Xbox Game Pass : Hellblade Senua’s Sacrifice dispo en téléchargement

«Rendez-vous sur le store» le 17 décembre 2018 @ 12:312018-12-17T12:30:54+01:00" - 10 réaction(s)

Comme prévu depuis quelques semaines, un nouveau jeu de taille rejoint le catalogue des jeux Xbox Game Pass décembre 2018 aujourd’hui, il s’agit de Hellblade : Senua’s Sacrifice.

Nous avons déjà beaucoup parlé de Hellblade et nous vous invitons à lire le test du jeu si ce n’est pas déjà fait. Il est disponible en résolution 4K et en HDR sur Xbox One X, de quoi passer quelques bonnes heures dans son canapé pour les fêtes de fin d’année pour ceux qui disposent d’un abonnement Xbox Game Pass !

Hellblade : Senua’s Sacrifice ne ressemble à aucun autre jeu, un amalgame d’aspérités fascinantes et de remplissages exaspérants. Les amateurs d’expérience vidéoludiques uniques pourront lui pardonner ses nombreux défauts et ne retenir de lui que ses immenses et franches réussites : une plongée dans la psychose et ses symptômes fascinante sous fond de culture nordique et porté par un personnage d’une rare intensité. Ninja Theory ne réussit qu’en partie son pari en ratant totalement tout ce qu’il essaye de mettre en œuvre pour remplir de façon totalement artificielle son jeu. Hellblade : Senua’s Sacrifice est un walking simulator qui n’ose pas s’affirmer en tant que tel, à savoir une expérience purement narrative. Si jamais l’équipe de Ninja Theory avait osé aller au bout de ses propos, son titre aurait atteint les sommets sans aucune contestation possible. En l’état, il n’est qu’un bon jeu, alternant l’excellent et le très mauvais. Quoi qu’il en soit, il ne laissera personne indifférent. La marque des grands jeux ?

Hellblade : Senua’s Sacrifice

Accueil > News

Hellblade : Senua’s Sacrifice

Hellblade : Senua's Sacrifice
PEGI 0

Genre : Action

Éditeur : Ninja Theory

Développeur : Ninja Theory

Date de sortie : 11/04/2018

10 reactions

avatar

heloi

17 déc 2018 @ 13:12

Stoopppp ! C’est trop !

Halo MCC, Quantum Break, Onrush, Wolfenstein The New Order, Metro Redux, Forza Horizon 4, Mutant Year Zero : Road to Eden, Ashen, Below, Hellblade, et bientôt Ori And The Blind Forest.

Mais c’est simplement hallucinant cette fin d’année ! De quoi rattraper son retard pour ceux qui n’ont pas faits certains jeux et de quoi choper du tout frais (et du tout bon).

lacrasse

17 déc 2018 @ 14:22

Cool, enfin

ispano1

17 déc 2018 @ 15:20

un bijou ce jeu , possédant une one x et une fat , le boulot fait sur one x et monstrueux .

Par contre petit conseil, jouez intelligemment et voyez le comme un DARK SOUL , chaque mort vous rapproche de la mort définitive et vous devrez tout recommencer ... les ennemies augmentent en nombre et puissance , donc il va falloir y allez intelligemment en combat .

Blondin

17 déc 2018 @ 15:27

Par contre petit conseil, jouez intelligemment et voyez le comme un DARK SOUL , chaque mort vous rapproche de la mort définitive et vous devrez tout recommencer ... les ennemies augmentent en nombre et puissance , donc il va falloir y allez intelligemment en combat .

Pour le coup je l’ai fait en mode tranquille, je suis quand même mort quelques fois, et j’ai fini le jeu en me disant que le permadeath évoqué au début était du bluff, pour inciter le joueur à flipper un peu.

Ce qui me fait dire que pour mourir définitivement et devoir recommencer le jeu, il faut quand même sacrément y aller.

culturedogue

17 déc 2018 @ 16:30

One X + gamepass = combo gagnant de cette fin de gen. Que du bonheur.

Tuco

17 déc 2018 @ 16:44

Après mon chouchou Below je lancerai celui là mais pas avant.:D

killkuter

17 déc 2018 @ 17:06

Blondin qui pète tout le mystère et suspense des joueurs qui ne l’on pas encore fait lol

Blondin

17 déc 2018 @ 17:47

@ killkuter : Ah désolé, c’était pas du tout mon intention ! :)

En fait c’est plus (attention, c’est pas un spoiler, ni pour péter un quelconque mystère, mais je vais parler un peu du jeu ;) ) dans l’optique de ne pas décourager ceux qui ne se lanceraient pas dedans à cause, justement, de cette épée de Damoclès qu’est le permadeath. Et je le dis en connaissance de cause, c’est un truc qui me refroidit vachement : perso, commencer un jeu, pour crever définitivement au bout de 12 ou 15 heures et devoir recommencer la progression, ça plait à certains, mais pour moi c’est carrément rédhibitoire.

C’est d’ailleurs le point qui m’a refroidi en commençant Hellblade, mais j’ai finalement été happé par la magie du titre et j’ai persévéré, au point d’oublier ce « détail ». Donc très sincèrement désolé si ça a pu gâcher quelque chose pour certains joueurs, mais perso, si on m’avait dit « ouais tu vas voir, c’est pas si dur que ça, tu vas pas recommencer le jeu 12 fois », je me serais peut être lancé plus tôt dedans. Pas que j’aime pas les jeux difficiles, au contraire, simplement si on me dit « c’est vachement dur et en plus si tu meurs trop souvent tu recommences à zéro », c’est sans moi. Alors que bon, c’est pas vraiment le cas de ce titre, en tout cas c’est pas comme ça que je l’ai vécu. Et d’ailleurs, comme dit plus haut, j’ai failli passer à coté...

Koinkoin

18 déc 2018 @ 01:34

Un tuerie à jouer avec le casque bien sur. C’est dommage en effet de casser ce mystère de permadeath car oui ça peut décourager de mourir définitivement mais ça fait partie du jeux. Le stress de mourir, ce combat de tout les instants. C’est un tout, ne pas croire à cette mort définitive gâche l’immersion et ne rend pas honneur au jeux. Il faut selon moi prendre les jeux comme on nous les présente, sinon on ne rend pas honneur au travail du développeur.

Blondin

18 déc 2018 @ 02:16

C’est dommage en effet de casser ce mystère de permadeath car oui ça peut décourager de mourir définitivement mais ça fait partie du jeux.

Par contre je pense pas vraiment avoir pu casser un quelconque mystère, ne sachant moi même pas si le permadeath dont on parle est réel ou non : comme je le dis plus haut, je me suis demandé si c’était du bluff ou non, j’ai jamais affirmé l’un ou l’autre. D’ailleurs, six mois après avoir terminé le jeu, je n’en sais toujours pas plus. Vous avez l’air d’en savoir plus que moi à ce sujet...

Si quelqu’un a tiré des conclusions de mon post, elles sont basées sur une incompréhension de ce dernier.

C’est un tout, ne pas croire à cette mort définitive gâche l’immersion et ne rend pas honneur au jeux. Il faut selon moi prendre les jeux comme on nous les présente, sinon on ne rend pas honneur au travail du développeur.

Pas forcément d’accord sur ce point. C’est un parti pris du dév, il plaira à certains, il déplaira à d’autres. Tous les partis pris ne sont pas forcément à apprécier sans broncher.

RDR2 par exemple, il divise, de par sa lenteur (se déplacer, fouiller des corps, des meubles, changer d’arme...), c’est une volonté de R*, mais on est pas obliger d’aimer ou d’adhérer.

Concernant Hellblade, je comprend le parti pris du dév, mais je pense que le jeu ne doit pas être réservé à une « élite » de joueurs (d’ailleurs, rien que le message du jeu...). Je pensais que le jeu ne m’était pas forcément destiné, je suis bien content de m’être trompé.