Chernobylite : nos impressions... enthousiastes !

«Mais où es-tu Tatiana ? » le 27 août @ 17:592019-08-27T18:02:25+02:00" - 2 réaction(s)

Wojciech Rutkowski, producteur chez The Farm 51, est un homme passionné et c’est avec un timide sourire qu’il nous a accueillis sur le stand de Chernobylite à l’occasion de la Gamescom 2019. Il faut l’entendre vous parler du jeu, sans emphase, mais avec moult détails, sans beau discours, mais avec passion, celle qui l’anime le jour et la nuit et qui lui laisse ces cernes sous les yeux.

PNG - 2.5 Mo

Entrons de plain-pied dans le vif du sujet : Chernobylite est un bon jeu. Un très bon jeu ? Il nous faudra l’explorer encore davantage avant de pouvoir nous prononcer, le jeu tournant sur PC au moment de sa présentation. Visuellement, le jeu est une réussite et le scénario d’un intérêt particulier. L’histoire, parlons-en : vous incarnez un ancien technicien ayant travaillé dans la centrale de Chernobyl au moment de la catastrophe. Vous survivrez, mais perdrez l’amour de votre vie portée disparue. Vous revenez près de 30 ans après sur les lieux du drame, bien décidé à comprendre ce qui a bien pu se passer et avec le secret espoir de la retrouver, quitte pour cela à employer les grands moyens, souvent au mépris des règles et à devoir y laisser votre vie.

Pour entreprendre cette aventure, vous ne serez pas seul, mais accompagné par deux mercenaires que vous avez préalablement recrutés. Vous pourrez interagir avec eux et les envoyer en mission sur des points d’intérêt de la zone d’exclusion pour rechercher des informations ou du loot, que vous pourrez ensuite crafter à leur retour depuis votre base improvisée.

L’aventure débute par une mission visant à pénétrer à l’intérieur de la centrale ultra surveillée. Votre habileté au maniement des armes n’étant pas votre point fort et le besoin de rester le plus discret possible vous amèneront parfois à tailler le bout de gras avec les gardes et à tenter de les soudoyer avec de l’alcool (c’est qu’il fait froid dans la région, vous savez...). Le rendu des personnages est réussi avec une mention spéciale pour la qualité des animations. Les échanges que vous aurez avec eux vous permettront de choisir vos réponses, en veillant à bien faire attention au choix qui sera le vôtre, car celui-ci peut avoir une incidence sur le jeu qui proposera différentes fins.

L’exploration des bâtiments est un moment particulièrement agréable tant le soin apporté aux détails est conséquent. Au gré de sa recherche, votre personnage découvrira certains événements au travers de flashbacks qui lui permettront peut-être de comprendre ce qui s’est passé et de retrouver sa dulcinée. Les graphismes sont remarquables et aident le joueur à s’immerger totalement dans le jeu. Si les premiers instants ressemblent fort à un FPS tout ce qu’il y a de plus classique, l’angoisse surgit brusquement et le joueur est alors embringué dans un scénario ou le surnaturel et l’horreur occultent progressivement la réalité.

Ci-dessous une vidéo de gameplay qui, mieux qu’un long discours, vous permettra de vous faire votre propre opinion. L’équipe espère pouvoir sortir le jeu au mois de novembre prochain sur PC, et un peu plus tard sur consoles.

Chernobylite

Accueil > News

Chernobylite

Chernobylite
PEGI 0

Genre : Survival Action

Éditeur : N.C.

Développeur : The Farm 51

Date de sortie : Fin 2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

2 reactions

Snoopy92

27 aoû 2019 @ 20:41

Whoua, autant j’ai aimer la série documentaire mais alors le jeu me semble tout aussi hallucinant ! Il me hante de l’avoir en main celui la

ch4rlSF

28 aoû 2019 @ 14:36

« 4500 röntgen, c’est élevé mais pas catastrophique non plus.... »

Au regard de ce que je vois, l’atmosphère est pesante, les flashbacks bien réalisés, les lieux sont soignés et très représentatif.

J’ai toujours été focalisé sur cette catastrophe depuis mon enfance. J’ai hâte de tester ce jeu, même si il part dans le fantastique, les développeurs ont pris différents supports pour recréer la centrale, la ville et la nature environnante. Je souhaite qu’il soit aussi beau sur one x