Electronic Arts : un premier trimestre bien au dessus des prévisions

«Merci Apex ?» le 2 août @ 09:002019-08-01T22:02:27+02:00" - 0 réaction(s)

JPEG - 36.8 ko

L’heure de partager les résultats trimestriels a sonné pour Electronic Arts, et son Directeur Général, Andrew Wilson, annonce que les objectifs ont été largement dépassés. Ainsi, avec 1,2 milliards de dollars de revenus nets, ils enregistrent une progression de 6% par rapport à l’an dernier.

Andrew Wilson et Blake Jorgensen, Directeur Financier, expliquent tout deux ces résultats par la solidité de leur catalogue ainsi que le succès de leurs services d’abonnements. Ce trimestre a en effet vu le lancement de la saison 2 d’Apex Legends ainsi que d’un gros dlc pour The Sims 4. De plus, l’éditeur indique que Star Wars : Galaxy of Heroes, le free-to-play mobile, a eu plus de 80 millions de joueurs à ce jour. Enfin, il ne faut pas oublier le lancement de l’EA Access sur Playstation 4 en début de mois.

Andrew Wilson, Directeur Général

Nous connaissons un bon démarrage pour l’année fiscale 2020, apportant de nouvelles expériences à nos communautés grandissantes sur Apex Legends, EA Sports, The Sims et plus.

Ce dernier ajoute vouloir mettre l’accent sur l’innovation et proposer plus de qualité et de choix aux joueurs grâce à de nouveaux jeux « géniaux », un suivi post-launch long terme, en proposant leur service d’abonnement sur plus de plateformes et, pour finir, en introduisant un aspect compétitif dans plus de franchises.

Blake Jorgensen, Directeur Administratif et Financier

Nous avons réalisé un résultat opérationnel significativement supérieur à nos attentes, poussé par une grande solidité de nos franchises principales. Ce trimestre démontre à quel point notre stratégie de catalogue, combinée aux services en ligne, donne de bons résultats. Nous pensons avoir les bons ingrédients en place pour procurer du fun à nos joueurs et du succès à notre entreprise.

Des jeux, mais pas que

Le fait le plus notable de ce trimestre n’est non pas cette progression raisonnable de leur chiffre d’affaires, mais la valeur de leur résultat net. Celui-ci est de 1,41 milliards de dollars, soit 200 millions de dollars de plus que leur chiffre d’affaires. la raison de cette bizarrerie est simple : Electronic Arts a reçu un avantage fiscal de 1,7 milliards de dollars. Il faut savoir que leur siège fiscal est domicilié en Suisse, où un referendum passé récemment aura pour conséquence une augmentation des taux d’avantages fiscaux une fois mis en place.

Ainsi, 1,08 milliards de cet avantage ont été attribués comptablement à ce premier trimestre, le reste devant l’être une fois la décision effective. Sans cet avantage providentiel, leur tendance était tout de même très bonne puisque leurs revenus bruts étaient en progression de 36% par rapport à l’an dernier, et supérieur de 126 millions de dollars à leur objectif de 310 millions. Autre fait marquant, Electronic Arts a racheté 3,2 millions de leurs actions, pour un coût de 305 millions de dollars. L’entreprise possède ainsi un peu plus de 4% des actions en circulation.

Enfin, il est intéressant de voir la composition de leur chiffre d’affaires. En effet, 84% de leur revenus sont issus du digital, et les consoles représentent 62% de leur activité. Leur branche Live Service rapporte quant à elle plus de 600 millions de dollars, soit 54% des résultats de ce trimestre.

De la prudence pour l’avenir

Si ce trimestre est au dessus des prévisions, Electronic Arts reste dans la même lignée qu’initialement pour les projections des résultats annuels. La raison à cela est que malgré les bons résultats de leurs franchises installées et du récent Apex Legends, il reste une grande inconnue dans leur équation, à savoir la réception par le publique de Star Wars Jedi : Fallen Order. Si la licence Star Wars doit permettre de garantir un minimum de ventes, ce hit potentiel pourrait très bien ne pas atteindre les objectifs que s’est fixé l’éditeur.

Business

Accueil > News

Business

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !