Xbox Series X : « exclusivités » et « next-gen », les pièges du vocabulaire ?

«Le pouvoir des mots» le 11 janvier @ 19:252020-01-13T16:48:46+01:00" - 31 réaction(s)

JPEG - 106.2 ko

Suite aux nombreuses réactions de nos lecteurs face à la news du jour quant aux fameuses « exclusivités next gen » et un échange au sein de la rédaction à ce sujet, nous souhaitons revenir plus en détail sur les propos de Matt Booty qui ont permis l’écriture de cette brève.

Si ce dernier s’est bien gardé d’employer les termes « exclusivités » et « next gen », totalement absents de l’interview à partir de laquelle la presse s’agite, il n’en demeure pas moins que l’on comprend de sa déclaration que les jeux prévus pour les un à deux ans après la sortie de la Xbox Series X seront également jouables sur One, donc pas exclusifs à la next-gen, pour reprendre notre titre de tantôt. Sans remettre en question le fond de notre article, vos réactions, renforcées par les déformations rencontrées sur le web, questionnent à juste titre l’utilisation de ces mots, et c’est pourquoi nous souhaitons apporter ces précisions.

Les mots de Matt Booty sont, précisément :

As our content comes out over the next year, two years, all of our games, sort of like PC, will play up and down that family of devices

Soit l’équivalent en français :

Pour notre contenu prévu d’ici un à deux ans, tous nos jeux seront jouables sur toute la famille de produits, un peu comme sur PC.

Cela confirme les propos de Microsoft lors de la présentation de la Xbox One X, sur la fin annoncée du concept de générations tel que nous l’entendions jusque-là.

De plus, Microsoft n’a toujours pas dévoilé le fonctionnement exact des prochains jeux à venir, et ce changement de paradigme peut vouloir dire plusieurs choses : est-ce qu’il y aura deux boîtes en rayon comme à l’époque des versions Xbox 360 et Xbox One ? Est-ce qu’il s’agira d’un « nouveau boitier » comportant la mention « également compatible avec les premières Xbox One ? », ou plus simplement, est-ce que les prochains jeux à venir ne seront pas finalement des jeux Xbox One, au format Xbox One, avec simplement la mention sur la boîte d’une amélioration si utilisé avec une console « Series X » ?

Cette interview permet de voir la durée que Microsoft envisage pour la période de transition, et se veut rassurante pour les acheteurs actuels : si vous achetez un produit de la gamme Xbox, vous pourrez jouer aux jeux de la gamme Xbox. Un point d’interrogation subsiste, Matt Booty ne s’engage-t-il que sur le contenu first party lorsqu’il dit « our games » ? Ou cela fait-il partie du cahier des charges des développeurs tiers souhaitant sortir un jeu pour les consoles Xbox Series X ? Quoi qu’il en soit, nous voyons justement difficilement ces derniers se priver du parc de One déjà installé.

Si on imagine les futurs jeux Xbox comme des jeux PC, il n’y a donc plus « d’exclusivités », pas de « next-gen » , au mieux une configuration recommandée, et une configuration minimale. C’est ce point que Matt Booty semble vouloir préciser : nos consoles actuelles ne vont pas « périmer » le jour du lancement de la prochaine génération, comme la sortie d’une nouvelle carte graphique dans l’univers du PC n’est pas vraiment « rétrocompatible » avec les anciens jeux, c’est juste une autre façon de voir les choses.

Dans tous les cas, cette nouvelle façon d’envisager la transition pose encore beaucoup de questions, et il nous tarde de pouvoir traiter cela au fur et à mesure que les informations arrivent à ce sujet, sur lequel Microsoft semble avancer à pas de velours.

Xbox Series X

Accueil > News

31 reactions

avatar

Akirasendo

11 jan 2020 @ 19:40

et oui,avec une nouvelle machine normalement,depuis le début des jeux vidéo,on se coupe du parc installé de l’ancienne génération ! d’autant plus que le parc installé de « xbox one » est assez réduit,cette démarche est donc a coté de la plaque !

blackshade

11 jan 2020 @ 20:03

Je pense qu’ils garderons le format xbox one avec la mention Xbox séries X ! Après les nouveaux jeux éditeur tier qui sortiront que sur xbox séries x et Ps5 auront une boîte différente ?!

Koubiwan

11 jan 2020 @ 20:05

50 millions de machines c’est donc une paille si on t’écoute Akirasendo...

Perso je trouve ça très bien. Ils laissent le choix.

avatar

lioboss

11 jan 2020 @ 20:12

Et en quoi s’il te plait cette démarche est elle a coté de la plaque ? En définitive tu voudrais que seuls les acheteurs de la dernière itération du matériel Microsoft puissent jouer à leurs exclus dorénavant ? Quelle différence cela fait il pour toi utilisateur qu’il y ai 2 versions du jeu, chacune à l’ usage d’une seule machine ou bien une seule version du jeu qui s’exécutera en fonction des capacités de la machine qui le lance ? Les développeurs pc font ils une version par type de configuration ? bien sur que non !!! Et ça n’empêche pas pour autant les pc users de renouveler leur carte graphiques régulièrement pour rester au top et cela malgré un prix prohibitif......Les gens qui voudront et pourront passer à la next-gen le feront day one et les autres en leur temps... Pourquoi vouloir absolument forcer la main aux gens ? c’est quand même fou le nombre de personnes qui s’improvisent stratèges en marketing de lancement de produit high-tech...pfiuuuu

Catzou

Rédaction

11 jan 2020 @ 20:14

C’est vrai qu’on a tendance à vite occulter que 50 millions, face à 100m+ à la concurrence, ça peut sembler « petit », mais c’est toujours immense. C’est à mon sens une bonne stratégie pour justement éviter une année trop creuse avant le lancement, ne pas donner l’impression d’abandonner la Xbox One X, de permettre à tout le monde de jouer aux grosses exclus à venir sur la console qu’ils possèdent aujourd’hui sans forcer la main au day one, c’est une évolution progressive, une possibilité pour les joueurs de monter en gamme. Considérer la « prochaine génération » comme une opportunité et pas comme un besoin artificiellement créé pour faire migrer tout le monde de force d’un seul coup, moi je trouve ça bien.

avatar

Gordon Freeman

11 jan 2020 @ 20:33

C’est con cette histoire, parce que j’ai l’impression qu’il s’agit du premier grain de sable dans la communication de Microsoft sur la next-gen, qui jusqu’ici était parfaite.

Au-delà du sujet de fond, c’est à dire le cross-gen des jeux first party pour les deux prochaines années, sur lequel on peut s’opposer ou s’accorder, je pense que Microsoft ferait bien de proposer des boîtes différentes avec des jeux en version « XBOX One » et d’autres en version « Series », comme ils l’ont fait pendant la période cross-gen 360-One, parce que sinon il y a paquet de gens qui ne vont rien piger !

avatar

Akirasendo

11 jan 2020 @ 20:38

« En définitive tu voudrais que seuls les acheteurs de la dernière itération du matériel Microsoft puissent jouer à leurs exclus dorénavant ? »

oui,comme ca se fait depuis le début des consoles de jeux vidéo,afin que les dév exploitent le max du potentiel du nouveau produit.Et il faut arrêter de dire que -50M de vente c’est bien,car ca ne l’est pas,la xbox one est un échec...

Castalori

Rédaction

11 jan 2020 @ 21:21

@Akirasendo, je me rappelle de la sortie de NBA 2K14. Il y avait deux versions à cause de la non compatibilité entre les générations de consoles. La version Xbox360/PS3 était moins belle mais avait tous les modes de jeux. La version One/PS4 était superbe graphiquement mais était amputée de nombreux modes de jeux, par faute de temps de développement.

Cet exemple montre un aspect négatif d’une coupure nette de génération. Je préfère avoir pendant un an ou deux, un jeu avec tous les modes et patché graphiquement pour se mettre au niveau de la nouvelle génération, qu’un jeu amputé. Les studios ne sont pas fous. Le temps que la nouvelle génération s’installe, ils prioriseront toujours l’ancien parc installé de millions d’appareils. C’est la règle d’or du business.

Yvonlefada

11 jan 2020 @ 21:24

C’est une fausse polemique. L’inverse aurait fait râler ( à juste titre) mais là tout le monde est servi. C’est la chasse sorcière quand microsoft s’exprime.

avatar

Akirasendo

11 jan 2020 @ 21:38

je laisse tomber,j’ai l’impression que tout le monde veut défendre l’indéfendable,ca fait 30 ans que je joue aux jeux video,je n’ai jamais vu ce genre de lancement de machine de toute ma vie,mais apparemment c’est normal,tant mieux pour vous si cela vous convient,j’attendrais quand même l’E3 pour me faire un avis définitif et voir la direction prise par MS.