 55"), acheté en décembre 2018 et aucun marquage.

Je l’utilise également pour films et séries, j’évite de laisser une image fixe pendant 6 heures d’affilées (genre un HUD de FPS, avec inscriptions toujours aux mêmes endroits).

Bref, comparé à mon ancien Plasma Panasonic, qui lui marquait, je pense que si l’on dispose d’un bon OLED (pas les « faux » OLED4K vendu en promo à 599€ chez Carrefour, par exemple) il n’y a pas de risque. Ou si un marquage doit se faire, cela prendra des années.

Donc aucun risque à se faire à ce niveau là lorsqu’on est gamer.

Mephisto7fr7

28 jui 2020 @ 07:49

Je possède les deux, un oled lg et un Qled samsung 65 pouces les deux. Le oled est dans le salon, tv et film Exclusivement, j’ai testé les consoles dessus. Pour les jeux solo le rendu 4K est vraiment très très bon surtout avec les noirs. Last of us 2 est à couper le souffle sur le oled car sombre par exemple, par contre forza horizon est bien plus beau sur mon Qled. Mon Qled je l’utilise pour les jeux et le sport dans une pièce dédiée. Malgré les chiffres annoncés imput je préfère le Qled pour les jeux multi, je trouve mon Qled plus réactif en mode jeu. Le noir est bon même si il est évident que le oled fait mieux, par contre niveau couleur en hdr le Qled fait des miracles surtout dans une pièce sombre. Pour les Blu-ray le oled c’est le top du top, ad astra par exemple ou gravity sont bien plus beau chez moi qu’au cinéma. Sur Qled c’est joli mais il n’y a pas photo. Pour le sport avantage Qled, la fluidité et le traitement d’image sans ralentir le jeu, aucun flou chez Samsung. Un poil flou chez lg. Je précise les deux tv sont les haut de gamme 2018 et 2019. Pour ma part j’ai deux cas de brûlure oled dans mon entourage. Une légère sur un modèle 2019 chez un collègue qui joue avec moi régulièrement en multi, elle se voit sur les scènes colorées. Et une chez mon bof sur un oled sony très très prononcé e. Le problème c’est que c’est bien sur rare, mais quand ça arrive ben vous l’avez dans l’os, boulanger et Sony n’ont rien voulu savoir alors que la tv avait moins d’un an, regardez bien les conditions d’exclusion de garanties..... et le jeu sur oled. Une tv a plus de 2300€...... Pour ma part ça m’a refroidi je limite drastiquement le jeu sur oled. Moi le mien est nickel et je n’ai jamais constaté de marquage qui ne disparaisse pas avec la maintenance.

ch4rlSF

28 jui 2020 @ 08:02

Je possède un oled lgb8. Susceptible de marquage type burn in. Des test ont été effectué sur les oled de 2016 jusqu’à 2019.

Les bandeaux de couleur rouge vif (type cnews) augmente la possibilité de burn in... mais pour la plupart, il faudrait laisser l’écran allumé plus de 72h pour apercevoir le phénomène à peine perceptible à l’œil nu.

Les gammes Qled de chez Samsung n’ont pas encore prouvé leur réel efficacité et les attentes espérées sur les bancs d’essai.

Mephisto7fr7

28 jui 2020 @ 11:36

Ch4RISF peux tu citer tes sources pour le QLED ? j’en doute.... une petite recherche sur les numériques, ou au moins une dizaine de sites spécialisés classent cette technologie comme une des meilleures. Le oled a ses atouts et le QLED les siens. L’utilisation compte énormément, mais c’est aussi subjectif avec les noirs et la vivacité des couleurs. Perso j’aime un rendu naturel du hdr, d’autres aiment les modes dynamiques. Il y a comme pour les consoles des ayatollahs fanatiques de l’un et de l’autre, je loue le travail des sujets d’xboxygen sur le sujet qui eux sont argumentés et objectifs.

avatar

Guiou81

28 jui 2020 @ 19:01

@Mephisto7fr7 : ton retour sur les 2 technologies vu que tu possèdes un qled et un oled m’intéresse justement. Quand tu parles d’une image un poil plus floue sur ton oled je pensais au contraire que la technologie oled permettait justement d’avoir une image plus nette car le temps de réponse est plus faible (a ne pas confondre avec imput lag c’est différent). Du coup tu sembles trouver l’image sur ton qled plus précise ? Merci pour ton retour car je possède actuellement un qled Samsung cuvée 2018 et je voulais franchir le cap de l’oled pour gagner en précision d’image....

avatar

RUSTINP34CE

28 jui 2020 @ 19:19

J’ai acheté un téléviseur Samsung 55ru6025 pour remplacer ma télévision LG43UH603V, une teinte bleu de plus en plus prononcé s’installe sur les blanc bref... ce qui n’as rien a voir avec les téléviseurs mentionné dans l’article. tout sa pour dire que je suis très satisfait de mon nouveau Samsung LCD. Le rendu en 4K est incroyable avec le HDR. Comparé au HDR des télé LG que j’ai toujour trouvé très sombre.

Le LCD est une technologie à ne pas mettre de côté avant encore quelque années.

Jonyboy

Rédaction

28 jui 2020 @ 20:29

@Guiou81 : de par son temps de réponse immédiat, l’OLED procure indubitablement l’image la plus précise en mouvement, même trop diront certains que ça peut gêner en 24p, dont moi. Je m’avance peut-être un peu mais je pense que @Mephisto parle du piqué de l’image. Nous avions eu cette discussion avec Saurone à une certaine époque où nous trouvions l’image « Samsung » plus nette que sur les OLED LG. Nous en étions arrivés à la conclusion qu’il s’agissait très certainement de la structure des sous-pixels des dalles, bien plus espacés les uns des autres en OLED.

Sous-pixels OLED LG ici : beaucoup d’espace entre les pixels et sous-pixels qui les composent

Sous-pixels QLED Samsung ici : l’espace est bien plus « rempli »

Je ne saurais dire si cette différence est toujours aussi marquée entre les modèles du moment, et je n’ai pas cherché bien loin les photos là, mais je partage ici la réflexion ;-)

avatar

SauroneMX338

Rédaction

28 jui 2020 @ 21:08

Entièrement d’accord avec Jony sur la matrice des dalles. Pour moi, le fait d’avoir cette densité sur le LCD donne un meilleur piqué et surtout plus de profondeur à l’image.

@Mephisto

Attention, peut être que tu as la compensation de mouvement du mode jeu activée (arrivée sur les modèles 2018), ce qui fait que du coup sur un jeu surtout en 30fps, le rendu est totalement différent puisque l’OLED le rend de façon brut mais pas le Samsung. L’image est plus fluide et donc moins flou étant donné que de fausses frames interviennent.

ch4rlSF

29 jui 2020 @ 05:28

@mephisto : Pour retrouver l’article en question, il date de l’année dernière. C’est vrai qu’avec le temps, la technologie a peut être évolué mais dans ma tête j’ai encore l’impression d’être en 2019. De mémoire c’était un article du site les numériques.fr. dans cette article, samsung avait proposé la démonstration des qled lors d’un salon. La plupart des personnes présentes ont continué de miser sur les oled car ils n’y voyaient pas de réel avantages sur les Qled.