Le partenariat entre Sony et Microsoft sur le cloud s’approfondit

«Tous copains ? » le 20 mai @ 10:272020-05-20T10:27:00+02:00" - 3 réaction(s)

Alors que les deux géants du marché sont au cœur d’une lutte sans merci à l’approche de la sortie des nouvelles consoles, Sony et Microsoft n’en restent pas moins des partenaires dans d’autres domaines. En effet, nous apprenions il y a tout juste 1 an que la firme nipponne s’était rapprochée de Microsoft dans le but de, notamment, utiliser les datacenters Azure pour les services de streaming de Sony.

Satya Nadella déclarait à l’époque :

Sony a toujours été un leader à la fois dans le divertissement et la technologie, et la collaboration que nous avons annoncée aujourd’hui s’appuie sur cette histoire d’innovation. Notre partenariat amènera la puissance d’Azure et Azure AI à Sony pour apporter aux consommateurs de nouvelles expériences de jeu vidéo et divertissement.

La collaboration continue

Aujourd’hui, dans les colonnes de Videogameschronicle, nous apprenons que la collaboration continue. Toru Katsumoto, vice-président exécutif de Sony, explique qu’il s’attend à développer un partenariat sur le moyen/long terme avec Microsoft. Alors qu’ils travaillent depuis l’an dernier sur les services de streaming, de nouveaux éléments viennent enrichir cette collaboration. À mesure que les choses avancent, la compréhension mutuelle s’approfondit.

Les deux parties tentent également de décongestionner les serveurs pendant la nuit et ainsi répartir plus efficacement la charge comme l’explique Toru Katsumoto :

Les joueurs jouent généralement à des jeux pendant la nuit et il y aura une congestion des serveurs [pendant cette période], mais pas autant le jour

[...]

Comment pouvons-nous utiliser les serveurs plus efficacement ? C’est un point technique et nous en discutons avec Microsoft. À moyen et à long terme, ce sera un partenariat très solide.

On sait que xCloud se développe de plus en plus avec des centaines de milliers d’utilisateurs dans le programme Preview et Sony a quant à lui récemment annoncé plus de 2,2 millions d’abonnés au PS Now. Le but est aussi que les deux géants puissent améliorer leurs services de jeu et de streaming respectifs. Bien loin de la guerre des consoles, cette image nous rappelle une nouvelle fois que les intérêts sont colossaux et que chacun y trouve très largement son compte. Les solutions de streaming se développent et avec elles de nouvelles façons de jouer et surtout, de nouveaux joueurs potentiels à séduire.

Business

Accueil > News

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

3 reactions

Grolo

20 mai 2020 @ 12:43

Entre le PS Now et c 2,2Millions d’abonnes alors qu’a coté le Xbox Game Pass a plus de 10 Millions d’abonnés tu comprends mieux pourquoi Sony n’a pas le choix sur ce coup la, Vendre des consoles c bien mais pas tout a fait le Gagne pain.

Le chiffre le plus hallucinant c le Xbox live avec c 130 Millions de joueurs dans le monde.:-))

avatar

Gordon Freeman

20 mai 2020 @ 16:47

@Grolo

Entre le PS Now et c 2,2Millions d’abonnes alors qu’a coté le Xbox Game Pass a plus de 10 Millions d’abonnés tu comprends mieux pourquoi Sony n’a pas le choix sur ce coup la, Vendre des consoles c bien mais pas tout a fait le Gagne pain.

Le problème pour Sony, ce n’est pas le nombre d’abonnés à leurs services, c’est les infrastructures pour les supporter. Le PS Now n’a rien à voir avec le gamepass, là on parle de streaming et pour ça, il faut beaucoup de serveurs ! A ce niveau là, Microsoft a nettement plus de moyens que Sony, alors la firme japonaise loue les serveurs du géant américain : MS engrange du pognon et Sony profite de serveurs de qualité pour son PS Now. Cela permet aussi au japonais d’économiser d’énormes dépenses dans des infrastructures qui lui coûterait très chères pour être au même niveau.

avatar

oryanphine

21 mai 2020 @ 05:24

Ils s’aiment un jour, ils se détestent le lendemain.