Selon Phil Spencer, le game pass est « un bon business »

«Vous avez dit pression ?» le 8 janvier @ 11:522020-01-08T13:03:16+01:00" - 6 réaction(s)

JPEG - 83.2 ko

Dans le monde, il existe des secrets inviolables et que de très rares personnes connaissent : la composition du Coca-Cola, les codes des missiles nucléaires russes (et autres...), le 06 du dealer de l’Élysée, et... le nombre d’abonnés au Xbox Game Pass ! Phil Spencer ne dévoile décidément rien et encore moins à l’occasion d’une interview, comme récemment avec le journaliste Steve Wright pour le site stevivor.

Lors du récent X019, Phil Spencer reconnaissait pourtant volontiers que Microsoft demeurait « un peu opaque sur le nombre d’abonnés », mais que l’offre d’abonnement au catalogue était « un bon business » pour l’entreprise. Nouvelle et bonne résolution en 2020 ? Malheureusement non ! Toujours pas de chiffre officiel, mais une détermination sans faille à toujours mettre plus en avant l’offre auprès des joueurs à grand renfort de jeu first et third party. Le Xbox Game Pass fait clairement, et ce depuis son lancement en 2017, partie de la stratégie d’expansion de Microsoft.

Seulement voilà, des questions restent en suspens : son modèle économique est-il viable ? Grâce à lui, Microsoft ne cherche-t-elle pas à attirer les joueurs quitte à y laisser des plumes ? Les joueurs eux-mêmes ne se verront-ils pas floués par une augmentation surprise du prix de l’abonnement ? Phil Spencer répond.

Pour nous, le Game Pass à l’heure actuelle est un bon business. C’est quelque chose que nous gérons sans difficulté tel qu’il est, et sa taille a plus que doublé, année après année. Il est sur une belle trajectoire. Je sais - pour les avoir rencontrées - que certaines personnes disent : « Oh, ils ne font que dépenser de l’argent à gauche et à droite pour augmenter le nombre d’abonnés afin qu’ils puissent les berner en augmentant le prix plus tard. » Il n’y a pas de plan comme ça, pour nous. Nous sommes cohérents avec le business que nous avons mis en place. Nous y investissons énormément, mais pas d’une façon qui ne serait pas soutenable.

Le modèle du Xbox Game Pass serait donc une opération bénéfique selon le patron de la division Xbox de Microsoft. Mais au-delà de sa rentabilité pour l’entreprise, le service d’abonnement est également, et même avant tout, un élément constitutif des ambitions du géant de Redmond. Une des pièces maîtresses de sa stratégie à long terme ayant pour objectif de permettre à l’entreprise de briguer la place de leader sur le marché du jeu vidéo. Phil Spencer et ses équipes y parviendront-ils ? Seul l’avenir nous le dira... D’ici là, c’est certain, le nombre d’abonnés au Xbox Game Pass restera un secret que seuls Phil Spencer et quelques initiés connaîtront.

Xbox Game Pass

Accueil > News

6 reactions

Koubiwan

08 jan 2020 @ 12:32

Allez, Filou, mets tout le monde en PLS en signant un « petit » contrat de sortie Day one dans le gamepass de Cyberpunk. Mais noooooon, ca coutera pas cher, tu verras...aiiiiiiiie confiaaaaaaaaansssssssss

avatar

oryanphine

08 jan 2020 @ 13:25

Le point faible s’il devait en avoir un, c’est les nouveautés qui ne soient pas des exclus Microsoft, ce qui oblige les Studios Microsoft à concevoir de bons jeux Le vrai point faible s’il devait en avoir deux ? Les très bons jeux qui ne soient pas Microsoft, surtout au moment de la sortie, sauf que comme cela on peut dire que Microsoft te laisse exister en dehors de lui

avatar

oryanphine

08 jan 2020 @ 13:34

Même sur Pc ?

xTOTO62x

08 jan 2020 @ 13:52

ça tombe bien ca c’est aussi un excellent « business » pour le client ;-)

lacrasse

08 jan 2020 @ 16:35

En tout cas, j’en suis pleinement satisfait du bazar, tout les mois, on a largement de quoi faire, plus besoin d’acheter des jeux... Y en a pour tout les goûts

Captain Fragger

09 jan 2020 @ 00:15

On a même droit à un code de 7 jours de game pass offert dans les paquets de céréales. J’ai halluciné en faisant les courses. Ça prend de l’ampleur le truc.