Disintegration : Marcus Lehto nous confie vouloir « marquer les esprits » et évoque des suites

«Quand ambition rime avec passion» le 21 août @ 11:042019-08-23T20:55:55+02:00" - 3 réaction(s)

La Gamescom bat son plein et dans les allées bondées du Kölnmesse ça se bouscule. L’un des points chauds se trouvait hier du côté de V1 Interactive avec la récente diffusion d’une nouvelle bande-annonce pour Disintegration, tout juste annoncé. Beaucoup d’interrogations entourent la venue du premier jeu de ce (très) jeune studio fondé par Marcus Lehto, co-auteur de Halo. Pour en avoir le cœur net, nous n’avons pas hésité à aller chercher les réponses manette en main pour une découverte du mode mulijoueur et de nous rendre dans la foulée à la rencontre du grand patron de V1 Interactive. Quelles influences ? Quels objectifs ? Et que pensent-ils du Game Pass ? Marcus Lehto répond, et nous on écoute le maître.

JPEG - 33.3 ko

Xboxygen : Quelles ont été les principales influences de Disintegration ?

Marcus Lehto : En fait, c’est l’association de plusieurs influences. Cela a commencé au départ avec l’idée de partir d’un jeu tactique dans un univers de science-fiction. J’ai commencé à travailler sur la fiction de ce jeu il y a maintenant six ans, mais cela ne fait que depuis trois ans que nous avons réuni une équipe pour travailler dessus en réalité. Le jeu a alors commencé à rapidement évoluer.

C’est quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant.

Les FPS sont des jeux que j’adore et j’en ai créés pendant de très nombreuses années, mais je voulais essayer quelque chose de réellement différent dans lequel on puisse permettre aux joueurs d’être en mesure de toujours contrôler des unités tactiques en temps réel au sol, mais depuis une position aérienne comme avec ce véhicule dans le ciel, et dans lequel vous êtes dans le même temps un participant actif au combat. C’est quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant. Nous nous sommes aperçus qu’il allait y avoir de nombreux challenges à relever, mais c’est ce qui nous excitait. Nous continuons à travailler dessus, et nous prenons notre temps afin d’être certains que la connexion, le lien entre le joueur et les unités au sol, ainsi que leur capacité à engager le combat soient une mécanique de gameplay fluide.

Xboxygen : Que souhaitez-vous que les joueurs ressentent en plongeant dans l’univers de Disintegration ?

Marcus Lehto : Je voudrais que les joueurs comprennent que ces personnages sont avant tout des êtres humains, et qu’ils sont dans cette armure de robot parce qu’ils avaient d’abord besoin de survivre, mais ils souhaitent devenir à nouveau humains. La raison est qu’ils ne peuvent pas faire certaines choses en étant des robots. Ils ne peuvent pas apprécier un bon repas, ou prendre une bière, ou s’aimer les uns les autres comme ils auraient souhaité, ou avoir des enfants. Ils veulent pouvoir faire tout cela à nouveau. C’est pour cela qu’ils veulent redevenir des êtres humains, ce pour quoi ils se battent.

Je suis fier de l’équipe. Certains d’entre eux étaient des collègues d’il y a 10 ou 15 ans chez Bungie

Xboxygen : À ce stade de son développement, et lorsque vous l’observez, de quoi êtes-vous le plus fier ?

Marcus Lehto : Je suis fier de l’équipe. Je le suis vraiment. Nous avons une super équipe de 13 personnes. Certains d’entre eux étaient des collègues il y a 10 ou 15 ans chez Bungie quand je travaillais là-bas et c’est super de pouvoir travailler avec eux à nouveau.

J’ai beaucoup de chance, car j’avais conservé de très bonnes relations d’amitié avec mes anciens collègues chez Bungie et cela a été un grand honneur de les voir rejoindre l’équipe et de travailler avec moi à nouveau. Mais en plus de ça, mon partenaire Mike Gutmann vient de AAA Games et il a pu emmener avec lui de nombreux talents. Et puis surtout, nous avons pu travailler avec les jeunes élèves talentueux d’une école située non loin de chez nous. Ils ont pu apporter avec eux cette vigueur, cette vie, ce feu sacré et c’était vraiment fantastique. L’équipe est un merveilleux mélange entre des personnes d’expérience et des talents émergeants.

Notre objectif est de réaliser quelque chose qui continuera à grandir par la suite. Nous aimerions pouvoir travailler sur Disintegration 2 et 3.
JPEG - 1.1 Mo

Xboxygen : Avec ce premier jeu, quels sont vos objectifs ?

Marcus Lehto : Tout d’abord, nous voulons marquer les esprits (rire). Nous adorons créer des jeux et nous pensons que nous avons quelque chose de nouveau à vous offrir. Notre objectif est de réaliser quelque chose qui continuera à grandir par la suite. L’histoire que nous racontons est bien plus large que celle que nous avons mise dans ce premier jeu. Nous aimerions pouvoir travailler sur Disintegration 2 et 3 (rire). Nous savons qu’il y a beaucoup d’éléments que nous pouvons encore inclure dans ce jeu. Nous avons construit une architecture pour le jeu qui pourra encore s’agrandir après.

Xboxygen : le jeu rejoindra-t-il le Game Pass, et de manière plus générale, que pensez-vous de l’offre d’abonnement de Microsoft ?

Marcus Lehto : Je n’en sais trop rien, pour être honnête. Une partie de moi-même pense que le Game Pass sera le futur du jeu vidéo. Mais en tant que développeur, je me pose encore beaucoup de questions sans vraiment avoir les réponses. J’ai beaucoup d’amis qui travaillent avec Microsoft sur cette offre et qui eux aussi n’ont pas encore les réponses (rire), car c’est encore très nouveau et que cela évolue encore.

Disintegration

Accueil > News

Disintegration

Disintegration
PEGI 0

Genre : FPS

Editeur : Private Division

Développeur : V1 Interactive

Date de sortie : N.C.

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

3 reactions

MichFantastic

21 aoû 2019 @ 11:28

Sympa l’interview. Le jeu ne m’a pas vraiment emballé, j’attends dans savoir plus et d’avoir un peu plus de gameplay.

Captain Fragger

21 aoû 2019 @ 16:20

Hey les gars aller galèrer sur le champ de bataille. Je vous supervise sur ma bécane :-))

GigaTRIPELX

24 aoû 2019 @ 22:10

Si on peut pas descendre de sa bécame je ne vois pas l’interet. du « booomboomboom » feux dartifice pour les yeux dans le gameplay.. bref, impression pas terrible, a suivre qd même.