Xbox Live : évolution des conditions d’utilisation, ça devient plus sévère !

«press F to pay respect» le 2 mai @ 08:552019-05-02T13:52:32+02:00" - 13 réaction(s)

PNG - 102.8 ko

Vous les connaissez, tout le monde les accepte mais personne ne les lit jamais, ce sont les conditions d’utilisation. Non seulement c’est bien souvent imbuvable, mais en plus on y a droit pour tout et n’importe quoi, et il faut bien avouer que cela ne donne pas envie de se pencher dessus. Et pourtant nous devrions puisque le non-respect de ces dernières autorise la suspension temporaire voire le retrait pur et simple de notre capacité à utiliser le service / logiciel concerné.

Microsoft a récemment mis à jour les conditions d’utilisation du Xbox Live, en ajoutant notamment de nouvelles règles à respecter, une partie d’entre elles étoffant l’existant en termes d’interdiction de chercher à générer des revenus via ce service. Rebecca Smith, du site trueachievements a ainsi mis en avant quelques-unes de ces nouvelles conditions. Si la page officielle n’est encore accessible en français, il y a fort à parier que ces nouvelles précisions concerneront bientôt l’Europe.

Qui s’y fraude…

Sera considéré comme fraude « toute tentative de tromperie en vue d’un gain personnel ou financier ». Vous trouverez ci-dessus la liste de ce qu’on n’a pas le droit de faire.

Cas de fraude ou de tromperie

  • Donner accès à votre compte Microsoft à une tierce personne
  • Vente ou tentative de vente de votre Gamertag ou compte à une tierce personne
  • Vente de contenu in-game en dehors de mécaniques prévues ou des marchés dans le jeu
  • Échange de conseils de jeu contre des cartes cadeaux Xbox ou autres compensations
  • Achat de jeu via un vendeur non autorisé
  • Partager des moyens d’obtentions frauduleuses d’abonnements Xbox Live Gold gratuits
  • Tenter d’obtenir un remboursement ou une compensation de la part du support Xbox en dehors de la politique en vigueur
  • Laisser croire à d’autres joueurs que vous êtes un employé de Microsoft
  • Prétendre être un employé d’un studio de développement
  • Se faire passer intentionnellement pour quelqu’un d’autre pour créer des histoires
  • Facturer un autre joueur pour l’aider à finir un niveau dans un jeu

A voir aussi : Xbox va couper le micro des joueurs qui mangent en jouant

Restrictions régionales

Ce point devrait en intéresser plus d’un puisqu’il réaffirme les restrictions régionales. Vous le savez sans doute, toutes les régions du monde n’ont pas accès au même contenu, que ce soit pour des services tels que les Games With Gold, voire tout bonnement l’accès gratuit pour certains jeux. Microsoft affirme qu’il est strictement interdit de chercher à contourner ces restrictions, notamment de changer la région de sa console pour accéder à des jeux Games With Gold. Pas de mentions de l’achat de jeux semble-t-il.

Exemples de restrictions régionales

  • Création d’un compte alternatif pour contourner une suspension
  • Utilisation d’un compte différent pour continuer à communiquer avec un joueur vous ayant bloqué
  • Tentative de contournement de restrictions régionales
  • Revente ou redistribution de quelque partie du Xbox Live

Tricher, c’est mal

Une autre section des conditions d’utilisation concerne tout ce qui concerne la triche, exploits et mods non autorisé par les développeurs. Outre l’aspect évident de l’interdiction de l’utilisation de logiciel tiers, il est intéressant de relever que Microsoft réprouve aussi le fait d’utiliser des glitchs sur des cartes de jeux multijoueur par exemple.

Exemples de comportements considérés comme triche

  • Utilisation de mods n’étant pas clairement approuvés par les développeurs
  • Utilisation de glitch permettant à votre personnage de se trouver en dehors d’une carte multijoueur
  • Utilisation de logiciels spécialisés conférant un avantage sur les autres joueurs
  • Connexion d’une console modifiée ou altérée au Xbox Live
  • Manipulation de vos statistiques pour améliorer ou diminuer votre classement dans un jeu
  • Utilisation de profils multiples pour manipuler votre classement multijoueur
  • Utilisation de « money drop lobbies » pour contourner l’économie in-game
  • Utilisation de matériels ou accessoires non autorisés
  • Utilisation d’exploits pour dupliquer des objets dans le jeu
  • Jouer ou aider intentionnellement quelqu’un qui utilise des mods non autorisés
  • Tuer intentionnellement un membre de son équipe

La différence entre le bon et le mauvais pirate…

Enfin, terminons avec ce qui concerne le piratage. Rien de nouveau sous le soleil, pirater et utiliser des logiciels piratés reste interdit. Dans cette section Microsoft étend la définition de cette notion et précise ce qui est dès à présent considéré comme du piratage.

Sera considéré comme piratage

  • Utilisation d’un jeu piraté
  • Jouer à un jeu avant sa date de sortie*
  • Partage de profil avec une autre personne
  • Tentative d’accéder à un compte qui ne vous appartient pas
  • Utilisation de la propriété intellectuelle d’autrui d’une façon non permise
  • Partage de contenu couvert pas un accord de non divulgation que vous avez signé (NDA)

*Cette condition concerne probablement uniquement les jeux dématérialisés

Événement Xbox Live

Accueil > News

13 reactions

Yvonlefada

02 mai 2019 @ 10:45

Partage de profil avec une autre personne

Cela veut dire que le partage de compte est officiellement interdit ?

ludofast

02 mai 2019 @ 11:07

C’est logique en même temps. Et ça pose un problème technique, une incohérence lorsqu’on se connecte pour jouer à deux endroits en même temps. Si tout le monde faisait ça, plus personne n’achèterait de jeu.

killkuter

02 mai 2019 @ 11:53

bah le partage de compte c’est une fonction officiel de microsoft mais normalement réservé au cadre familial à la base

zayd75

02 mai 2019 @ 12:16

« Partager de façon frauduleuse des abonnements Xbox Live Gold gratuits »

Donc si j’offre à un ami un code Xbox Live Gold 14 jours ou autre dont je n’ai pas besoin c’est maintenant interdit ? Si c’est le cas c’est un peu abusé là quand même...

electroforez

02 mai 2019 @ 12:52

Mêmes interrogations que Yvonlefada concernant le partage de compte. Qu’en est-il vraiment du coup ? Je suis en partage de compte depuis un moment avec un ami.

avatar

milé

02 mai 2019 @ 13:41

je ne pense pas qu’il parle du partage familial mais plus du prêt de compte car le partage familial reste une options mis en avant depuis le lancement de la xbox one car logiquement sur le partage , tu n’as pas besoin de te connecté sur le compte qui à les jeux vu que tout les comptes sur la xbox principal permet l’utilisation des jeux sur n’importe quel profil de la principal ^^ je ne sais pas si je me ferais comprendre dans ma phrase mais c’est surtout bloquer le prêt de compte que bloquer le partage famillial ;)

Mr Moot

Rédaction

02 mai 2019 @ 13:44

Attention pour l’histoire du partage de compte : la formulation initiale parle du fait de donner accès à son compte, ce n’est pas la même chose. De plus, le partage familial est effectivement autorisé par MS. A voir. Pas sûr qu’il y ait des contrôles.

@Zayd75 : je vais rectifier ce point. Ce qui est proscrit c’est de partager des moyens frauduleux d’obtenir des abonnements Gold Gratuits. Ce n’est pas comme donner des trials à un amis.

Edit : la mention du partage de profil est dans la section « always respect the privacy of others »

Yvonlefada

02 mai 2019 @ 14:29

Vous jouez sur les mots un peu... Quand c’est dans cadre familial, j’ai envie de dire « ,encore heureux » mais Quid du partage de compte entre pote( c’est mon cas et de pas mal de personnes. On partage bien nos comptes (donc jeux et services). Bref à voir

ludofast

02 mai 2019 @ 15:33

Oui le partage familial c’est plusieurs comptes. Ou alors partager le compte sur la même console, ou sur la même adresse IP (sur une autre console de la maison). Donner ses identifiants à un cousin ce n’est plus du tout dans le cadre. Partager entre potes c’est illégal, tout comme se prêter des films et des jeux en boite.

Dhusara

02 mai 2019 @ 18:06

C’est un peu comme pour Netflix, d’ailleurs les actionnaires tapent sur les doigts de la direction pour que le partage de compte soit limité aux membres de la famille. Le problème vient quand les utilisateurs se partagent des comptes et divise le prix de l’abonnement par 3 ou 4. Vu que ça concerne un jeune public, il y a toujours l’espoir que ces gens mueront en abonnés dépensier une fois arrivé à l’âge adulte.

Après pour le reste (achat des jeux sur des marchés étrangers, ou l’achat de codes sur des sites bizarre), c’est totalement normal de limiter ça.

12