L’intelligence Artificielle serait la top priorité d’une grande majorité des studios

«Croisons les doigts» le 24 octobre @ 09:002019-10-24T10:42:21+02:00" - 8 réaction(s)

PNG - 727 ko

S’il y a un sujet sur lequel la majorité des joueurs et de la presse vidéoludique s’accorde, c’est bien l’Intelligence Artificielle. Ou plutôt l’absence de progrès remarquable sur le sujet au dernier changement de génération. En effet, la communication des différents studios comme des fabricants de consoles s’est toujours portées sur les aspects visuels des jeux.

Avec l’arrivée de la nouvelle génération, les spéculations s’emballent sur les capacités des nouvelles machines de Sony et Microsoft. Si le fameux ray-tracing est déjà au centre des discussions (écoutez notre podcast spécial Ray Tracing), les attentes en termes d’évolution de l’IA restent fortes et tout signe en ce sens est bon à prendre.

La bourse ou l’AI ?

Cette stagnation sur le domaine de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo est imputable à la fois aux problématiques techniques mais aussi et surtout à des questions de choix de la part des studios. Tant qu’il n’y a pas une réelle volonté de leur part d’avancer sur cet aspect, il ne faudra pas s’attendre à beaucoup de changements. Et justement, c’est exactement ce qui a l’air de se profiler pour une partie d’entre eux en tout cas.

Selon le site wccftech, l’entreprise Virtuos, basée à Singapour, aurait mené une enquête auprès de 250 cadres supérieurs et chefs d’entreprise de l’industrie du jeu vidéo anglaises et américaines. Cette étude porte sur leurs priorités en termes d’investissements sur les douze prochains mois. Pour 73% d’entre eux, c’est l’IA. Cette recherche, conduite du 13 au 23 août dernier, apporte un éclairage supplémentaire sur la question. Celle-ci révèle que pour 54% des interrogés la totalité des contenus artistiques sera générée par de l’IA. Cette dernière information nous amène à tempérer nos attentes, dans le sens où l’investissement de l’IA n’est peut-être liée qu’aux coûts de développement, et non au gameplay.

Au nom du Cloud, de la VR, et de la photogrammétrie

Le reste de l’enquête nous renseigne quant à lui sur la vision de l’évolution du marché qu’ont les personnes interrogées. Parlons réalité virtuelle pour commencer. Certains joueurs la voient comme l’avenir du medium, d’autres comme un effet de mode semblable à la 3D.

Dans les faits, ce segment du jeu vidéo souffre encore de contraintes techniques mais ne constitue pas le flop annoncé par les plus pessimistes. Si les studios peinent à allouer un budget conséquent à leurs productions, à cause de risque de faible retour sur investissement, le succès du casque PSVR de Sony et les avancées technologiques ont de quoi susciter la réflexion. Ainsi, 72% des interrogés indiquent avoir l’intention d’investir plus dans la réalité virtuelle.

En ce qui concerne le Cloud, dont Microsoft avait fait grands cas dès le lancement de la Xbox One, lui valant critiques et quolibets, la technologie et les infrastructures commencent à être suffisamment mûres pour bénéficier au jeu vidéo. Preuve en sont les différentes offres de streaming qui se profilent sur l’année à venir, ainsi que l’utilisation de plus en plus fréquente de cloud-computing pour les jeux en ligne, ou le spectaculaire Microsoft Flight Simulator 2020. Nous ne serons donc pas surpris d’apprendre que 63% des interrogés souhaitent investir plus dans la technologie.

Enfin, les discussions portent souvent sur le résultat à l’écran, mais peu sur les technologies employées pour obtenir ledit résultat. Cet aspect du développement est pourtant majeur, puisqu’il joue sur la fidélité visuelle ainsi que sur le temps de développement. Parmi les technologies ayant le vent en poupe, il y a la photogrammétrie et le 3D scanning, dont vous avez certainement déjà entendu parler. Ces technologies intéressent 61% des interrogés, qui expriment vouloir plus y investir.

Xbox Series X

Accueil > News

8 reactions

avatar

Gordon Freeman

24 oct 2019 @ 09:57

Je ne dirais pas qu’il y a une stagnation de l’i.a, mais plutôt une régression ! Quand tu vois que dans MGS2, en 2001, les ennemis suivaient tes empruntes, tes traces de sang, qu’ils te cherchaient sous les tables, dans les placards, et que depuis on a pas fait mieux, on a même fait moins bien avec plus de puissance, tu te dis qu’il y a un manque de volonté...

Dhusara

24 oct 2019 @ 10:07

Celle-ci révèle que pour 54% des interrogés la totalité des contenus artistiques sera générée par de l’IA.

Le contraire m’aurait étonné, on est dans la recherche de la productivité. On imagine très bien Ubisoft s’appuyer la dessus pour pondre des open-world toujours plus insipide.

Darklink 09

24 oct 2019 @ 11:56

Ha enfin ! C’est pour cette raison que je ne joue plus au jeu Ubisoft car zero ia c’est Inintéressant Je trouve aussi que l’on a régressé dans le temps sur ce domaine et c’était l’évolution que j’attendais aussi car maintenant graphiquement c’est très propre ! il faut que ça évolue sur L’ia pour sue on se prenne vraiment au jeu et pas juste j’arrive par derrière cric crac boum !

killkuter

24 oct 2019 @ 15:05

L’IA dans ghost recon et the division 2 est plutôt pas mal, encore hier je suis retourné sur Wildlands avec un pote et on a été étonné de l’IA qui nous a mis cher en nous contournant, en avançant discrètement hors champs de vision pour nous la mettre en groupe à faible distance ... L’unidad nous a pris en tenaille. Ok tout n’est pas parfait tout le temps mais faut pas déconner non plus.

Quand à leur « open world insipide » tout est relatif, quand on voit une représentation fidèle et le travail fait sur un Origin et même odyssey pour représenter à l’exactitude les monuments antiques (sauf certaines échelle de dimension) on ne peut pas dire qu’ils ne travaillent pas l’environnement. Après pour l’IA dans les AC je veux bien elle est pas top.

avatar

storm41

24 oct 2019 @ 16:02

eh bien il serait temps dis donc,parce que les jeux toujours plus beaux mais avec une IA completement nul,non merci !!!! il suffit de se rappeler de FEAR premier du nom qui était une tuerie à ce niveau là,les enemis te chercher se planquer et te contourner !!!

jm ysb

24 oct 2019 @ 16:46

donc on change le fusil d’épaule ? le ray tracing est relayé à une simple feature.

j’ai toujours eu l’impression de jouer avec des patterns plutôt qu’avec des IA ! plusieurs comportements sont déclencher selon différentes situations.

bref, on jugera manette en mains.

GigaTRIPELX

24 oct 2019 @ 23:32

A l’instar du Ray Tracing, OLED et tt ça j’aimerais qu’il y ai une technologie parfaite pour l’I.A. même si, je ne sais pas comment sa marche du moins pour cette dernière. :)

avatar

SpartanJ104

25 oct 2019 @ 10:08

Bien je vois que personne à comprit de quoi l’article parle. Il n’est pas question d’IA dans les jeux pour gérer des PNJ mais comme moyen de production, d’outils de type machine learning ou deep learning. Par exemple générer un niveau de manière procédurale.

Quand à la phrase « Celle-ci révèle que pour 54% [...] sera générée par de l’IA. » je pense que les gens qui ont dit ça soit ne savent pas de quoi ils parlent soit ne sont pas au courant de ce qu’est réellement l’IA à l’heure actuelle.