Le gros coup de Phil avec Xbox : pleins pouvoirs aux studios et à fond sur le PC

«De Phil en aiguilles, l’avenir se dessine» le 28 février @ 18:322019-02-28T21:47:56+01:00" - 15 réaction(s)

Les membres de l’équipe Xbox semblent avoir la ferme intention d’occuper le terrain médiatique en ce début d’année. Entre infos qui filtrent via des proches de l’entreprise et interviews de Phil Spencer ou Bonnie Ross, on commence à entrevoir par petites touches l’avenir que nous réserve le géant américain dans sa branche gaming Xbox.

Après sa récente prise de parole en compagnie de Major Nelson, dans son podcast 633, c’est aujourd’hui à Samuel Horti, du site PC Gamer, qu’il a accordé une interview par mails interposés.

Si l’on se doute, au vu de l’objet de ce site internet, que la discussion évoluera autour du jeu sur PC, celle-ci se fait notamment à travers les récentes acquisitions opérées par Phil Spencer, nous laissant entrevoir au passage ce qu’on peut attendre des nouveaux studios Xbox.

Xbox : des acquisitions stratégiques

JPEG - 7.5 ko

Au cas où certains en douteraient encore, les choix d’acquisitions par Xbox l’an dernier ne se sont pas faits au hasard. L’objectif était d’approfondir leur expertise en termes de plateformes et de genres. C’est en ce sens que les choix d’InXile et Obsidian sont intéressants, ces studios faisant du RPG, et dont les sorties sont parfois exclusives au PC. Phil Spencer ajoute que les studios décideront eux-mêmes des plateformes sur lesquelles leurs jeux sortiront.

Tous nos studios auront les ressources pour atteindre des joueurs sur n’importe quel appareil

Nous voulons étendre la portée de leur jeu à la base de joueurs la plus large possible. Cela dit, nous comprenons qu’il y a certains types de jeux qui s’expérimentent le mieux dans un contexte précis, ou avec des contrôles spécifiques (clavier/souris, manette, etc.).

L’empower de la force

“Empower”, voilà le dernier mot à la mode quand on travaille chez Microsoft, on le retrouve d’ailleurs dans le sous-titre de leur dernier slogan :

Our mission is to empower every person and every organization on the planet to achieve more.

Phil Spencer l’emploie aussi pour parler de la relation qu’ils entretiennent avec les studios appartenant aux Xbox Game Studios. Ce terme signifie “rendre davantage capable” dans ce contexte, et semble s’approcher des techniques managériales de type “servant leader”, où la hiérarchie laisse s’exprimer les initiatives et adopte une posture facilitatrice pour l’équipe.

Tous nos studios auront les ressources pour atteindre des joueurs sur n’importe quel appareil et nous supporterons la décision que chacun fera, eu égard des plateformes et fonctionnalités qui leur permettront de fournir l’expérience qu’ils souhaitent pour les joueurs.

Ainsi, le rôle principal de Microsoft par rapport à ces nouveaux studios sera de fournir “des outils, des talents et des ressources” aux équipes de développement. Cela est déjà bien visible sur le plan des ressources humaines, les studios Xbox étant tous en position de recrutement.

Pour autant, Phil Spencer ne veut pas que ces studios changent leur culture, et se sert de Mojang comme exemple. Il souhaite que chacun garde “son esprit unique et sa culture, tout en se sentant renforcé par les ressources collectives dont ils disposent maintenant en tant que membre des Xbox Game Studios et Microsoft”. L’objectif est donc de faciliter la vie des studios pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes sans se soucier des “distractions et challenges”.

L’opportunité de travailler ensemble pour les studios et de partager leurs expériences respectives, voire leur technologie, est aussi mise en avant, Microsoft ayant d’ailleurs récemment mis à la disposition des studios une plateforme pour favoriser les échanges.

On vient d’avoir la “version du patron”, dont on peut légitimement remettre en cause la véracité absolue, mais qu’en est-il de l’expérience vécue par les studios ?

Studios alloués et grands moyens

JPEG - 144.5 ko

Brian Fargo, d’InXile, l’a assuré via un tweet en date du 12 novembre dernier, le studio va continuer à produire le même genre de RPG qu’auparavant, mais en disposant de plus de ressources. La décision d’accepter le rachat a été portée par la possibilité de devenir plus gros, et de “rêver comme jamais”, de ses propres mots. À l’issue de l’annonce du deal, il avait d’ailleurs affirmé que Microsoft n’influencerait pas leurs jeux.

Dans la même veine, Chris Parker, d’Obisidian, avait fait une vidéo quand le deal a été rendu public. Celle-ci allait dans le même sens que ce qui avait été exprimé par Brian Fargo, à savoir qu’ils ”devaient absolument garder les choses comme elles sont”. Si on va plus loin, tous les studios ayant évoqué leurs relations avec Microsoft ont mis en avant l’aide qu’ils ont pu apporter, ainsi que la liberté que leur était laissée.

Cela n’a pas empêché de précédentes acquisitions de Microsoft de connaître un funeste destin. Que cela soit par exemple Ensemble (Age of Empire, Halo Wars), FASA (Shadowrun) ou plus récemment Lionhead (Fable), tous ont vu leur relation avec Microsoft finir en fermeture de studio.

Je suis très fier du travail accompli par Microsoft et Lionhead ensemble sur la franchise Fable.

Phil Spencer affirme sur le sujet que c’est “toujours une décision incroyablement difficile de fermer un studio ou d’annuler un jeu”. Ils ont appris de chacune des acquisitions passées, notamment à veiller à l’alignement des objectifs avec le studio envisagé avant de conclure un deal. Ils ont aussi appris à savoir décider quand relocaliser une équipe ou la laisser en place avec ses structures organisationnelles. Cet apprentissage a payé avec Rare et Mojang, selon lui.

S’il faut souligner que lors d’interviews, les membres de Lionhead ont toujours mis en avant l’autonomie qui leur était laissée par Microsoft, en plus de l’aide utile qu’ils apportaient, tout n’était pas rose pour autant.

L’envers du décor, c’est du passé ?

Forcément, il y avait aussi des frictions. John McCormack, ancien de Lionhead, évoque les discussions houleuses avec Microsoft et l’équipe marketing au sujet de la jaquette de Fable 2. Si l’histoire du studio vous intéresse, Eurogamer en a publié le récit il y a 3 ans.

Souhaitons pour ceux qui y travaillent que Matt Booty et son équipe de management des Xbox Game Studios aient bien retenu les leçons du passé, ce que seul l’avenir nous dira.

Par ailleurs, Phil Tossell, cofondateur du studio Nyamyam et ex-employé de Rare s’était exprimé auprès de Destructoïd en 2013. Il a quitté le studio après l’avoir rejoint pour travailler sur Diddy Kong Racing, puis Starfox Adventures, Kameo et enfin Kinect Sports. Il y évoque un clash culturel suite à l’acquisition. Pour être plus précis, s’ils ont pu continuer à faire ce qu’ils souhaitaient et travailler comme avant dans les premiers temps, cela n’a pas duré. Au fil des changements de staff au sein de Microsoft Game Studios ainsi que des départs chez Rare, le studio a perdu en partie son identité.

Xbox est actuellement en pleine phase d’expansion de ses studios, et les acquisitions n’en sont pas à leur fin. Souhaitons pour ceux qui y travaillent que Matt Booty et son équipe de management des Xbox Game Studios aient bien retenu les leçons du passé, ce que seul l’avenir nous dira.

Monsieur Store : le grand ménage en 2019

Comment parler de jeu Xbox sur PC sans évoquer le Windows Store, qui peine à attirer les joueurs ? Microsoft est conscient de ses problèmes, et déjà en voie d’y remédier,

[Notre] priorité première est de fournir une expérience de Store de jeux qui tiendra compte de tous nos challenges passés sur PC.

Horti en a profité pour lui demander si l’on verrait des jeux Xbox Game Studios vendus sur Steam en plus du Windows Store. Selon Phil Spencer, ils ont beaucoup réfléchi à la question, et il espère “partager prochainement leurs plans sur le sujet”.

À l’E3 cette année, et tout au long de 2019, vous allez commencer à voir où nous avons investi pour nous montrer à la hauteur en ce qui concerne le store, les services, Windows et de grands jeux. Ce n’est que le début.

Cela nous est martelé, le jeu PC est très important pour Microsoft et Xbox, et proposer une bonne expérience de jeu sur cette plateforme est d’une “importance critique” pour le futur du jeu vidéo chez Microsoft.

Bien que nous soyons fiers de notre héritage au niveau du jeu sur PC, nous avons fait quelques erreurs durant cette aventure. Nous savons que nous devons aller de l’avant, en tenant compte du passé, avec nos désirs uniques ainsi que les besoins et challenges de mettre les joueurs PC au centre de nos décisions. Je sais que nous avons souvent parlé de ce que nous souhaitons proposer aux joueurs sur PC, mais lors de l’E3 cette année, et tout au long de 2019, vous allez commencer à voir où nous avons investi pour nous montrer à la hauteur en ce qui concerne le store, les services, Windows et de grands jeux. Ce n’est que le début.

Xbox One X

Accueil > News

15 reactions

avatar

The BatF4n

28 fév 2019 @ 18:20

Phil Spencer ajoute que les studios décideront eux-mêmes des plateformes sur lesquelles leurs jeux sortiront.

Donc on n’est pas à l’abri que des jeux Xbox Game Studios sortent uniquement sur PC et pas sur console Xbox... Ça serait concon quand même...

avatar

heloi

28 fév 2019 @ 18:52

@The BatF4n Le problème c’est que pour sortir un STR sur consoles, il faut adapter les contrôles à la manette, parce que sortir un jeu qui ne se joue exclusivement qu’au clavier/souris sur console, je ne suis pas sûr que les joueurs consoles soient prêt à l’entendre.

avatar

heloi

28 fév 2019 @ 18:57

C’est fou comme la stratégie de MS s’avère être limpide, logique, et cool, même s’ils ont encore du boulot pour y arriver. Chez les autres constructeurs, j’ai l’impression qu’il y a moins de visions d’avenir et que la ligne est moins claire. Connaître la stratégie à long terme ça rassure un peu sur l’achat de machine que l’on doit faire pour 4/5 ans en comparaison d’un investissement sur des machines où on ne sait pas clairement où ils veulent aller.

Et c’est dommage que beaucoup de gens ne focalisent leur cerveau entier que sur le caractère exclusif ou pas des jeux. Mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! Le principal pour moi est de jouer à de bon jeux sur de bonnes machines, et le caractère exclusif de jeux est quelque chose qui, personnellement, m’insupporte de plus en plus. Je le vis comme une contrainte qu’on m’impose d’acheter une machine dont je n’ai pas envie pour pouvoir jouer à un jeu qui me fais envie. Et tout ça pour quoi ? Pour que le constructeur se fasse une marge minable sur sa machine ? c’est ridicule.

avatar

The BatF4n

28 fév 2019 @ 19:15

+1 heloi

Et concernant les STR, la One n’est pas censée accueillir le clavier/souris pour combler ça ? ^^

Mr Moot

28 fév 2019 @ 19:33

@The BatF4n je te parie le chapeau de Texaz que des sorties exclu pc il y en aura pas beaucoup ! Et inversement d’ailleurs.

Pour frapper fort côté PC, il leur « suffit » d’y publier la MCC en plus de parler de jeu futur. Ça ferait son petit effet à l’E3, en « dispo tout de suite »

Koubiwan

28 fév 2019 @ 20:12

Super article Mr Moot ! Merci !

Franchement, le passé, c’est le passé. On verra le jour où un studio tarde trop à livrer « la commande » pour respecter le cahier des charges d’un AAA par trimestre...

Mais j’ose croire que ce ne sont pas que des paroles ne l’air. On verra...

@ TheBatFan : ce n’est pas ce qu’il dit. Il dit que si un STR arrive sur Xbox, il faut qu’il soit jouable au c/s ET au pad. Sinon on demanderait à la commu d’accepter qu’un jeu ne soit jouable qu’au c/s sur console. Pas simple...perso, je m’en fous.

@ Hello : +1 !

Et je crois FORT à l’arrivée de la ludothèque PC sur Xbox. Il le faut !!

Jonyboy

Rédaction

28 fév 2019 @ 20:55

Un bien bel article qui éclaire un peu plus notre lanterne, et l’enthousiasme franchement. Bravo Roger Moot ;-)

texazranger

28 fév 2019 @ 21:02

Effectivement article intéressant, et bien écrit. Je serais vraiment étonné de voir des exclus pc, philou martèle partout que son but est de permettre à un max de clients heu joueurs d’accéder à la ludothèque bobox sur le plus de supports possibles. Par contre je n’ai pas le chapeau facile, non mais !!!

lacrasse

28 fév 2019 @ 22:23

Ba oui le gamepass va arrivé sur switch, pc, ect c’est l’avenir de ms, le Netflix du jeu vidéo... Peu importe le support xbox live/gamepass partout où tu veux quand tu veux...

Mr Moot

28 fév 2019 @ 22:37

Merci les amis ça fait plaisir !

12