Walmart poursuit la vente d’armes mais censure les jeux violents

«This is bullshit !» le 9 août @ 11:132019-08-09T11:13:15+02:00" - 10 réaction(s)

Les deux fusillades survenues il y a quelques jours à El Paso au Texas ont apparemment influé sur la politique marketing de Walmart, le géant mondial de la grande distribution. C’est en effet nos confrères de Vice qui relaient cette information en se basant sur des sources internes.

Selon le site américain, des employés de l’entreprise auraient été sommés d’éteindre toute vidéo à caractère violent et d’enlever tout panneau faisant la publicité de jeux vidéo montrant des armes et autre imagerie qui pourrait faire référence aux récents évènements. La direction de Walmart aurait communiqué ces instructions via une circulaire remise aux employés à leur arrivée sur leur lieu de travail. Cela s’appliquerait à toute forme de divertissement vendu par Walmart (films, séries, produits de chasse, etc...).

Le hic, c’est que dans le même temps, l’entreprise a confirmé qu’elle ne retirerait pas les armes à feu de ses rayons. Car, au cas où vous ne le sauriez pas, il est effectivement possible d’acheter une arme directement dans un supermarché tel que Walmart aux États-Unis. C’est vrai qu’un petit 9 mm après être passé au rayon fromage doit avoir un certain charme.

PNG - 1.3 Mo

Il est donc, une fois de plus, désolant de constater que le jeu vidéo est encore considéré comme un loisir pouvant potentiellement affecter le psychisme des joueurs. Pour finir, nous allons directement citer la journaliste de Vice, Nicole Carpenter, qui a écrit l’article dont nous parlons : « L’argument comme quoi les jeux vidéo sont responsables de tueries distrait souvent [l’opinion publique, NDLA] de problèmes plus importants qui, eux, y contribuent grandement (...). »

Business

Accueil > News

Business

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

10 reactions

cobrarumeur

09 aoû 2019 @ 12:55

C’est inadmissible..

Le loisir est plus dangereux que les armes à feu selon leurs dire, bizarrement ce genre de tuerie est lié aux jeux vidéos seulement quand il est question des USA.

Petit, je rêvais des états Unis, aujourd’hui j’ai pas envie d’y mettre un pied, ni même un orteil. Plus corrompu que ce gouvernement ça n’existe pas (quoique si en fait) , voici un exemple de la puissance des lobbys liés aux armes..

C’est pas un commentaire « théorie du complot » mais plutot un ras le bol..

Blondin

09 aoû 2019 @ 13:12

Consternation...

Pas envie de rentrer dans un débat politique, mais j’avoue que ça me désole. Je peux même pas dire que ça me surprend, ça me désole juste.

Allez, je le ressors du placard :

’murica !

Petit, je rêvais des états Unis

Pareil, un peu comme nous tous je pense. On a grandis baignés dans un monde de Coca Cola, de Mc Do et de cinéma américain. ça fait rêver quand t’es gosse.

Mika-117

09 aoû 2019 @ 13:22

C’est vraiment ridicule, les américains font les choses à l’envers. Mais bon il faut croire qu’un jeu vidéo permet de tuer quelqu’un pour de vrai contrairement à une arme. Merci à cet idiot de Trump qui raconte n’importe quoi et tout le monde le suit comme un mouton alors que ce gens n’ont sûrement jamais joué à un jeu.

avatar

Benny

09 aoû 2019 @ 15:08

C’est pas la faute de trump , faut arrêter de cracher sur trump tout ça parce que c’est un gros blanc , sous Obama il y a eu aussi des tueries de masse , et le président Obama a rien fait non plus .

diez979

09 aoû 2019 @ 16:37

@Benny

Quel est donc le rapport entre « critiquer Trump » et « gros blanc » ? Pour ce genre de sujet, les raccourci sont aussi problématiques que dangereux. Obama n’a par exemple jamais attisé la haine des ethnies, ce qui dans la dernière tuerie de masse en date aux US peut être associé à Trump et son discourt anti-ispanique. Obama n’a pas non plus pointé le jeu vidéo comme moteur de la violence de ces tueurs. Le soucis est ailleurs.

Il y a des choses plus puissantes que les gouvernements, se sont les lobbies. Celui exercé par la NRA aux US est particulièrement puissant. Aucun présidents, aussi vertueux soit t-il, ne pourra un jour faire adopter par la force du véto une loi limitant l’accès aux armes sans prendre le risque de se mettre en danger.

Un Obama a au moins eu le courage de s’opposer ouvertement au port d’arme, ou du moins à sa politique actuelle (quand il était encore président). Et c’est tout ce qu’un président peut faire contre cette industrie, sachant que le congrès s’y opposerait fermement à hauteur d’au moins la moitié.

C’est aussi au peuple d’agir. Mais avec un président comme Trump, les actions trouveraient moins d’écho qu’avec un gars comme Obama justement. Et si la population, nourrie à la fake news made in Fox news, légitimé par le discourt complètement arbitraire de Trump, absorbe ce qu’on lui dit sans réfléchir, il est normal que rien ne bouge autant avec un président pour qu’un président contre.

Et même si Trump le voulait, il ne pourrait rien faire contre le port d’arme. Voilà pourquoi associer Trump à Obama n’est peut être pas la meilleur des idées. Ce n’est pas parceque c’est aussi arrivé sous Obama que les cas sont similaires. Bien au contraire. Il y a encore tout un tas de paramètres à prendre en compte pour comprendre ce qui ne va pas dans ce pays avec le port d’arme.

Nonoss

Rédaction

09 aoû 2019 @ 18:22

Plus qu’un problème d’accès aux armes à feu, c’est un problème d’éligibilité mais aussi, et surtout, de suivi. On se souvient de la tuerie d’Orlando en Floride. Le tueur avait été diagnostiqué comme mentalement instable mais avait pourtant pu acheter un fusil d’assaut peu de temps avant de passer à l’acte. Il y a donc un travail à faire là-dessus. Pour prendre un exemple simple, je vis en Ontario au Canada et les armes sont ici aussi facilement accessibles. La seule différence réside dans les critères d’éligibilité mais aussi les coûts que cela représente. Attention à ne pas faire d’amalgames entre des fous et un pays qui sait se montrer positif même dans les temps les plus difficiles. Je reste pour ma part fasciné par les USA.

avatar

deadlyegoalan

09 aoû 2019 @ 18:29

Un Obama a au moins eu le courage de s’opposer au port d’arme. Mec tu m’as tué avec cette phrase. :’-)) Pendant ses mandats Obama a été en permanence en guerre.

Koubiwan

09 aoû 2019 @ 18:29

Ho merde...un article sur la connerie des ricains...Qu’est ce qu’ils sont cons, bordel !

Je repars, je vais devenir trop grossier ! :-((

diez979

10 aoû 2019 @ 13:30

@deadlyegoalan Que d’amalgames pour justifier je ne sais quoi. On parle ici de politique intérieur, pas de politique d’hégémonie du monde... Obama s’est très souvent levé contre ce droit inaliénable dans son pays. Pas pour interdire directement le port d’arme, mais pour au moins durcir la législation, appliquer un plus grand contrôle, suivi ... et éviter de nouvelles tueries dont son pays a été victime pendant son mandat.

avatar

zorglub

10 aoû 2019 @ 15:13

@ Benny arrête de faire ton parano, tu dis n’importe quoi. Personne ne dit que c’est la faute de Trump. On dit juste que Trump accuse les jeux vidéos alors qu’il n’accuse pas les magasins qui vendent des mitraillettes au premier gamin venu.

C’est juste ça.

Faut arrêter de voir du racisme anti-blanc dans toutes les déclarations anti-trump, ça devient ridicule. (Ou pathologique. Ou les 2. Bref, va voir un psy, on sait jamais)