Beyond Blue s’est montré à nous après les promesses de l’an dernier

«Blue is the saddest color» le 24 juin @ 11:302019-06-24T11:05:57+02:00" - 0 réaction(s)

Beyond Blue, voilà un projet dont on avait parlé durant l’E3 de l’année dernière sur lequel nous avons eu peu d’informations depuis. Bien installé dans notre canapé d’une suite de l’hôtel Figueroa, nous avons pu prendre en main le nouveau jeu des créateurs de Never Alone.

JPEG - 108.8 ko

Pour rappel, Beyond Blue est un jeu commandé par la BBC dont l’intention est de montrer aux générations actuelles l’importance de prendre soin des fonds marins. Le jeu est développé en marge de la suite du document Planet Earth. Les développeurs ont eu accès à toutes les images captées pour l’occasion mais aussi aux ressources des différents scientifiques ayant participé à sa réalisation.

Présenté comme un jeu d’exploration avec une gestion de ressources (pas au sens stratégique pour des constructions mais ressources matérielles et financières), nous n’avons pu en tester que la première partie. La démo nous plaçait dans la peau du personnage principal, une scientifique, en train d’explorer un biome. Le jeu en comportera plusieurs de tailles et profondeurs variables, chacun venant avec sa faune et sa flore. Ne vous attendez pas à trouver un jeu aussi riche qu’un Subnautica, l’ambition n’est pas du tout la même. L’exploration est assez simple et consistait à trouver l’origine de sons à base d’une sorte de sonar (le jeu se situe dans un avenir proche) pour ensuite étudier plusieurs espèces animales. Les comportements des créatures se veulent très réalistes et les étudier nous permet de découvrir une scénette de leurs us et coutumes. L’envie d’en apprendre un peu plus aux gens sur ce qui se passe dans les océans est très prégnante, chose très intéressante. Ce qui l’est moins, c’est le fond du gameplay présenté. Nager, s’approcher de quelque chose et presser X pour l’étudier, voilà qui qui manque de panache et d’ambition. Certes les déplacements sont agréables mais techniquement le jeu ne permet pas de se plonger pleinement dans l’univers marin. Les sons y sont, en ce qui concerne les bruits animaux, mais le reste manque encore un peu de travail, tout paraissant un peu vide. Sans être moche, le jeu n’est pas non plus très beau à l’heure actuelle, même si les déplacements des différentes espèces croisées était crédible.

Cette session de démo durait une vingtaine de minute et peinait donc à convaincre, surtout que la durée de vie annoncée pour suivre l’histoire est de 2/3 heures. On se demande comment pourront s’articuler les phases d’exploration avec celles de gestion, choses pour lesquelles nous n’avons pas eu de détails. En attendant, s’il ne risque pas de convaincre forcément les joueurs, il faut garder en tête que le jeu mise sur sa portée éducative et qu’il pourra être montré à différents publics non joueurs. L’ouverture du média que l’on connait et maîtrise est une bien bonne chose, il ne faudrait donc pas cracher sur ce Beyond Blue parce qu’il ne propose pas un gameplay riche et complexe.

Beyond Blue

Accueil > News

Beyond Blue

Beyond Blue
PEGI 0

Genre : Gestion

Développeur : E-Line Media

Éditeur : E-Line Media

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Steam