Liberated : Nos impressions sur cet indé tout en BD

«Libérez-vous !» le 26 août @ 21:072019-08-26T21:07:15+02:00" - 0 réaction(s)

PNG - 2.2 Mo

Difficile pour les jeux indépendants de trouver leur place au milieu de toutes les grosses sorties à venir. Cependant, ce jeu est tout de même parvenu à attiser notre curiosité et c’est avec un grand plaisir que nous avons accepté de rencontrer les développeurs afin d’en voir plus sur leur bébé.

Ce qui nous a tout de suite plu avec Liberated c’est sa direction artistique. En effet, tout le jeu est découpé sous la forme d’une bande-dessinée en noir et blanc. Chaque cinématique ou phase de jeu correspond à une case différente. C’est vraiment très joli et très réussi !

Un monde bien sombre !

Le jeu prend place dans un possible futur proche où la société est un régime très autoritaire est en place. Le gouvernement contrôle tout le système via une technologie de “carte de bon citoyen”, c’est-à-dire que chaque personne possède une sorte de score qui dépend de sa bonne conduite. On y incarne un marginal qui s’oppose au système et va rejoindre un groupe d’hommes et de femmes partageant une cause commune : la libération ! Tout cela semble s’inspirer de ce que l’on retrouve dans Matrix ou encore la franchise Watch Dogs, ce qui très personnellement est quelque chose que nous apprécions tout particulièrement.

Une cause commune : la libération !

Liberated oscille entre scènes cinématiques, scènes d’infiltration armé uniquement d’un pistolet et dialogues avec un système de choix. Nous avons posé la question au développeur sur l’impact de ces choix sur la suite de l’histoire. Il nous a répondu que bien que ceux-ci aient un impact sur la façon dont les personnages traiteront le héros, il n’y aura pas de fins multiples.

L’ombre est notre alliée

Pour les phases de gameplay, dans ce que nous avons testé, nous avions une première scène où il fallait échapper à la police. Pour cela il fallait utiliser les différents éléments du décor pour se cacher des patrouilles. Un peu plus tard, nous devions nous infiltrer dans une usine, armé d’un pistolet. Nous pouvions tenter de passer entièrement discrètement ou plus directement en usant de notre arme. Si c’est la deuxième option qui est choisie, alors il faudra être rapide, les agents de sécurité étant eux aussi armés. Ainsi, même si tous ces éléments de gameplay sont assez classiques, nous avons vraiment aimé cette session de jeu. Toutes ces phases s’enchaînent très facilement avec ce modèle de cases de bande-dessinée et la qualité de ses dessins.

Nous avons vraiment aimé cette session de jeu

Le jeu est prévu pour sortir en cette fin d’année 2019, ce qui ne devrait pas être un souci au vu de ce qui nous a été présenté. Nous avons aussi interrogé le développeur sur la durée de vie du titre. Selon lui, il faudra environ six heures pour venir à bout de l’histoire. On est donc dans une moyenne correcte pour un jeu indépendant, surtout si celui-ci est de qualité. Ce fut un grand plaisir de mettre les mains sur ce Liberated, nous allons le suivre de très près et ferons notre possible pour vous en proposer le test une fois qu’il sera sorti.

En attendant la sortie, nous vous proposons de visionner le trailer du jeu

Gamescom 2019

Accueil > News