Génération Xbox One 2013 : Épisode 8 - L’Empire contre-attaque

«Trop de communication tue la communication» le 26 avril @ 09:302020-04-26T14:05:13+02:00" - 6 réaction(s)

Génération Xbox One est votre feuilleton hebdomadaire qui fait la rétrospective de cette génération de consoles via les précieuses archives de Xboxygen. La première saison “2013” revisitera l’année de lancement de la Xbox One et de sa concurrente PS4. Place aujourd’hui au huitième épisode, consacré au mois de septembre 2013.

Episodes précédents de Génération Xbox One

2013 épisode 8 : L’Empire contre-attaque


La Gamescom de Cologne était le dernier grand rendez-vous mondial à ne pas manquer pour espérer un lancement réussi de la Xbox One. En cette fin août 2013, Microsoft a redoré le blason de la prochaine console en mettant le paquet sur un line-up alléchant de jeux mais n’a pas réussi à effacer les effets produits par sa communication désastreuse depuis le début de l’année. Dans l’esprit des joueurs et consommateurs, la PS4 est une console moins chère et plus puissante que la Xbox One. Alors que Sony a tout dévoilé à trois mois de la sortie de la PS4, la Xbox One a encore de nombreuses zones d’ombre à éclaircir, notamment sa date de sortie officielle.

Mafia blues sur le campus de Redmond

L’annonce du prochain départ d’ici un an du big Boss est une onde de choc pour les 100 000 employés de Microsoft à travers le monde. Steve Ballmer est entré dans la Famille en 1980, cinq ans après sa création par Bill Gates et Paul Allen, et dirige les affaires courantes depuis le mois de janvier 2000. Pour certains, il sera juste en dessous des Pères fondateurs dans le classement des personnes qui ont le plus compté dans l’évolution de l’Empire vert. Pour d’autres, il sera Celui dont on ne doit pas prononcer le nom, le nouveau Seigneur des Mangemorts.

Chaperonné jusqu’en 2008 par le dieu vivant Bill Gates, Ballmer a contribué au lancement du premier modèle de console Xbox, le 15 novembre 2001. Le lancement de la Xbox One sera sa dernière oeuvre et devrait consolider l’ancrage de Microsoft dans le marché difficile des consoles de jeux, après une deuxième génération réussie via la Xbox 360. Pour remercier les employés qui ont travaillé sur le projet, Papa leur offrira une Xbox One… de couleur blanche ! Pour les plus cyniques, ce modèle blanc est l’allégorie parfaite du cercueil de l’enfant Xbox One mort-né. Toutefois, ce dernier suscite la convoitise de certains fans qui souhaiteraient se le procurer. Major Nelson leur annonce un hypothétique “maybe way in the future”.

Ce lundi 2 septembre 2013, l’ambiance est toujours aussi morose sur le campus de Redmond. L’inquiétude des employés grandit face à l’avenir incertain. Steve Ballmer décide qu’il est temps de secouer la division Xbox et convoque un conseil de guerre. Hors de question de saboter la sortie de la Xbox One, il faut se battre jusqu’au bout. Le discours du Lider Maximo galvanise les troupes. Ses fidèles lieutenants ont compris le message et sont de nouveau prêts à mener la contre-offensive.

Les bidasses s’en vont en guerre

Dès le 4 septembre, Lisa Gurry, responsable de Xbox Wire, canal officiel d’information de la division Xbox, reçoit sur son plateau Yusuf Mehdi pour une annonce très attendue par la communauté des joueurs. Une fois de plus, la forme de la communication est surréaliste mais la date de sortie officielle de la Xbox One est enfin lâchée. Ce sera le 22 novembre 2013 aux Etats-Unis, en France, et dans 11 autres pays. Comme pour la PS4, le Japon attendra 2014. La sortie de la PS4 est toujours prévue pour le 15 novembre aux USA et le 29 novembre en Europe. La compétition sera féroce et pour la première fois sur le marché américain, la console de Sony sortira avant celle de Microsoft.

L’annonce tardive de la date de sortie de la console et de nouvelles informations, comme l’indisponibilité du support externe des disques durs au lancement, qui n’est pas “une priorité”, donnent le sentiment que les ingénieurs de la Xbox sont en retard. C’est Major Nelson qui vient à la rescousse sur Reddit :

“La Xbox One est en développement depuis des années, donc dire qu’elle a été ’rushée’est incorrect. Est-ce que nous avons eu quelques challenges entre le mois de mai et le mois d’août ? Oui. Mais nous travaillons sur notre propre calendrier. À la Gamescom toutes les Xbox One sur le stand tournaient sur le hardware définitif. C’est quand même une approche très différente que d’être ’rushé’.”

De son côté, Phil Spencer joue la sécurité et communique via Twitter, son réseau social préféré. Il relaie un article de Geekwire où son camarade Yusuf Mehdi annonce que la Xbox One est entrée en phase de production de masse et que la fréquence de son CPU sera finalement de 1.75 GHz au lieu de 1.6 GHz. Si la nouvelle fait plaisir aux fans, elle confirme le sentiment de bricolage de dernière minute et de ‘damage control’, que le Major tentait d’infirmer les jours précédents.

Le 18 septembre, Saint Phil devient officiellement martyr suite à son interview pour Famitsu. Il réitère son attachement au marché japonais et indique que Microsoft tentera à nouveau de le conquérir. Il cite le jeu Dead Rising 3 comme pouvant plaire à cette audience. Il annonce des négociations avec des développeurs japonais pour des exclusivités à l’approche du lancement de la console au pays du soleil levant en 2014. Pour lui, Blue Dragon et Lost Odyssey ont été de superbes expériences et Microsoft est impatient de nouer de nouveaux partenariats.

Les principaux cadres de Xbox ont répondu présent dans ce temps fort de communication, si on ajoute les interventions supplémentaires de Marc Whitten et de Phil Harrison, respectivement chez IGN et Gamesindustry. Septembre 2013 fut intense pour toute l’équipe mais cette dernière n’avait aucune cohésion. Toutefois, un membre de l’équipe, particulièrement touchant et touché par les révélations que la Xbox One serait moins puissante que la PS4, va se révéler aux yeux du grand public… pour le meilleur et pour le pire.

Penello fait son show, les fans Xbox tombent à l’eau

Inexistant jusqu’à maintenant dans la communication de la Xbox One, Albert Penello, responsable de la planification de la production de la console décide de monter en première ligne. Sorti du formol et encouragé par le grand Patron, Penello ne fera pas dans la dentelle. C’est que Bébert en a gros sur la patate. Ah ça oui !

Le 8 septembre, dans un post sur GaF, Albert se lâche complètement et n’hésite pas à défendre son équipe d’ingénieurs et l’honneur de sa console fétiche. Il explique que le delta de performance entre les deux machines de la prochaine génération n’est pas aussi gros que ce que les chiffres semblent le montrer et qu’il y a des choses dans leur architecture qui ne sont pas comprises, et d’autres qui mettent davantage en balance les deux systèmes.

“Les gens doivent comprendre que Microsoft a quelques-uns des plus brillants programmeurs graphiques dans le monde. Nous avons créé DirectX, l’API standard que tout le monde utilise pour programmer. Ainsi, alors que les gens glorifient Sony pour leurs compétences hardware, pensez-vous vraiment que nous ne savons pas comment construire un système optimisé pour maximiser les graphismes pour les programmeurs ? Sérieusement ?

Il n’y a aucun moyen pour que nous donnions un avantage de 30% à Sony. Et quiconque a vu les deux systèmes en cours d’exécution pourrait dire qu’il y a de beaux jeux sur les deux systèmes. S’il y avait des différences de performance vraiment énorme - ce serait évident.Je reçois tant de critiques pour dire ça, mais c’est pareil à chaque génération. Sony revendique plus de puissance, ils l’ont fait avec le Cell, ils l’ont fait avec l’Emotion Engine, et ils le font encore. Et, à la fin, les jeux sur notre système sont identiques ou meilleurs.”

Penello a décidé de rejouer la scène mythique de la chevauchée des Walkyries dans Apocalypse Now. L’odeur du sang et du napalm sont encore prégnantes. Suite à ces propos, les rumeurs d’un GPU secret, caché à l’intérieur de la puce principale, refont surface. Il se dit que Microsoft pourrait sortir son dernier atout, le 25 septembre, à la conférence AMD, fournisseur des puces graphiques des prochaines consoles.

À la recherche du temps perdu

Bébert aurait pu en rester là, mais ça fait tellement du bien de vider son sac. Trois jours plus tard, le 11, il se lance dans une vraie bataille de chiffonniers. Point par point, il compare les caractéristiques techniques des deux consoles rivales, toujours via un post dans GaF. Penello défend becs et ongles le hardware créé par son équipe. Les fans Xbox retrouvent le sourire et leur fierté. Ils croient de plus en plus à une belle surprise quand le temps arrivera de comparer les jeux sur les deux consoles.

Dans une interview pour Gamespot, Albert déplore l’abandon du partage familial des jeux Xbox One et des controversés DRM qui auraient permis aux joueurs de prêter ou revendre leurs jeux dématérialisés.

“Nous étions en train d’implémenter la possibilité de revendre et d’échanger ses jeux dématérialisés entre amis, ce qui est quelque chose que personne d’autre ne faisait.

Cela devait faire partie de l’expérience. En ce moment, nous nous concentrons sur le lancement et nous avons changé le programme en revenant aux disques, parce que c’est ce que les clients voulaient.

Je reçois beaucoup d’emails me disant « je vous en prie, rendez-nous le partage familial ». Nous aimerions pouvoir le proposer de nouveau. Je pense toujours que c’était une bonne idée. C’était peut-être un peu trop tôt pour certaines personnes.”

Le 20 septembre, il met en garde contre l’orientation verticale de la Xbox One. Cette position endommagerait la console. Albert est en roue libre. Plus personne ne le contrôle. Il vit à fond son moment de célébrité. Pour la presse vidéoludique, c’est le bon client qu’on s’arrache. Les fans l’adorent et l’encensent sur les réseaux sociaux.

Hélas, l’euphorie est de courte durée. Le drame a lieu le 25 septembre. AMD officialise ses nouvelles cartes graphiques, mais ne donne aucune nouvelle information concernant la Xbox One. Le GPU secret n’existe pas. Penello le confirme en personne. Albert s’est calmé, les fans Xbox également.

Au revoir les copains !

GTA V braque le marché du jeu vidéo dès sa sortie

La communication intense des équipes de la Xbox n’est pas uniquement focalisée sur le hardware. Lors de son interview pour Famitsu, Phil Spencer fait part de l’intérêt de Microsoft de continuer le développement de la franchise Gears of War. Toutefois, il avertit que cette possibilité dépend d’Epic Games. L’espoir renaît de connaître un quatrième épisode canonique sur la console de nouvelle génération.

David Cage, qui dirige le studio Quantic Dream, révèle dans une interview que Microsoft avait refusé son projet avec Heavy Rain à cause du kidnapping d’un enfant dans le jeu.

“En dépit de leur intérêt pour notre studio, Microsoft a eu peur du sujet du jeu. Ils ne voulaient pas de scandale. C’est une grande entreprise, je ne me plains pas et je ne les critique pas. Leurs visions étaient trop divergentes pour que le projet puisse aboutir alors que Sony a été beaucoup plus réceptif, et l’on connaît la suite.”

Microsoft aurait donc pu empêcher l’existence du partenariat exclusif entre Quantic Dream et Sony s’il n’avait pas été frileux à cette époque.

Du côté de Crytek, une source proche du studio laisse échapper une possible suite à Ryse : Son of Rome, futur jeu vitrine de la Xbox One. Elle s’appellerait Ryse : Knights of England et se déroulerait en Angleterre à l’époque médiévale, avec des dragons. Selon la source, le jeu dépendrait du succès de Ryse : Son of Rome.

Finalement, l’événement majeur de ce mois de septembre 2013 pour tous les amateurs de jeu vidéo est la sortie de l’incontournable Grand Theft Auto V. Le jeu est plébiscité par la presse et les joueurs. C’est un tsunami mondial. L’éditeur Take Two annonce que le jeu a rapporté pas moins de 800 millions de dollars durant sa première journée de commercialisation, le 17 septembre. Un mode online est prévu pour la fin du mois et pourrait être la nouvelle poule aux oeufs d’or de Rockstar Games.

Tout ça pour ça

Au matin du 30 septembre, le soleil brille de mille feux sur le campus de Redmond. Steve Ballmer profite du superbe panorama à travers la baie vitrée de son bureau. Il est fier du travail accompli par ses troupes. Il voulait un sursaut, un baroud d’honneur. Il a eu plus que cela. Une véritable orgie de communication. Même Bébert est allé au charbon. Bon, il a un peu forcé, mais ça ne fait pas de mal de secouer un peu les Jap. Finalement, c’est le premier mois depuis longtemps où le Boss n’a pas eu d’emmerdes. Encore quelques heures à tenir et il pourra officiellement sabrer la bouteille de champagne qu’il garde au frais dans son minibar.

Le soleil rasant finit par lui piquer les yeux. Il baisse les persiennes et se réinstalle confortablement dans son fauteuil en cuir. Il est temps de découvrir les dernières notes laissées par son assistante sur le coin de son bureau en chêne massif. La première est une note de frais à signer pour deux nouvelles bouteilles de scotch. La deuxième est un rappel de la réunion de 14 heures avec l’équipe Xbox. Pour une fois, il n’a aucune raison d’engueuler les bras cassés. D’un geste souple, il met en boule ce mémo et tente un trois points avec la poubelle près de la porte d’entrée. La boulette touche l’arceau mais finit sur la moquette. Sport à la con, grommelle-t-il en récupérant au passage un cigare cubain. Après l’avoir soigneusement allumé et tiré une taffe, il récupère la dernière note.

« Putain de merde ! »

Le cigare lui tombe des lèvres et brûle sa cuisse au passage. D’un geste vif il réussit à l’éteindre avant qu’il calcine la moquette. Steve Ballmer se redresse et se prend la tête à deux mains.

« C’est pas possible, c’est un putain de cauchemar. Tout ça pour ça. »

La bouteille de champagne attendra un mois de plus.

Génération Xbox One

Accueil > News

6 reactions

avatar

Gerland

26 avr 2020 @ 13:24

C’est démentiel comment l’argumentation est identique en 2020, sauf que les rôles sont inversé, faire un tour sur twitter, Era ou Gaf et on voit exactement les mêmes dires, c’est surréaliste.

avatar

Gordon Freeman

26 avr 2020 @ 17:01

@Gerland

C’est démentiel comment l’argumentation est identique en 2020, sauf que les rôles sont inversé

En effet, certains points donnent l’impression que PlayStation se trouvent aujourd’hui dans la position dans laquelle XBOX se situait il y a 7 ans, mais ne les enteront pas trop vite car, les circonstances actuelles sont quand même très différentes de 2013, et Sony reste largement favoris dans l’opinion de la grande majorité des joueurs ! En dépit d’une communication assez space et d’une PS5 moins puissante sur le papier, je doute que la SX puisse l’emporter aussi facilement que la PS4 sur la XOne.

avatar

Gerland

26 avr 2020 @ 21:51

Mon étonnement était vraiment basé sur les réactions diverses à droite à gauches de Twitter ou des forums, loin de moi l’idée de mettre Sony au pilori si vite, l’aura de sony va au delà des spécs après la PS4.

zayd75

27 avr 2020 @ 07:28

Super article avec comme toujours son petit coté romancé qui fait bien sourire ...avec le recul on voit que Xbox a su se rattraper sur le plan technique avec la One X et semble vouloir enfoncer le clou avec la XSeries, j’espère juste que les nouveaux studios Xbox vont innover et nous sortir de vrai bon jeux...peu importe qui gagnera la bataille j’espère que cette concurrence poussera chacun des deux constructeurs rivaux à se surpasser et à nous surprendre avec des nouveaux jeux de qualité parce que ce que je retiens le plus de cette génération One/ps4 c’est des remakes à foison et des suites de licences surexploitées...rendez vous dans 7-8 ans sur Xboxygen pour faire le bilan ;-)

lacrasse

27 avr 2020 @ 08:36

A ryse dommage, oui qu’il y est pas eu de suite...cetait pas le jeu de l’année, mais il était sympa à faire et zoli à l’époque...

On verra, même sur ms à une console plus puissante en spec, le marché de Sony est tellement énorme à l’heure actuelle, que même si j’adore xbox et je prendrais la prochaine, la ps5 va faire un carton... Rien qu’en France, il suffit de regarder les sondages ou d’aller en magasin spécialisé ou grande distribution, le rayon xbox est tout petit et relayer en fond de magasin...

La plus belle réussite de ms ces derniers années, c’est le gamepass

avatar

deadlyegoalan

27 avr 2020 @ 17:32

Objectivement y’a pas de quoi se tourner vers Play plutôt que Ms ?

parce que on peut dire ce que l’on veut mais Play a des jeux qui font venir le client, un exemple qui est cité dans l’article les jeux Jap comme lost odyssey et blue dragon, c’est deux jeux ont bien marchés, on reçu des bonnes critiques presses et joueurs. Les joueurs ont réclamés des jeux Jap de la même trempe et qu’est ce qu’on nous a livré ? le seul jeux jap exclu annulé, des vieux FF et Yakuza ( même pas sous titré en VF alors que les originaux oui ) et du côté de Play : un nouveau Yakuza, trials of mana et FF 7 remake en exclu pendant un an etc.

Et y’a tellement d’autres exemples... entre le « bon on a merdé sur cette gen mais la prochaine sera mieux. dont il faut comprendre : » Merci pour le fric on se retrouve à la prochaine gen. " Et l’aveu du gamepass qui a sauvé les meubles...

>> La déclaration de Ms sur ses priorités : en premier le service, en second l’hardware et en troisième les jeux. Cela fait beaucoup et encore je zape certain truc mais y’a un moment donné faut arrêter. C’est plus que suicidaire pour les magasins spécialisés ou autres de mettre xbox en avant alors qu’on dirait qu’ils font rien pour les attirer.