Microsoft et l’absence de VR sur la Xbox Series X : la stratégie de l’attente

«Après vous, Messieurs les anglais...» le 6 avril @ 15:422020-04-06T15:47:09+02:00" - 6 réaction(s)

Microsoft souhaite renforcer jour après jour son statut d’acteur incontournable de l’industrie du jeu vidéo, avec en ligne de mire Sony et sa PlayStation, son rival de toujours (Nintendo ayant un statut à part). Pour preuve, Microsoft est à la fois présent et actif sur tous les fronts, que cela soit d’un point de vue matériel avec la Xbox One X ou la très attendue Xbox Series X, mais aussi logiciel avec DirectX 12 Ultimate et le DirectX Raytracing. À cela s’ajoute l’angle plus commercial d’offres telles que celles du Xbox Game Pass, du Xbox Play Anywhere et du Project xCloud qui redéfinissent les modes de consommation du marché.

Mais s’il existe un domaine dans lequel l’entreprise de Redmond brille par son absence, c’est bien celui de la VR (ou réalité virtuelle) sur console, là où son concurrent japonais a su relever le défi avec le PlayStation VR. Encore plus troublant est le fait que la VR ne soit pas l’un des axes majeurs de la future Xbox Series X. Phil Spencer, le patron de la branche gaming de Microsoft, s’était déjà exprimé à ce propos en jugeant que la VR n’était pas prioritaire.

Il est vrai que le marché de la VR n’a pas rencontré l’expansion et le succès tant attendus, en dépit des prédictions faites avec l’annonce de la sortie de l’Oculus Rift en 2016. Le marché a tardé quelque peu à prendre son envol depuis, même si les investissements en développement se poursuivent et que des annonces alléchantes comme celle de la venue du prochain Half Life : Alyx alimentent encore l’engouement du public.

Peu à peu cependant, l’offre VR se renforce et devient un marché de plus en plus intéressant avec un public potentiellement plus nombreux. Une enquête récente menée par Steam rapporte que près d’un million de ses utilisateurs possèdent désormais un appareil compatible avec la VR, tandis que du côté de chez Sony, le PlayStation VR représente à lui seul 4,2 millions d’unités vendues en mars dernier (soit 4% des joueurs sur PS4).

Microsoft aurait-elle loupé le coche et commis une erreur stratégique rédhibitoire ? Pour le savoir, les journalistes du site wcchtech.com ont interrogé Jesse Schell, CEO de Schell Games, l’un des principaux studios spécialistes de la VR à ce sujet.

"Des entreprises comme Microsoft n’ont aucune raison de se précipiter. Elles peuvent attendre, regarder et observer ce qui fonctionne puis agir en conséquence. Si vous avez une base qui aime votre plateforme, vous pouvez regarder ce que font les autres et vous pouvez ensuite venir avec un système qui a du sens. Vous n’avez pas à prendre autant de risques lorsque vous le faites. Je ne les considère donc pas nécessairement comme myope.

C’est juste qu’ils ont choisi de suivre plutôt que d’être des leaders dans cet espace et lorsque vous avez l’avantage de posséder un marché suffisamment important, vous pouvez vous permettre de le faire, vous pouvez être un adepte et toujours avoir beaucoup de succès. C’est, par exemple, la stratégie d’Apple. Apple a tendance à ne pas inventer les choses, ils ont tendance à faire de meilleures versions de choses que quelqu’un d’autre a créées." Jesse Schell - CEO de Schell Games

L’offre de Sony aura-t-elle pris définitivement une longueur d’avance sur celle d’Xbox lorsque l’offre VR aura trouvé son public ? Microsoft sera-t-elle en mesure de proposer un produit réussi le moment venu ?

De nombreuses questions restent pour le moment sans réponses, mais la stratégie de Microsoft visant à demeurer en retrait d’un marché encore en phase d’éclosion ne semble pas dépourvue de sens. Vraisemblablement, Microsoft préfère attendre que le marché de la VR arrive à maturation et se positionner ensuite avec un produit qui tiendra compte des expériences réussies par le passé, des possibles innovations technologiques et des attentes du public.

Xbox Series X

Accueil > News

6 reactions

PaT Chevaliers

06 avr 2020 @ 15:52

La VR (à titre personnel) c’est pas ma priorité absolue...cC’est extrêmement gourmand en ressources, peu d’acteurs, etc. Je préfère avoir une console optimisée correctement, plutôt qu’un outil sous employé ;-) ;-)

avatar

bangy78

06 avr 2020 @ 15:54

Je pense que l’attente est quand même justifiée, 96% de joueurs Ps4 n’ont pas de VR, c bcp je trouve, alors que Sony a fait quand même bcp de bundle. Peut-être que Alflife sur Pc commence à ouvrir la porte, a voir

Tuco

06 avr 2020 @ 17:18

Après le four de Kinect ils ont compris qu’il valait mieux attendre qu’une nouvelle technologie fasse ces preuves.:p

xTOTO62x

06 avr 2020 @ 18:27

Half Life Alyx est tout simplement le meilleurs jeu VR, une véritable claque, une façon de jouer vraiment immersive et intuitive. J’adore la VR sur PC c’est un moyen complémentaire de jouer et bien sûr cela n’a pas pour but de remplacer le jeu classique. Microsoft pourrait très bien se lancer dedans d’ici fin 2021 à moindre frais avec leurs solutions développé pour le PC car la séries X en a largement assez sous le capot pour apporter cette expérience complémentaire aux joueurs intéressés. Perso l’essayer c’est l’adopter... c’est une petite révolution… lancez vous ;-)

avatar

Gerland

06 avr 2020 @ 18:38

Le PSVR est le moins cher et le plus distribué des casques, certes, mais pour quelle perf’ ? Je veux dire, il est vraiment naze, c’est une porte d’entrée sympa, même si toujours un gadget qui mérite pas mal de denier pour une expérience pas folle.

Les jeux, PS, ou PC, avant Half-Life sont pas franchement dingue non plus, hors pépites, qui plus est avec quel matos concernant le PC.

Tout ça pour dire que MS après avoir foiré Kinect, n’est vraiment pas pressé, s’ils arrivent avec une solution matérielle digne de ce nom, avec un prix qui vaut pas celui d’une console, alors peut être que, mais le marché est vraiment de niche encore et tout juste émergeant.

Je pense qu’ils peuvent se passer de la VR pour encore quelques années, ça les empêches pas de bosser sur des protos en attendant.

Blondin

07 avr 2020 @ 12:07

Bon la VR, non seulement ça ne m’excite pas une seconde, mais en plus ça me refroidit.

C’est simple, à l’annonce de Half Life Alyx, j’ai vécu mon plus gros ascenseur émotionnel de l’année : Un nouveau Half Life !!!!!! Wouhou !!!!! En... VR ? Meh...

C’est comme d’entendre que, contre toute attente, Waters et Gilmour ont mis leur différents de coté et que Pink Floyd va sortir un nouvel album...

...de coloriage.

Pour moi la stratégie de MS est la bonne : d’une part parce que, perso, la VR ne m’intéresse pas, en l’état, et d’autre part, parce que je pense que c’est une techno qui n’est pas encore prête : elle est encore réservée à certains usages, et comme souvent quand il y a quelque chose de neuf, c’est utilisé en gadget, pas toujours à bon escient.

« Tiens, on peut mettre de la 3D dans les films ? Vas y, mets des trucs qui sortent de l’écran, ça va péter ! ». Oui, ça « pète », mais ça nuit à l’œuvre. Ou ça nuit à ce qu’aurait pu être l’œuvre.

ça me fait l’effet d’une gamine qui aurait découvert la trousse de maquillage de sa mère.

Donc la VR, why not, mais dans quelques années, quand ça sera maîtrisé, utilisé correctement, parce que ça apporte quelque chose, pas comme une couche superflue qui rend le plat indigeste, et encore moins comme seul argument valable d’un jeu. Tu vends pas un jeu parce qu’il est en 3D. Tu vends pas un jeu parce qu’il est en couleur. De la même manière, tu ne vends pas un jeu parce qu’il est en VR.

D’ailleurs je trouve que contrairement au passage à la 3D par exemple, la VR met énormément de temps à trouver ses marques. C’est assez étonnant, on aurait pu penser que ça s’imposerait à un moment comme le choix logique, mais au final on en est encore très très loin. Je comparerais pas ça à kinect, mais ouais, on est encore loin de la révolution qu’a pu être la 3D il y a quelques générations.