Disintegration : nos impressions sur le mode multijoueur !

«Du beau boulot !» le 25 août @ 14:432019-08-25T22:09:22+02:00" - 0 réaction(s)

C’est avec une curiosité particulière, voire même une certaine excitation, que nous avons répondu à l’invitation de Private Division pour un hands-on du mode multijoueur de Disintegration. Il faut dire que beaucoup de questions quant au gameplay avaient rapidement émergé après les premières infos communiquées. Les premières vidéos mettaient en lumière un FPS étendu à la gestion d’une unité de 3 ou 4 guerriers au sol. Oui mais comment cela fonctionne-t-il et quelles sensations les combats peuvent-ils procurer ?

JPEG - 54.2 ko

Retrouver un semblant d’humanité

Petit rappel : Le joueur se trouve propulsé 150 ans en avant, dans un monde désormais intégralement robotisé suite à une épidémie. Celle-ci a contraint les êtres vivants à survivre en « transférant » leurs cerveaux depuis leur corps vers des robots aux compétences très évoluées. Dès lors, deux partis s’opposent. Celui de ceux qui ne souhaitent pas le retour de l’humanité telle que nous la connaissons, et celui de ceux qui au contraire veulent retrouver les sensations uniques éprouvées par un corps humain (boire, manger) et la capacité de donner la vie.

Après un rapide briefing de la part des membres de V1 Interactive, nous sommes invités à découvrir le mode multijoueur par équipe en 5v5 dans une partie s’apparentant à une capture de drapeau. Chaque joueur se voit proposer un choix parmi 9 escouades composées chacune d’un leader « volant » accompagné de ses 3 ou 4 unités au sol. Chaque escouade possède ses particularités allant de l’attaquant au défensif en passant par celle spécialisée dans le soin. Bien entendu, chacune possède des compétences spéciales qu’il est possible d’utiliser au cours d’une partie, voire même plusieurs fois puisqu’elles se rechargent. Les joueurs sont prêts, les dernières recommandations fusent à travers la pièce : c’est parti.

Un gameplay innovant et accessible

Instantanément, la première chose que l’on remarque est la qualité des graphismes. Pour un jeu qui en est encore aux prémices de son développement, on ne trouve rien à dire, ou pas grand chose : l’immersion est immédiate. La map n’est pas grande et composée de bâtiments de type immeubles délabrés. Le véhicule que nous dirigeons est situé en hauteur, mais pas tant que ça et ne permet pas de se déplacer par dessus les structures. On met les gaz et... on est surpris par la lenteur de déplacement, malgré les effets du boost, du véhicule. La map favorise les confrontations de par sa petite taille et la configuration resserrée des couloirs. Les commandes sont naturelles, le gameplay est assez rapidement assimilé et la gestion des unités terrestres ne pose pas de problème particulier. Les parties sont intenses et l’issue d’une confrontation jamais acquise d’avance (nous en avons fait l’amère expérience à plusieurs reprises). La partie sonore est immersive à souhait et les effets visuels très convaincants.

Les amoureux des affrontements éclairs en seront pour leur frais. Ici, même si l’action est bel et bien présente, le volet stratégique est très important tout comme la coopération entre les équipiers. En partie à cause du mouvement des troupes, aux spécificités d’une map très resserrée et à l’inertie de l’engin, tout est un peu plus lent. Nous sommes curieux de voir ce gameplay en action sur une map aux structures moins nombreuses et plus espacées. De par son parti pris mêlant à la fois FPS et gestion tactique d’unités, Disintegration sait proposer un gameplay différent et les équipes de développeurs ont su le rendre facilement accessible, presque naturel. Indubitablement, Disintegration saura séduire les joueurs avec un écrin visuel et sonore très convaincant, un gameplay naturel et des parties suffisamment intenses pour les immerger efficacement.

Disintegration

Accueil > News

Disintegration

Disintegration
PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : Private Division

Développeur : V1 Interactive

Date de sortie : N.C.

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows