Phil Spencer et les dérives du crunch : la vision de Xbox

«Un problème qui croustille» le 26 février @ 15:042020-02-26T15:04:24+01:00" - 1 réaction(s)

JPEG - 43.2 ko

Phil Spencer, Big Boss de Xbox, souhaite voir disparaitre certaines (mauvaises) habitudes observées dans l’industrie du jeu vidéo. En filigrane, il appelle de ses vœux les entreprises à mettre en œuvre une forme de management bienveillant et soucieux du bien-être des acteurs de la production.

C’est à l’occasion d’un Podcast en compagnie de Ted Price, CEO de Insomniac Games, que Phil Spencer a confié vouloir que l’industrie du jeu vidéo, et plus globalement les entreprises de ce secteur, puisse discuter librement et ouvertement du phénomène du « crunch ». Ce terme désigne les périodes de fortes tensions au sein des équipes de développeurs obligées de répondre aux besoins imposés par la cadence de production, surtout en fin de cycle. De nombreux studios, comme Bioware pour Anthem ou bien encore Telltale pour The Walking Dead, ont eu recours à cette pratique engendrant souvent une surcharge de travail pouvant engendrer des semaines de près de 80 heures de travail pour les développeurs.

Beaucoup de commentaires négatifs semblent provenir d’un regard extérieur, et ce à juste titre parfois, mais je souhaiterais que nous puissions être à l’avant-garde. Si nous voulons parler de crunch, si nous voulons parler de processus de développement proche de l’exploitation, de toutes ces choses, je préfèrerais que nous ayons une conversation ouverte les uns avec les autres - Phil Spencer

Saluons l’approche de Phil Spencer, car si nous, joueurs, pouvons nous divertir à l’envie sur des productions de qualité, c’est avant tout grâce à des milliers de petites mains et de cerveaux appliqués derrière leurs écrans au quotidien. Et ce parfois dans des conditions pas toujours idéales, voire carrément inacceptables...

Business

Accueil > News

Business

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

1 reactions

avatar

LeTombeur30

26 fév 2020 @ 15:18

Je l adore ce Phil Spencer. Un gamer passionné et visionnaire.