Microsoft Flight Simulator : un défi technologique qui a bluffé Phil Spencer

«Photoréalisme dans le cloud» le 1er août @ 12:152019-08-01T16:52:30+02:00" - 1 réaction(s)

JPEG - 62.8 ko

C’était peut-être la plus belle des surprises de l’E3 2019. Avec l’annonce de Microsoft Flight Simulator, Microsoft a non seulement marqué le retour de sa franchise historique, mais aussi son attache au jeu vidéo sur PC. Avec ce nouveau titre dont la date de sortie n’est pas encore connue à ce jour, Microsoft vise l’utilisation d’une technologie de pointe pour nous en mettre plein la vue, et assoir son expertise sur le cloud gaming.

La claque visuelle de l’E3

Microsoft Flight Simulator a été annoncé à l’E3 dernier sur PC et consoles Xbox. Le jeu sera disponible dans le Xbox Game Pass sur PC en 2020 et plus tard sur les consoles Xbox. Mais son annonce à l’E3 n’était pas vraiment similaire à celle des autres jeux que l’on a l’habitude de voir dans ce genre d’événement, et Phil Spencer lui-même doutait quelques semaines avant le grand show, comme le rapporte Le Guardian.

Je me souviens que nous étions en train de planifier l’événement, et je me suis demandé si nous pouvions vraiment avoir Flight Simulator sur scène. J’ai pensé à coup sûr, qu’il n’y aurait pas moyen. Mais ensuite, nous avons vu les visuels.

Il est vrai que le trailer du jeu (visible plus bas) en a impressionné plus d’un. Du survol du pont de San Francisco aux plaines d’Afriques, les images présentées étaient assez époustouflantes de réalismes. Et pour dynamiser les vols des joueurs, Microsoft compte sur sa plateforme de cloud Azure pour générer différents scénarios imprévisibles. Des graphismes impressionnants couplés des capacités de calculs presque illimitées dans le cloud devraient faire de Microsoft Flight Simulator la nouvelle vitrine technologique des studios Microsoft.

Phil Spencer a vu les premières images du jeu en février/mars. Il a tellement été soufflé par ce qu’il a vu qu’à l’époque, il avait demandé à Shannon Loftis (General Manager des studios Xbox) si c’était bien réel.

Un jeu nécessairement soutenu par le cloud

Il s’agit sans doute d’un des plus gros projets de Microsoft d’un point de vue technique. Comme nous l’avions déjà fait remarquer il y a quelques semaines, le jeu utilise une quantité de données assez incroyable pour fournir le rendu que l’on voit. Ce sont 2 pétabytes de données géographiques, soit 2 000 téraoctets qui sont utilisés pour le jeu. Une partie des calculs nécessaires se feront dans le cloud de Microsoft et ce sera assurément la façon d’avoir la meilleure expérience de jeu, mais on sait aussi que Microsoft Flight Simulator sera jouable hors ligne. Nous sommes bien curieux de voir le rendu dans ce cas-là.

Phil Spencer explique que le cloud « est un système qui comprend les capacités dont on a besoin à tout moment », et ajoute que ce n’est pas forcément très différent de ce qui a été fait ces dernières années avec du streaming vers les consoles.

Nous arrivons au point où la question est de savoir combien de données il est possible de télécharger et stocker. Mais est aussi question de la quantité de données dont nous avons besoin localement à tout moment. Je ne joue pas au début, milieu et à la fin d’un jeu tout le temps. Nous avons non seulement deux pétaoctets de données derrière [Flight Simulator], mais nous avons aussi Azure IA [Intelligence Artificielle] qui tourne avec différents niveaux de fidélité à différents endroits de la planète. Pendant que vous volez, vous voyez les bâtiments les plus hauts et les conditions météorologiques en temps réel. C’est tout simplement incroyable.

Le défi technologique semble bien là, et une sélection de joueurs pourra très bientôt commencer à mettre les mains sur le jeu via le programme insiders, en attendant la sortie officielle l’année prochaine.

JPEG - 74.4 ko
Microsoft Flight Simulator

Accueil > News

Microsoft Flight Simulator

Microsoft Flight Simulator
PEGI 0

Genre : Aviation

Éditeur : Microsoft

Développeur : Microsoft

Date de sortie : N.C.

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

1 reactions

Blondin

01 aoû 2019 @ 12:53

Bon alors Flight Simulator ça me hype autant que Fortnite, Apex, Call of ou qu’un truc estampillé Marvel, à savoir pas du tout, mais je dois dire que le trailer m’a carrément impressionné.

Effectivement si le rendu final s’approche de ce qu’on a vu, ça va être une grosse claque graphique.